David Tenthorey adjoint de Bernardo Hernandez à Echallens

David Tenthorey adjoint de Bernardo Hernandez à Echallens

Il s’est dit tout d’abord flatté, puis a pris le temps de la réflexion. Il? David Tenthorey, co-entraîneur du FC Donneloye (3e ligue) cette saison. Lorsqu’il a appris que le FC Echallens Région (1re ligue) pensait à lui pour épauler Bernardo Hernandez, il a demandé à rencontrer l’ancien technicien du Stade Nyonnais. Le courant est bien passé entre les deux hommes, qui se sont vus notamment vus autour d’un match du EFCR, et David Tenthorey a donc pris la douloureuse décision de quitter Donneloye.

Bernardo Hernandez voulait un adjoint « du coin »

Bernardo Hernandez va en effet vivre sa première saison dans un club situé ailleurs qu’au bord du Léman, et il souhaitait s’adjoindre les services d’un technicien « local », capable de diriger une séance et fin connaisseur du paysage footballistique du coin. Le directoire du FC Echallens a donc immédiatement pensé à David Tenthorey, dont le profil était exactement celui recherché. Restait à le convaincre, ce qui a été chose faite.

Un binôme qui fonctionnait bien à Donneloye

Du côté de Donneloye, on accepte le choix de l’entraîneur avec un certain fair-play. « On savait qu’on avait de la chance d’être tombé sur David. Le binôme qu’il formait avec Christian Leuenberger nous a apporté beaucoup de satisfaction et on en était vraiment content. On avait d’ailleurs la ferme intention de repartir pour une saison avec eux deux, mais cette offre est arrivée et nous comprenons parfaitement qu’elle ait séduit David », explique le président Alain Schacher.

Donneloye cherche donc un co-entraîneur

Donneloye a en effet effectué une belle deuxième partie de saison, ayant mis du temps à digérer la relégation. Le début de championnat a été mauvais sur le plan comptable, mais ensuite, la dynamique a pris et le FCD terminera sans doute à la troisième place, « victime » du parcours quasiment parfait du FC Ecublens. La promotion? Elle sera l’objectif de la saison à venir, mais pour cela, il faudra trouver un co-entraîneur pour Christian Leuenberger. « Nous avons une ou deux idées, mais toute candidature est la bienvenue. On adore recevoir des téléphones », sourit Alain Schacher.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*