La «Deux» d’Azzurri 90 offre sa troisième promotion au club lausannois

La «Deux» d’Azzurri 90 offre sa troisième promotion au club lausannois

Les klaxons ont résonné à Chavannes, dimanche, sur les coups de midi! Le choc au sommet du groupe 8 de 4e ligue a en effet tourné à la démonstration des locaux, Azzurri Lausanne II. Un joli public était venu assister à cette rencontre. Parce qu’il faisait beau, déjà, mais aussi parce que cette partie avait de l’enjeu pour les deux équipes. Le Mont-sur-Lausanne II, adversaire du jour, pouvait en effet piquer la première place aux Azzurri en s’imposant. Et même un match nul n’aurait pas été une mauvaise affaire pour les visiteurs, puisqu’ils auraient conservé leurs trois points de retard, mais avec un match en moins et un meilleur classement fair-play. Les Azzurri devaient donc absolument gagner pour monter en 3e ligue, ce qu’ils ont fait avec la manière: 5-0!

Trois équipes, trois promotions: la saison parfaite des Azzurri 90

« C’est une grande joie pour nous! On a suivi notre plan de match, on voulait marquer en premier, ce qu’on a fait, et bien gérer. On l’a fait, maintenant on va fêter! » Pietro Rinaldi était un entraîneur heureux dimanche, à midi, quelques minutes après la victoire de son équipe. Les Azzurri fêtent ainsi leur troisième promotion cette saison! Après la « Une » (de 2e inter en 1re ligue) et la « Trois » (de 5e en 4e), c’est donc au tour de la « Deux » de fêter, et d’offrir au club du président Antonio d’Attoli une saison parfaite, à tous les points de vue. Mais le FC Le Mont peut toujours égaler ce « record ». La troisième équipe du Mont-sur-Lausanne a en effet déjà obtenu sa promotion en 4e ligue, tout comme la première (en 1re ligue Promotion). Et la deuxième équipe, malgré ce sec 5-0, a encore toutes ses chances de finir dans les meilleurs deuxièmes de 4e ligue… Le Mont égalera-t-il les Azzurri? Réponse très vite! Les Montains rejouent dès mardi, face au Desportivo Portugues. On devrait en savoir plus d’ici-là.

Le Mont entre bien dans la partie

Le match de dimanche? Le FC Le Mont a tenu un peu plus d’une mi-temps. Venus pour chercher le nul, les hommes de Jean-Luc Kringel ont très bien entamé la partie. Très concentrés, très bien placés, ils bouchaient les espaces et les Azzurri Lausanne ne trouvaient pas la solution. Opposés à ce bloc compact, mais qui jouait haut et bien, les Lausannois se sont agacés, et ont raté trop de passes faciles pour être satisfaits de leur début de match. Nerveux, ils ont peiné à trouver la solution, ne se procurant que peu d’occasions.

Deux renforts de choix pour les Azzurri

Il faut dire ici que les Azzurri avaient obtenu le renfort de quelques joueurs d’expérience pour ce choc. Jean-Philippe Karlen et le gardien Damien Djuric ne sont plus à présenter, et leur apport en 4e ligue est incomparable. L’entraîneur des Azzurri a fêté ses 40 ans il y a quelques mois, mais son physique est impeccable, et lui permet de tenir sa place à ce niveau sans aucun problème. Et Djuric, qui a réalisé une fin de saison de très haute qualité avec la première équipe, n’a joué que trois matches de 2e inter, ce qui lui a permis de venir jouer en ce dimanche matin avec la « Deux ». Rien de bien scandaleux, donc, mais ces deux joueurs ont apporté toutes leurs qualités à une équipe qui n’en manquait déjà pas.

Un éclair de Youssri Naffati pour l’ouverture du score

Il a pourtant fallu attendre 44 minutes pour assister à l’ouverture du score, d’une formidable demi-volée de Youssri Naffati. De près de 30 mètres, l’avant-centre des Azzurri envoyait une frappe incroyable sous la barre transversale d’un David Diez qui n’en prendra pas dix comme ça dans sa carrière! Le troisième essai aura donc été le bon pour Naffati, qui s’était auparavant illustré par deux coups de tête (25e et 30e), tous deux bien sauvés par Diez. Après vingt premières minutes très équilibrées, les joueurs de Pietro Rinaldi avaient élevé leur niveau de jeu et menaient de manière méritée.

L’arrêt fou de Damien Djuric, tournant du match

1-0 à la pause, donc, et le tournant du match allait intervenir à la 55e minute, lorsque le coup de tête de Sébastien Ogay était sauvé de manière phénoménale par Damien Djuric. Un arrêt stupéfiant, sur sa droite, alors que tout le banc du Mont s’était levé pour crier à l’égalisation. « Cet arrêt nous a fait mal. A 1-1, cela aurait pu être un autre match. Franchement, on a fait ce qu’il fallait dans cette partie, mais les Azzurri ont été bons, bravo à eux. Nous, on a été corrects, et je trouve le score un peu lourd, très sincèrement. On a fini dignement dans ce match, et on donnera tout mardi. On veut toujours monter, donc on va essayer de relever la tête », espérait Jean-Luc Kringer à l’heure de l’analyse. Très fair-play, très lucide, le coach montain avait déjà surmonté sa déception et avait le regard tourné vers mardi et, peut-être, la 3e ligue.

Une fin de match sous les klaxons des supporters des Azzurri

Car, oui, son équipe a craqué, mais elle l’a fait dignement. Après cet arrêt de fou de Djuric, les Azzurri ont marqué le 2-0 grâce à un coup-franc direct, de plus de 30 mètres, de Pippo Arena. Une frappe un peu bizarre, flottante, qui trompait David Diez, surpris par la trajectoire. Les Azzurri filaient alors vers la promotion, laquelle sera assurée par une percée plein axe de Lukasz Brodowicz. Deux dribbles, une finition propre: un 3-0 de grande classe, et un banc en feu! Les klaxons pouvaient alors sortir, et fonctionner pour le 4-0 de Salmon Loche et le 5-0 de Pasquale Valenziano, sur un service parfait de Gionata Maraschio. La démonstration était complète, et les joueurs du Mont, parfaits jusqu’au bout, félicitaient leur adversaire du jour pour sa promotion dans une sortie très appréciée.

Une rivalité entre les Azzurri et Le Mont qui ne semble pas terminée

Au final, les Azzurri se sont donc imposés facilement, malgré une entame de match compliquée, et Le Mont a eu le seul tort de craquer en fin de match. Après s’être défiés toute la saison en 4e ligue, se retrouveront-ils en 3e ligue dans quelques semaines? Quelque chose nous dit que la rivalité entre les deux clubs n’est pas près de s’éteindre… et ce, quelle que soit la ligue!

Les hommes du match

Du côté des Azzurri Lausanne, on a aimé la prestation de Pasquale Valenziano. Il a joué avec le coeur, ne lâchant rien et incarnant à merveille l’esprit conquérant de ses couleurs. Il a arpenté son couloir gauche, que ce soit comme latéral ou comme milieu de couloir, et a été récompensé par un but en toute fin de match. Grande Valenziano! Le Polonais Lukasz Brodowicz a réalisé un match bizarre. Exaspérant lorsqu’il ne lâchait pas son ballon, il s’est attiré les foudres de son banc de touche à de multiples reprises. Mais il a été décisif, et ses accélérations ont fait très mal aux Montains. Il a inscrit le 3-0, d’un raid absolument magnifique, et ne s’est jamais découragé, même lorsqu’il subissait des remarques, auxquelles il n’a d’ailleurs rien répondu, préférant prouver sur le terrain qu’il valait mieux que cela. On a aimé son attitude et il mérite sa place dans les hommes du match.

Au Mont, le capitaine Alain Aeberhard a craqué en fin de match, un peu comme tout le monde, mais été bon pendant huitante minutes. Le défenseur central a très bien entamé son match. Serein, très calme, toujours bien placé: un beau footballeur. Mention bien également à l’Anglais Andrew Robotham. Entré en fin de match, il a apporté du danger, frappant notamment sur la latte. A revoir, plus longtemps.

Les prochains rendez-vous

Les Azzurri sont en vacances. Et le lundi matin risque d’être difficile au boulot… Le Mont n’a que peu de temps pour récupérer. Mardi 11 juin, à 20h15, les Montains reçoivent en effet Desportivo Portugues. Une victoire et ils ne devraient pas être loin du tout de la 3e ligue.

FC Azzurri LS 90 II – FC Le Mont II 5-0 (1-0)

Buts: 45e Naffati 1-0; 70e Pippo Arena 2-0; 84e Brodowicz 3-0; 88e Loche 4-0; 92e Valenziano 5-0.
Arbitre: M. Muminovic.
Azzurri: Djuric; Croce, Karlen, Giaquinto, Valenziano; M. Scalisi, Tchalovski, Pippo Arena; Maraschio, Naffati, Brodowicz.
Sont entrés en jeu: Loche, Scarfo, Alessi, Ayres et Delli Gatti.
Entraîneur: Pietro Rinaldi.
Le Mont: Diez; Ogay, Aeberhard, Mercier, Benito; Liste, Dieguez, Rémy; Burnand, Perez, Balmer.
Sont entrés en jeu: Robotham, Tharin, Graz, Dell’Orefice, Cabanelaa, Von Büren.
Entraîneur: Jean-Luc Kringel.
Notes: Complexe sportif de Chavannes-près-Renens.