Le dilemme d’Igor Nganga

Le dilemme d’Igor Nganga

Il réfléchit, le Congolais du FC Aarau. Au Brügglifeld, il est une véritable idole, lui qui a dépassé la barre des 150 matches joués pour le club argovien en début d’année. Arrivé au FCA en 2011, il y a tout connu: la promotion en Super League en 2013 et la relégation en 2015. Titulaire indiscutable, le latéral est plus qu’apprécié par les supporters, qui en ont fait une icône. Sa sympathie en dehors du terrain et son sens du sacrifice sur la pelouse en ont fait un joueur-clé.

Wil va tripler ou quadrupler son salaire, comme d’habitude

En fin de contrat en juin, le Congolais, arrivé à l’âge de deux ans dans le canton de Vaud (à Aigle), a logiquement reçu une proposition de prolongation au FCA. Alors, un choix facile et une signature immédiate? Non! Car celui qui a été formé au Lausanne-Sport (il a joué la saison 2003-2004 avec le LS en 2e ligue inter) a reçu une offre qui fait réfléchir et qui émane… du FC Wil! Les chiffres n’ont pas filtré, mais comme pour Jocelyn Roux, il pourrait tripler ou quadrupler son salaire en s’engageant avec les Saint-Gallois. A 29 ans, forcément, la question se pose pour celui qui est libre de s’engager où il veut.

Son nom circule du côté de la Pontaise

Dans les couloirs de la Pontaise, cette semaine, il se murmurait que les dirigeants du club vaudois auraient manifesté un certain intérêt pour lui, sans aller jusqu’à lui faire une proposition concrète pour l’instant. Le LS attend-il que la promotion en Super League soit officielle? Ou l’intérêt du club vaudois pour le latéral n’est-il pas si grand que cela? Sincèrement, on n’en sait rien et on n’a jamais été très forts pour les rumeurs. Toujours est-il que l’offre du FC Wil est, elle, très ferme et très intéressante financièrement. Aarau, c’est sûr, ne peut pas s’aligner, même si les dirigeants semblent prêts à augmentant un petit peu leur latéral, dans la limite du raisonnable. Lui offrir 20’000 francs par mois, ce que Wil serait prêt à mettre? Impossible. Même avec tout l’amour du monde.

Il pose la question sur son profil Facebook!

En plus, sportivement, le projet du FC Wil vaut celui du FC Aarau, en tout cas à court terme. L’ambition des deux clubs sera en effet de monter en Super League l’année prochaine et cela plaît à l’international de la République du Congo, qui hésite donc fortement. Wil ou Aarau? Aarau ou Wil? Il a d’ailleurs formulé son interrogation en toutes lettres sur son profil Facebook, une démarche assez inhabituelle de la part d’un footballeur professionnel: « Partir ou rester? Gehen oder bleiben? ». Forcément, des dizaines de fans du FCA se sont précipités sur leur clavier afin d’écrire leur amour pour leur idole, qui, s’il prend en compte tous ces messages, devra alors rester au Brügglifeld.

Lui seul a la réponse… mais pas encore

Le FC Aarau a en effet un atout que Wil n’a pas: la ferveur du public, qui est sans doute le plus fidèle et passionné de Challenge League. Le club argovien est un vrai club de tradition, qui draine une large base de fans, qui adorent tous le Chablaisien. Alors, que fera Igor Nganga cet été? Va-t-il laisser parler son coeur et devenir une vraie légende au FC Aarau? Ou va-t-il faire un choix que l’on qualifiera de moins sentimental en rejoignant le FC Wil? Lui seul a la réponse… mais apparemment, il ne l’a pas encore!

Categories: Football d'élite
Tags: ue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*