Donneloye a su rebondir et occupe les avant-postes

Donneloye a su rebondir et occupe les avant-postes

Mercredi 24 janvier, le FC Donneloye se déplaçait du côté de Lutry afin d’y disputer un match amical face à la formation de Valter Pedro. Actuellement deuxième du groupe 4 de 3e ligue, la troupe d’Abraham Keita compte se faire plaisir sans pression lors du second tour.

« Franchement, en juillet, nous ne savions pas quel objectif viser. L’équipe espérait faire un bon championnat et s’éloigner rapidement de la zone de relégation », s’exclame, non sans fierté, Jérôme Thomas, capitaine du FC Donneloye. « Nous récoltons six points durant les deux premières rencontres, continue l’expérimenté attaquant. Les résultats positifs s’enchaînent et nous voilà très bien placés ». En effet, le club du Jura-Nord vaudois talonne le leader Yverdon-Sport II dans le groupe 4 de 3e ligue.

Neuf équipes en neuf points !

Malgré un excellent automne, le FC Donneloye reste humble et ne vise pas les finales. « Après, si nous y parvenons, nous les jouerons à fond », nuance Jérôme Thomas. Le deuxième meilleur buteur, derrière Noé Duc, 17 ans, a raison de tempérer ses ambitions, car au vu de la situation du classement, la concurrence risque d’être féroce. « La « deux » d’Yverdon (ndlr première avec 24 points contre 22 à Donneloye) veut rejoindre la 2e ligue au même titre que Valmont, qui est deux unités derrière nous ». A ces deux formations, il faut ajouter, Orbe et Chavornay, 21 points tous les deux, mais aussi Champvent II (17), Thierrens II (17), La Sarraz-Eclépens II (16) et Crissier II (15). Cela fait neuf équipes qui se tiennent en neuf unités après 11 rencontres.

De nombreuses rencontres de préparation

L’entame du second tour sera primordiale. Abraham Keita, entraîneur, en est conscient. Il a, en effet, placé de nombreux matchs durant la trêve. Mercredi 24 janvier, le groupe s’est rendu du côté du terrain du Grand-Pont pour affronter le FC Lutry. L’équipe n’avait qu’un entraînement dans les jambes avant cette rencontre, et en salle. « C’est la première fois que je joue sitôt un match », rigole Jérôme Thomas, qui, pourtant, compte plus d’une dizaine de saisons à son actif.

En février, Donneloye affrontera, entre autres, Renens, qui est aux commandes du groupe 1 de 2e ligue. Est-ce une manière de préparer d’éventuelles finales ? « Je ne sais pas, il faut demander au coach, réagit Jérôme Thomas. Plus sérieusement, nous venons de reconstruire notre collectif. Je pense qu’il est trop tôt pour viser celles-ci. Notre équipe est très jeune, si l’on enlève les trois « vieux », la moyenne d’âge doit tourner autour des 17 ans ».

« Les points amènent le plaisir »

L’équipe, qui n’a enregistré aucun départ, mais une arrivée, souhaite poursuivre sur sa lancée du premier tour. “Les points amènent le plaisir et le plaisir amène les spectateurs, mais j’aimerais surtout que l’on continue à gagner à la buvette », éclate de rire Jérôme Thomas en se faisant chambrer pour son penalty raté, par ses « gamins », qui sont prêts à « courir partout », comme le dit si joliment le capitaine. Et c’est peut-être grâce à eux que le FC Donneloye accédera aux finales de 3e ligue !

Categories: 3e ligue, FC Donneloye

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*