Dardania et Astrit Hyseni ont montré du caractère

Dardania et Astrit Hyseni ont montré du caractère

« Oui, c’est vrai, on a montré du caractère. Mais ce n’est pas nouveau, on a été mené au score lors des trois premières parties! » Victor Diogo et Dardania ont donc remporté trois de leur quatre premiers matches de championnat, avec un but de handicap à chaque fois. Cette équipe-là ne lâche rien, et cela réjouit son défenseur central: « C’est bon signe, cela montre que l’on est en train de trouver un bel esprit d’équipe. Ce n’est pas forcément évident, on a quand même quelques nouveaux joueurs à intégrer et cela ne se fait pas en un jour. Mais c’est bien pour la suite. » Dardania, en gagnant ce match avancé de la quatrième journée, est désormais deuxième de ce groupe 1 de 2e ligue inter. De quoi espérer jouer la montée? « Je n’en ai aucune idée. Sincèrement, on va jouer les matches et voir où cela nous mène. On est néo-promus, il ne faut pas l’oublier… »

Même si Azzurri 90 a prouvé l’an dernier qu’un néo-promu en 2e ligue inter pouvait monter tout de suite en 1re ligue, les ambitions ne sont pas forcément les mêmes. Mais Dardania a montré, mercredi soir, une force de caractère qui est la marque des grandes équipes.

Deux avions de chasse bulgares sur les ailes

On évitera de mettre une pression trop malsaine à Paolo Diogo et à ses hommes, d’autant qu’ils n’ont rien demandé et que Stade-Lausanne-Ouchy semble un cran au dessus, voire deux. La qualité de jeu est pourtant là, et bien là. Cette équipe-là est bien équilibrée, et toujours aussi forte offensivement. Même si Omar Bellagra est parti à Bavois, que Boris Borisov ne reviendra pas, et que Gentjan Shkoza est suspendu jusqu’à la fin de l’année, les Lausannois sont redoutables. Leurs armes offensives? Des ailes bulgares, déjà, avec deux avions de chasse de chaque côté, dans des styles différents. Vladimir Vladimirov, à gauche, est très fin, très vif, et déborde comme il respire. Cet homme-là est de la race des briseurs de reins. A droite, Nikolaï Tsvetkov est plus physique, tout aussi technique, et plus puissant. Il a moins de vitesse, mais un meilleur sens du but, le point faible de Vladimirov. Des ailes de grande classe, donc, avec un numéro 10 tout à fait correct en la personne d’Ardit Hyseni. Et tout ceci sans oublier Christophe Meoli, remplaçant au coup d’envoi, mais auteur d’une très belle entrée. Et devant? Paolo Diogo a plusieurs solutions, mais a opté, face à Sierre pour un duo d’attaque composé de Saliou Sock et du poison Astrit Hyseni.

Astrit Hyseni, un aboyeur, un leader et un excellent footballeur

On est obligés de faire une parenthèse sur l’ancien attaquant d’Etoile Carouge. Le Kosova a 29 ans, et est en pleine possession de ses moyens après sa grave blessure. Il a immédiatement pris une place importante à la pointe de l’attaque lausannoise, autant grâce à son talent que grâce à sa personnalité. Son talent? Astrit Hyseni est un buteur, déjà auteur de six buts en quatre journées de championnat. Un chasseur de buts, un homme à qui il ne faut qu’une occasion pour réduire. Mais Astrit Hyseni, c’est aussi une tronche. Un sacré aboyeur, capable de mettre deux ou trois branlées à ses coéquipiers « coupables » de ne pas avoir joué le ballon dans la bonne direction, la sienne. Mais il n’y a pas que ses coéquipiers qui ramassent: être défenseur face à Astrit Hyseni, c’est la certitude de passer nonante minutes infernales. Parce qu’il met des coups, bien sûr, qu’il protège son ballon avec toute la malice nécessaire, mais aussi et surtout parce qu’à la fin, quoi qu’il arrive, il marque. Mercredi, face à Sierre, il a été parfait, volontaire du début à la fin. Et forcément, à la fin, il a surgi pour inscrire le 2-1, grâce à un service parfait de Nikolaï Tsvetkov. Très fort.

Une première période intégralement dominée par Dardania

Face à une bonne équipe de Sierre (3 matches et 6 points avant le coup d’envoi), Dardania est entré très fort dans le match, se créant les meilleures occasions. La première? Pour Saliou Sock, bien servi par Hyseni (15e), mais Joël Ferreira, le gardien valaisan, sauvait du pied. Dans l’enchaînement, un coup de tête de Mariyan Stanchev (arrière gauche bulgare) était à nouveau sauvé par Ferreira, impeccable. Cinq minutes plus tard, le même Ferreira sauvait à nouveau les siens, face à Saliou Sock. Dardania était la seule équipe sur le terrain, et le prouvait grâce à une frappe puissante de Tsvetskov à quinze centimètres de la lucarne, et ratait à nouveau l’ouverture du score, par Tsvetskov toujours, qui trouvait le poteau suite à un caviar de son compatriote Vladimirov (36e). Et Sierre alors? Rien… ou presque! Le presque? Une barre transversale trouvée par Piero d’Andrea, sur une des seules actions offensives des Valaisans. 0-0 à la pause, miracle pour les Sierrois, qui ont toutefois dominé les dix dernières minutes, sans réellement se montrer dangereux.

Dardania a connu un passage à vide « de dix à quinze minutes »

En deuxième période, Sierre recommençait fort et les Lausannois commençaient à se dire qu’ils allaient regretter toutes les occasions ratées lorsqu’Antoine Torrent ouvrait le score sur corner (68e). « Bien sûr qu’on a douté à ce moment-là. On savait qu’on pouvait revenir, parce que comme je vous l’ai expliqué, on l’avait fait à chaque match, mais on a connu un petit passage à vide. Sierre a vraiment été meilleur que nous durant dix à quinze minutes », expliquait Victor Diogo. Mais Dardania, plutôt que d’être abattu par ce 0-1, allait mettre le feu à cette partie. L’égalisation? Un coup-franc de 35 mètres de Nikolaï Tsvetkov, encore lui, qui trompait Joël Ferreira. Le gardien valaisan, fautif à 100%, a été trompé par le rebond, juste devant lui. Un véritable rouleau, pour dire les choses comme elles sont, mais Tsvetkov a eu le mérite de tenter sa chance. Le Bulgare se montrait à nouveau décisif quelques secondes plus tard. Christophe Meoli, tout juste entré en jeu, le décalait magnifiquement sur le côté droit. Le centre de Tsvetkov, à ras de terre, trouvait Astrit Hyseni, qui n’a jamais raté de sa vie une occasion comme celle-ci. 2-1!

Sierre rate le penalty de l’égalisation à cinq minutes de la fin

Dardania se fera pourtant une immense et dernière frayeur, en concédant un penalty indiscutable à cinq minutes de la fin. Mais Christian Amato le frappait à côté des buts d’Enes Azizi, qui était parti du bon côté. Victoire pour Dardania, deuxième place provisoire, et un week-end de repos en vue: il y a des mercredis soirs plus désagréables. Pour le FC Sierre, le retour en Valais a dû sembler bien long… Mais les Valaisans devront s’y habituer: ils sont tout seuls dans ce groupe 1. Chippis et Collombey-Muraz ayant été relégués, et Savièse ayant refusé de monter, Sierre n’a plus aucune équipe « régionale » à affronter. Son « derby » cette saison? Face à Vevey… Ses autres adversaires? Quatre équipes lausannoises (Malley, SLO, Dardania, Renens) et huit équipes genevoises!

Les hommes du match

A Dardania, on a aimé Nikolaï Tsvetkov. Il n’a pas tout réussi, loin de là, s’est énervé, a fracassé un panneau publicitaire de rage (son pied droit n’a rien, on vous rassure), mais a permis à son équipe d’égaliser et a offert le 2-1 à Astrit Hyseni. De mauvaise humeur, mais décisif. Et c’est ce qu’on lui demande. Bon match également de Victor Diogo. Pour son retour en défense centrale, il a été très sobre, comme d’habitude. Et dire qu’il a 39 ans… On l’a dit plusieurs fois, mais son duo avec Todor Stoev est très complémentaire. La puissance et le dynamisme de Stoev, intraitable dans les duels, en association avec la classe et la relance de Diogo: le mélange parfait.

Du côté de Sierre, bonne prestation du latéral droit Arnaud Robyr. Il avait un gros morceau en face en la personne de Vladimir Vladimirov, mais s’en est très bien sorti. Solide. Le milieu défensif Eale Lokau est également à créditer d’une bonne performance.

Les prochains rendez-vous

Prochaine étape le samedi 7 septembre pour les deux équipes. Dardania aura un derby lausannois à disputer sur le terrain de l’ES Malley. Victoire obligatoire, comme pour toutes les équipes qui vont affronter Malley cette saison. Coup d’envoi à 17h. Le FC Sierre accueille Vevey, le même jour, à 18h.

Dardania Lausanne – FC Sierre 2-1 (0-0)

Buts: 68e Torrent 0-1; 78e Tsvetkov 1-1; 79e As. Hyseni 2-1.

Arbitres: M. Mühlheim, assisté de M. Koweindi et de M. Atici.
Dardania: Azizi; Djeladini, Stoev (63e Ibraimi), V. Diogo, Stanchev; Tsvetkov, Perez, Ar. Hyseni (75e Meoli), Vladimirov; Sock (82e Ebibi), As. Hyseni.
Entraîneur: Paolo Diogo.
Sierre: Ferreira; Robyr, Torrent, Petit, Maceiras (75e Cereda); Lokau, Fournier, D’Andrea (75e Vuille); Pinheiro, Amato, Mudry.
Entraîneur: Ivano Zampili.
Notes: Chavannes-près-Renens. 84e, Christian Amato tire un penalty à côté.

Auteur