Cugy veut se faire entendre

Cugy veut se faire entendre

Recevoir quatre cartons rouges dans le même match, sans que l’adversaire n’en prenne un, c’est déjà rare. Alors, en plus, gagner cette partie en marquant le but décisif à 7 contre 11, voilà qui tient du miracle! C’est pourtant ce qui est arrivé au FC Cugy ce samedi, sur le terrain du FC UPM-Cazard, dans le groupe 1 de 4e ligue. L’équipe bosniaque des environs de Lausanne s’est imposée 2-3 à Mex, en inscrivant le 2-3 par Rasim Abidovic à vingt minutes de la fin. A ce moment-là, on le répète, Cugy avait six joueurs de champ sur le terrain contre dix à son adversaire! Une première dans l’histoire du football vaudois? Cela semble sûr, même si on ne va pas aller fouiller les archives.

Ermin Nasic furieux contre l’arbitre

Ermin Nasic, l’entraîneur de ce FC Cugy, n’était pourtant pas heureux après cet exploit. Croisé dimanche matin, il était furieux contre l’arbitre de cette rencontre, coupable selon lui d’avoir été injuste envers son équipe. « C’est inadmissible. Seul le premier carton est justifié, et encore. Tous les autres, c’est n’importe quoi », tonnait l’entraîneur de l’équipe victorieuse. Plus grave, Ermin Nasic invoque une supposée xénophobie de l’arbitre. « Avant le match, il nous a dit qu’il n’aimait pas tous les noms se terminant en « ic ». Alors, en le voyant agir pendant le match, j’ai compris ce qu’il voulait dire. On ne va pas se laisser faire, je veux porter le cas devant l’ACVF. Il est hors de question que mes joueurs paient le prix de cet arbitrage orienté. Imaginez-vous, à la fin du match, il me demande si le score est bien de 3-3! Alors qu’on avait gagné 2-3! Il nous expulse quatre joueurs et quand un de nos adversaires commet une grosse faute, il me répond qu’il a déjà un jaune et qu’il ne va pas l’expulser pour une deuxième faute. Le tout avec le sourire », accuse l’entraîneur, furieux, en menaçant d’appeler tous les journaux de Romandie. En attendant, Cugy a donc demandé une audience à l’ACVF pour s’expliquer.

L’ACVF a accepté de recevoir le FC Cugy

Christophe Chaillet, président de la commission de discipline, n’a évidemment pas souhaité commenter l’affaire, mais nous a simplement confirmé qu’il avait accepté de rencontrer les dirigeants du FC Cugy. « Ils m’ont appelé pour solliciter un rendez-vous, ce qu’ils ont le droit de faire. Je les recevrai mardi prochain », indique-t-il simplement. Ce jour-là, le FC Cugy devra être très convaincant, car, en portant le débat sur le terrain de la xénophobie, Ermin Nasic prend un sacré risque. Accuser un arbitre est une chose, mais il faudra apporter des preuves devant la commission de discipline.

Les sanctions sont tombées ce mardi. Trois joueurs ont pris un match de suspension et un sera suspendu pour deux rencontres.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*