Domenicangelo Massimo rejoint Azzurri 90 LS

Domenicangelo Massimo rejoint Azzurri 90 LS

« Oui, vos informations sont correctes. Je vais commencer officiellement au début du mois de janvier, mais je me suis déjà fait mon idée et j’ai commencé à mettre des choses en place. » Domenicangelo Massimo, que tout le monde appelle « Dominique » ou « Massimo » en Valais, a retrouvé un défi à la hauteur du personnage qu’il est, six mois à peine après avoir démissionné du poste de directeur général du FC Sion. Ses nouvelles fonctions? Responsable de l’agence valaisanne d’AD Conseils, à Sion, et « conseiller externe du président » d’Azzurri 90 LS, Antonio D’Attoli. Pour ceux qui l’ignoreraient encore, ce dernier est fondateur et patron de la société d’assurances basée à Crissier.

Antonio D’Attoli a été le premier à l’appeler après son départ de Sion

Massimo

(photo: www.fc-sion.ch)

« J’avais besoin de prendre quelques mois de recul après les années passées au FC Sion », explique Massimo, qui n’a cependant pas hésité à répondre à l’appel du président d’Azzurri. « Il a été le premier à m’appeler après mon départ de Sion. Son projet m’a tout de suite intéressé, j’aime son ambition et je suis convaincu que nous allons pouvoir mettre de belles choses en place ensemble. » La priorité numéro 1 sera le travail à AD Conseils et la croissance de l’agence valaisanne, mais le football ne sera évidemment pas très loin derrière. « AD veut se développer dans la Suisse entière. Les agences de Berne, Zurich et Lugano vont ouvrir dans un avenir proche et l’idée est également d’accompagner l’ascension d’Azzurri 90 », explique le nouveau conseiller du président.

Onze ans d’expérience dans le football professionnel

Va-t-il intégrer le staff ou le comité du club lausannois? « Non, pas pour l’instant. J’ai un rôle inofficiel, mais j’ai quelques idées à apporter et quelques contacts qui peuvent être intéressants pour le recrutement ou le développement global du club. » On n’en doute pas une seconde, tant son carnet d’adresse et ses compétences sont immenses. « Disons qu’Azzurri et son président ont des ambitions. La première, la plus évidente, est de participer aux finales en juin prochain et de monter en Promotion League. Avec les onze ans passés dans le football professionnel, je peux l’aider pour beaucoup de choses, que ce soit la préparation de la licence, la structure globale du club, les coulisses…. J’ai une expérience à faire valoir », continue Massimo, enthousiaste à l’idée de faire grandit Azzurri sur et en dehors du terrain.

La Challenge League? « Si Baulmes et Le Mont y sont arrivés… »

D’ailleurs, jusqu’où peut aller Azzurri? Antonio D’Attoli nous a souvent parlé de la Challenge League comme d’un objectif raisonnable. Et son nouveau conseiller, qu’en pense-t-il? « Si Le Mont aujourd’hui et Baulmes hier y sont arrivés, je ne vois pas pourquoi Azzurri ne le pourrait pas. Mais nous en sommes encore loin. Nous devons déjà arriver en finales et les remporter. Si on finit en tête du groupe 1 et qu’on se ramasse face à Kriens, Zoug, Baden ou Cham, ça n’aura servi à rien. Le projet d’Azzurri est solide, mais c’est sûr qu’Antonio veut monter le plus vite possible. »

Antonio D’Attoli: « C’est encore mieux que faire signer un joueur de Super League! »

Antonio D’Attoli, justement, se réjouit évidemment de cette nouvelle collaboration. En recevant notre téléphone, le président d’Azzurri pensait qu’on l’appelait pour avoir des informations sur les futurs transferts du club, mais a accepté de nous donner des informations sur l’arrivée de Massimo: « On communiquera officiellement au début du mois de janvier, une fois qu’il aura commencé. Mais puisque vous êtes au courant… C’est un renfort énorme pour AD et pour notre club. Franchement, accueillir Massimo dans notre famille, c’est encore mieux que faire signer un joueur de Super League! Il va nous aider à tous les niveaux. Il a un réseau énorme dans le Valais et dans la Romandie et c’est un grand bosseur, j’ai déjà pu le constater. Il n’a pas encore officiellement commencé, mais il est déjà à l’oeuvre, je peux vous le dire! »

Un duo qui a de l’allure

Domenicangelo Massimo et Antonio D’Attoli: le duo a de l’allure. Suffisamment pour faire parler d’Azzurri 90 au niveau national, comme l’espère son président depuis des années? Sur le papier, absolument. Même si c’est évidemment sur le terrain que tout se joue, le club lausannois s’est offert ce Noël les bases d’un avenir radieux.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*