Daniel Puce: «Il y a une sacrée qualité dans ce groupe»

Daniel Puce: «Il y a une sacrée qualité dans ce groupe»

Nuki John est un président heureux. Son FC Dardania Lausanne est deuxième en 2e ligue inter, à quatre points du leader UGS, et vient d’engager Daniel Puce comme directeur sportif. Libre depuis son départ de Lutry, où il était entraîneur principal, en juin dernier, l’ancien défenseur central du LS est déjà passé par Dardania, mais comme joueur. Aujourd’hui, il revient comme membre du staff et cela réjouit le président: « C’est une chance pour nous de pouvoir accueillir quelqu’un de son envergure. Il fallait que l’on fasse quelque chose pour se structurer un peu mieux. Son arrivée va dans ce sens. Si on veut être ambitieux, et on l’est, on doit s’entourer de personnes compétentes. »

Des points bêtement perdus

Nuki John ne s’en cache plus: Dardania veut monter. « Ce qui me rend fou, ce sont les points perdus bêtement… C’est sûr qu’on ne va pas gagner tous les matches, mais, mis à part le premier match à Vevey où nous n’étions pas du tout au complet, nous avons égaré des points contre Montreux, Servette M21 et UGS lors de matches où nous avons dominé. Mais bon, on est encore dans le coup », continue le président. Il reste un match, à domicile face à Sierre, ce samedi à 17h à Chavannes-près-Renens. Et vu qu’UGS a un match très compliqué face à Signal-Bernex pour terminer, Dardania peut très bien espérer se rapprocher…

Les Bulgares sont partis

Les Lausannois ont pris un virage important il y a quelques jours, se séparant de sa légion bulgare. Vladimir Vladimirov, Simeon Zlatev, Todor Stoev… Tous sont rentrés au pays. Nuki John s’en explique: « C’est comme ça, il y a eu des choses sur lesquelles on ne s’est pas entendu. Tout n’est pas de leur faute et je n’ai rien contre eux, au contraire. Avec un joueur comme Vladimir, on avait tissé des liens forts, il était là depuis longtemps. Rien ne dit qu’on ne va pas les faire revenir au mois de mars, je ne sais pas. Je ne dis pas non en tout cas, mais aujourd’hui, ils sont repartis en Bulgarie et on fait sans eux. Vous savez, on est beaucoup au contingent, il y a des frustrations et c’est normal. On a été jusqu’à 28 à l’entraînement! »

Un effectif qui a fière allure, bon mélange entre joueurs d’expérience et jeunes talents

Le Dardania 2014/2015 a fière allure et le club a un peu cassé sa réputation de club taillé pour les mercenaires en faisant jouer de nombreux jeunes venus de Lausanne ou des environs. En fait, Dardania est un bon mélange. Une preuve? Il y a des joueurs d’expérience, comme Geoffrey Cadet, mais les jeunes talents sont nombreux. Leur nom? Shqiprim Morina est le plus spectaculaire et de très loin le meilleur, mais Gentian Bunjaku s’affirme match après match comme l’un des meilleurs attaquants de 2e ligue inter. Ce jeune homme a énormément progressé et épate tout le monde, jusqu’à Nuki John: « C’est un garçon formidable. Il est parti de chez nous pour faire ses expériences, mais il est de retour et vu comme il joue, on est heureux! ». Outre Morina et Bunjaku, Paulo Diogo peut également compter sur des tauliers comme Dardan Miftari ou Ferdi Djeladini, mais aussi des joueurs importants comme Isa Ebibi, Shaban Suliman, Hanse Kelly Naounou, Jocelyn Tavares, Miguel Da Silva, Gzim Thaqi ou Labinot Morina, deux fois buteur ces dernières semaines. La future génération? Elle est représentée par Shqiprim Pira et Jasir Nebijovski, deux joueurs prometteurs, mais encore un peu trop tendres pour être des joueurs de premier plan en 2e ligue inter.

Mais la grande nouvelle de la semaine est bien la nomination de Daniel Puce comme directeur sportif. Contacté mercredi soir, il a gentiment accepté de prendre quelques minutes pour répondre à nos questions.

Daniel Puce, vous voilà directeur sportif de Dardania!

Oui, c’est officiel depuis mardi soir. Cela a été annoncé à l’équipe avant l’entraînement, tout le monde est au courant. Je me réjouis de ce nouveau challenge, je vous assure!

Quel va être exactement votre rôle?

Je vais surtout être le lien entre le club, l’entraîneur et les joueurs. S’il y a des choses à régler à l’interne, ce sera à moi de le faire. Mais quel les choses soient claires, je ne suis pas directeur général ou que sais-je,  je ne vais m’occuper que de la première équipe.

Vous allez travailler en binôme avec votre ami Paulo Diogo?

Non, non, ce n’est pas ça. Je ne suis vraiment pas là pour entraîner. Il y a déjà Paulo, un ancien joueur de Ligue nationale, sans oublier son frère Victor, qui est également là. L’idée, c’est d’amener un plus, sans prendre la place à qui que ce soit.

Entraîner, ça ne vous manque pas, depuis votre départ de Lutry?

Non, pas du tout. J’avais arrêté par manque de temps, parce que je n’arrivais pas à tout concilier avec ma famille, le boulot… Tout ce qui est préparation d’entraînement, préparation de match, tout ce boulot-là en fait, ne me manque pas du tout.

Du coup, directeur sportif, c’est l’idéal?

Oui, vraiment. Je vais venir une fois par semaine à l’entraînement, surtout après les matches, pour débriefer, voir s’il y a des choses à améliorer. Je garde un pied dans le milieu du football, sans en avoir les contraintes. Du coup, oui, pour répondre à votre question, c’est parfait pour moi au niveau de l’emploi du temps.

L’idée, c’est de structurer le club?

Oui, vraiment. Je vais aussi m’occuper de sponsoring, aller chercher des partenaires, des gens prêts à s’investir. On doit construire ce club, dans l’optique de le faire progresser. Mais vous savez, c’est déjà très bien ce qui se fait ici!

Ah oui?

Mais oui! Je ne me vois pas comme le sauveur ou que sais-je! Il y a beaucoup de personnes qui travaillent dans ce club et le font avancer au quotidien. Vous voyez le président, mais je vous assure qu’il y a des gens dans l’ombre. Je le résumerais ainsi: il y a déjà beaucoup de choses positives et je suis là pour apporter un plus.

Les cinq Bulgares sont partis. Du coup, vous allez devoir vous renforcer, on imagine…

Oui.

Avec combien de joueurs?

L’idée, c’est d’amener entre deux et quatre joueurs. Mais vous savez, il va falloir le faire bien. Je n’ai vu qu’un entraînement, mais je peux déjà vous dire qu’il y a une sacrée qualité dans ce groupe!

Categories: 2e ligue inter

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*