Daniel Ondrejicka a signé à Grandson!

Daniel Ondrejicka a signé à Grandson!

C’est un Carlos Rangel de très bonne humeur qui a répondu à nos questions, quelques Ondrejickaheures après la belle victoire du FC Grandson-Tuileries face à Chêne Aubonne. (5-0) Les buteurs? Renato Provenzano, deux fois, Daniel Costescu, Joao Monteiro et Julien Fantoli. Mais l’entraîneur du FCGT était surtout heureux pour une autre raison: la signature, le jour-même, du gardien Daniel Ondrejicka.

A 35 ans, l’ancien international slovaque (trois convocations en équipe A) était retourné dans son pays depuis deux ans, où il entraînait des gardiens dans une équipe amateur. Après une très belle carrière (professionnel douze ans en Slovaquie et à Chypre), il était arrivé à Baulmes où il a effectué une saison 2011 absolument phénoménale en 1re ligue. Son arrivée fracassante en Suisse, où il a sauvé le FCB quasiment à lui tout seul de la relégation, lui a permis d’obtenir un dernier contrat à Naters. Après une saison 2012-2013 moyenne dans le Haut-Valais, il était retourné l’été dernier dans son pays. Il est donc désormais de retour en Suisse, grâce à Carlos Rangel lui-même, qui le connaît depuis leur aventure baulmérane, tout comme le buteur roumain Daniel Costescu.

Carlos Rangel, quelle surprise de voir Daniel Ondrejicka de retour en Suisse!

Oui, c’est génial. Il est arrivé la semaine dernière et on a beaucoup discuté. Il s’est entraîné, je lui ai expliqué ce que nous attendions de lui, mais aussi ce que nous pouvions lui offrir. Il avait aimé la Suisse et la qualité de vie que l’on pouvait trouver ici. Il avait vraiment envie de revenir et on lui a proposé diverses offres pour le boulot. Nous n’avons évidemment pas les moyens de le payer et ce n’est de toute façon pas notre philosophie. Il sera exactement dans le même cas que Daniel Costescu, qui travaille à 100%. L’idée, ce n’est bien sûr pas qu’ils prennent la place de jeunes joueurs, mais, au contraire, on veut profiter de leur passé d’anciens pros pour développer le FC Grandson-Tuileries.

Comment ça?

Sur le terrain, déjà. Un gamin comme Renato Provenzano, il apprend tous les jours avec Costescu. Son expérience nous est très profitable et on va commencer tout de suite avec notre école d’attaquants et de gardiens. J’attendais que Daniel Ondrejicka arrive pour la lancer officiellement. Désormais, le mercredi, on va faire des ateliers d’attaquants pour tous les joueurs du club, des plus grands aux plus petits, et des ateliers de gardiens, dans le même style. On a des spécialistes, qui sont des professionnels avec une grande carrière et une superbe mentalité. On commence comme ça, à l’interne, et on élargira pour les joueurs des autres clubs très vite. Si un gamin des environs est doué aux buts, il pourra venir un ou deux jours par semaine chez nous pour profiter des conseils d’un grand gardien. Et à terme, on va aller encore plus loin, avec des défenseurs et des milieux de terrain. On veut que nos gamins apprennent le geste juste, pour leur poste spécifique.

Daniel Ondrejicka va-t-il prendre la place de Nicolas Jaccard dans les buts?

Ils seront les deux, mais il n’y aucun souci avec Nicolas, il est content de souffler aussi. Il jouait tous les matches, tout le temps. Là, on a deux gardiens de passé 30 ans, ils vont arriver à se gérer et à choisir leurs matches. Aucun souci là-dessus, vraiment, et vous avez compris que notre ami slovaque n’était pas venu dans un esprit de compétition à l’interne. Il jouera en match amical mardi face à Vignoble et ne sera pas qualifié pour le prochain match de championnat. Mais contre Echichens, il sera sur la feuille de match.

Categories: 2e ligue, 3 questions à

Auteur