Donneloye, deux ans après

Donneloye, deux ans après

Il s’est passé beaucoup de choses mercredi à Donneloye, où le match du soir a été organisé plus ou moins en catastrophe, après avoir été reporté le jour d’avant. On ne va pas revenir sur les polémiques, bien que pas mal de gens aient encore des choses à dire si l’on en juge par le nombre de messages et de téléphones que l’on reçoit à ce sujet. On va plutôt parler de football, donc, et de… la promotion du FC Donneloye! Avec toutes ces péripéties et toutes ces informations contradictoires, on en avait oublié l’essentiel: si le FCD s’imposait mercredi, il montait en 2e ligue.

La montée grâce au fair-play

Avec trois points? Oui, avec trois points. Donneloye est la meilleure équipe de Suisse (donc du canton de Vaud aussi) au fair-play et vu que trois équipes ont trois points, et que Saint-Prex en a 0, forcément, le FCD sera dans les trois premiers à la fin du championnat. Trop compliqué à comprendre? Disons-le ainsi: Donneloye a trois points d’avance sur Saint-Prex à un match de la fin, avec un classement fair-play extrêmement meilleur. A moins de mettre trois coups de boule aux joueurs de Venoge (et encore) samedi à Penthalaz, les Oies seront promues en 2e ligue.

Oui, on peut perdre 7-2 le samedi et être promu le mardi

Ce succès est un véritable bonheur pour le club du président Alain Schacher, deux ans après une mortifiante relégation en barrages face à Concordia. Après avoir échoué dans l’opération remontée la saison dernière, le FCD l’a fait cette fois… en perdant 7-2 son premier match des finales à Saint-Légier! Mais, on le sait, le goal-average n’est pas le premier critère en cas d’égalité et la bonne tenue des Oies durant toute la saison a fait la différence.

Saint-Prex: 0% de défaites en championnat, 100% en finales

Bien sûr, il a fallu gagner ce mercredi, ce qui n’a pas été facile face à une très bonne équipe de Saint-Prex, qui est malheureusement en train de passer à côté de ses finales. Invaincus en championnat (14 victoires, 8 nuls), Amical a perdu ses deux premières rencontres, face à Venoge (1-2, lire ici) et donc ce mercredi à Donneloye. Les visiteurs avaient une excuse, bien sûr, avec le report de ce match et un long voyage à entreprendre en semaine, à un jour qui n’était pas prévu. Dans un monde 100% amateur, ce n’est pas facile de s’organiser ainsi, mais ce qui est fait est fait. Et la dure réalité est là: deux matches, zéro point.

Venoge et Saint-Légier pourront faire match nul

Pire, Saint-Prex n’a plus du tout son destin en mains. Déjà, il va falloir commencer par battre Saint-Légier samedi. Ensuite? Saint-Prex aurait trois points, tout comme Saint-Légier. Et les hommes de Philippe Chaperon auront encore un match à jouer, mardi face à Venoge. Un point lors de ce match et tout le monde serait assuré de monter… Et là, la polémique referait surface, car forcément, le fait que ce match (Venoge-Saint-Légier) ne se soit pas joué en même temps que Donneloye-Saint-Prex aurait toute son importance. Si Saint-Prex finit avec 0, pas de problème, il ne pourra s’en prendre qu’à lui-même. Mais dans le cas contraire, on s’attend à ce que notre téléphone sonne encore une ou deux fois…

Donneloye doit maintenant se maintenir en 2e ligue un moment

Donneloye, on l’a dit, est désormais loin de tout ça. Les Oies, qui ont fait la différence grâce à Hervé Vallotton, Abraham Keita et Dominique Menana (et un autogoal) mercredi, vont donc retrouver la 2e ligue, eux qui sont constamment en balance entre la 2e et la 3e ligue dans leur histoire récente. A eux désormais de tenter de se stabiliser un échelon plus haut, une tâche pas forcément facile. Yverdon n’est pas loin, Thierrens non plus, et le réservoir de joueurs n’est pas immense. Le projet mis en place est le bon, le comité est travailleur et impliqué et le club est bien géré. Il faudra désormais tenir à l’échelon supérieur, sans Sacha Margairaz, qui a toujours fait savoir qu’il n’était là que pour le deuxième tour et qui va partir s’établir en Espagne. C’est un coup dur, mais il était annoncé, et il n’est pas encore l’heure de penser à tout cela.

La Coupe de Suisse toujours dans le viseur

Pour l’heure, Donneloye veut juste fêter le retour en 2e ligue et, sûrement, la qualification pour le premier tour de la Coupe de Suisse. Rien n’est encore officiel, mais le FCD est toujours le meilleur club de Suisse au fair-play (voir le tableau complet ici) et assez largement, en plus. Le FC La Suze 07 (oui, ça existe) et le FC Montfaucon sont à bonne distance. On peut commencer à l’écrire: ça sent bon.

 

Le tableau des finales

Groupe 1

Samedi 11 juin, 19h30

Saint-Légier – Donneloye 7-2 (2-2)
Buts pour Saint-Légier: Florian Thibaut, Valon Ramosaj, Yannick Martin (2x) et Kustrim Derguti (3x)
Buts pour Donneloye: Jérôme Thomas et Dominique Menana

Saint-Prex – Venoge 1-2 (1-1)
But pour Saint-Prex: Alex Fernandes
Buts pour Venoge: Brian Baali et Carlos Monteiro

Mardi 15 juin, 20h

Donneloye – Saint-Prex 4-2
Buts pour Donneloye: Hervé Vallotton, Abraham Keita, Dominique Menana et un autogoal
Buts pour Saint-Prex: Jimmy Perriraz et Mario Pessoa.

Samedi 18 juin, 19h30

Venoge – Donneloye

Saint-Prex – Saint-Légier

Mardi 21 juin, 20h

Venoge – Saint-Légier

Categories: 3e ligue, FC Donneloye

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.