Deux fois troisième, ça suffit!

Deux fois troisième, ça suffit!

Stéphane Porzi n’a pas spécialement envie de placer son club sous le feu des projecteurs, mais le président d’Amical Saint-Prex a tout de même gentiment accepté de répondre à nos questions à quelques jours du coup d’envoi de la saison de 3e ligue. Amical a terminé les deux derniers championnats à la troisième place, échouant à chaque fois à un rien des finales. Alors, cette année, Amical va-t-il franchir le pas et terminer dans les deux premiers? « On espère! Bien sûr qu’en sortant de deux saisons comme celle-ci, l’envie est là. On n’a pas envie de faire trop de bruit ou de faire les gros titres, mais on est confiants. On a une jolie petite équipe, qui nous permet d’être optimiste », estime le président.

Une très bonne dynamique avec les nouvelles installations

Il y a de quoi, en effet. Déjà les matches amicaux ont été bons. « Oui, mais ça ne veut rien dire, ça » , coupe le président. « Par contre, la dynamique est bonne et ça, ça me réjouit. On sent une équipe soudée et qui a envie. Ce que je vois est positif et on s’apprête à vivre une saison excitante, avec nos nouvelles installations à Marcy. On va les inaugurer officiellement en septembre avec un week-end lors duquel toutes nos équipes joueront à domicile. Je suis convaincu que des joueurs ont souhaité nous rejoindre cet été aussi grâce à ces nouvelles infrastructures », continue Stéphane Porzi, tout heureux d’avoir pu inscrire deux équipes en 5e ligue. Ce sont seize équipes qui défendront les couleurs du club de Saint-Prex cette année, dont deux de seniors. De quoi avoir le sourire, en effet, d’autant que la première équipe a le droit d’avoir quelques ambitions, lesquelles semblent bien légitimes.

Didier Vaucher-Andy Laugeois: un binôme qui fonctionne bien

Il y a ces deux troisièmes places consécutives, déjà, qui offrent une certaine base de travail à Didier Vaucher et à Andy Laugeois, les deux entraîneurs. Tiens, d’ailleurs, Stéphane Porzi est-il toujours satisfait de ce duo? « Oui, bien sûr. C’est un bon deal d’avoir les deux à 50%, un bon compromis. Ils sont vraiment complémentaires, puisque Didier est un peu plus expérimenté, a plus de recul sur les choses. Andy, lui, qui s’entraîne quasiment tous les jours en 1re ligue, il est au coeur du football vaudois d’élite. C’est vraiment intéressant d’avoir ces deux profils-là et, ce qui me plaît aussi, c’est que ce sont deux gars du club, des vrais », explique le président. Saint-Prex est bien gardé et s’est également bien renforcé.

Lamine Soumahoro en attaque, la bonne idée

Le transfert le plus spectaculaire? Sans aucun doute celui de Lamine Soumahoro. L’attaquant ivoirien arrive de Chêne Aubonne, où il a été l’un des grands artisans du sauvetage en 2e ligue. Associé à Sonny Kok, il a marqué six fois ce printemps, étant absent quand même quelques matches pour une blessure. Son arrivée fera du bien à Saint-Prex, qui ne manquait tout de même pas d’arguments offensifs avec 60 buts inscrits en 22 matches la saison dernière. « C’est un très bon joueur et un très gentil garçon. J’ai l’impression qu’il a tout le temps été là! Il est arrivé il y a quelques semaines, mais s’est vraiment bien intégré », commente Stéphane Porzi. Autre arrivée intéressante en attaque, celle de Nidhad Velagic, le tout jeune attaquant de La Sarraz-Eclépens, qui s’était révélé à Gland. On a toujours bien apprécié cet avant-centre, qui risque de claquer quelques buts en 3e ligue cette saison, on en est convaincu.

Giovanni Serratore revient « à la maison »

Au milieu de terrain, le gros renfort est celui de Giovanni Serratore. Le milieu de terrain vient du FC Bursins-Rolle-Perroy. « Mais il s’agit d’un retour à la maison, il a joué à Saint-Prex », explique Stéphane Porzi. Jimmy Perriraz, lui, n’est pas vraiment un renfort, mais presque. Le milieu de terrain avait décidé de signer à Epalinges, mais a fait machine arrière une fois Himë Berisha licencié, pour le plus grand plaisir du président: « C’est une bonne surprise pour nous et il est évidemment de retour, on n’allait pas lui fermer la porte ».

Un nouveau gardien, bien connu

Amical accueille également un nouveau gardien, Gustavo Nafic. Suspendu jusqu’en juin pour ses histoires avec le FC Bex, le Brésilien est désormais de retour au jeu et défendra les couleurs de Saint-Prex. « Il est venu s’entraîner quelques fois avec nous quand il était suspendu, étant copain avec un de nos vétérans. Et il s’est bien plu ici, donc il reste, et comme notre gardien titulaire part à l’étranger, tout s’est bien goupillé », explique le président. Autres arrivées, celles d’un joueur venu du Portugal, de Krashnik Morina (juniors de Forward Morges) et d’Hakim Haddadi (Gland II).

Quatre départs

Les départs? Il y en a quatre. Régis Mbida s’en va à Saint-Sulpice (« Il voulait du temps de jeu »), Urim Gashi à Bussigny (« Pour les mêmes raisons »), tandis que Julien Stifani a choisi Crissier (« Il voulait jouer en 2e ligue »). Le quatrième? Jérémy Cortez a décidé de rejoindre Porto, avec deux autres camarades qui jouaient à la II ou un peu moins. Mis à part ces quatre départs, Amical a pu conserver tous ses joueurs et intégrer deux juniors A.

Un contingent épais, qu’il va falloir bien gérer

Le contingent est désormais porté à 24 éléments, de quoi assurer donc une certaine concurrence. « Oui, il va falloir gérer. Avec 24 joueurs, il est inévitable que certains aient peu de temps de jeu, donc il faudra être vigilant. On a ces deux équipes en 5e ligue, dont une au moins sera amenée à jouer les premiers rôles, je l’espère. On sera compétitifs cette saison, en tout cas j’y crois! De toute façon, on sera vite fixés, puisqu’on reçoit Turc Lausanne dimanche. Et vu qu’ils ont l’air d’avoir une grosse équipe, il faudra être prêt tout de suite », termine Stéphane Porzi. Amical-Turc, dimanche à 15h30? Une belle affiche, assurément.

Categories: 3e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*