Crissier s’impose avec la manière

Crissier s’impose avec la manière

« Vous savez, cet hiver, beaucoup de monde a dit que Crissier n’avait plus d’équipe, parce qu’on perdait Mervan Hoxha, Ahmed Habib, Chico Perez… Bien sûr que sur le moment, ça m’a fait mal, de perdre ces trois bons joueurs. Je vous l’ai dit d’ailleurs, il me semble. Mais je laisse toujours parler les gens et moi, je ne dis rien. Dans ma tête, je me disais: vous verrez… » José Luis Estevez peut être fier de son équipe, nette vainqueur du FC Gingins samedi soir. 4-0, score final, rien à dire. A cette occasion, le FC Crissier a remporté sa cinquième victoire de suite en 2015, avec un goal-average de 21-2. Un vrai rythme de finaliste et même de premier de groupe.

Pajtim Basha, le buteur qui manquait au premier tour

Crissier ne s’est jamais vraiment caché, mais là, c’est clair: les finales sont un objectif largement réalisable dans ce groupe 1 de très bonne qualité. En plus, le FCC a ajouté la manière samedi soir, proposant de vraies belles phases de jeu au cours d’un match très correct, comme toujours avec Gingins. La différence? Elle s’est faite à la 44e lorsque Pajtim Basha a inscrit le 1-0, d’une finition bien maîtrisée. « Pajtim, c’est vraiment le joueur qui nous manquait au premier tour, un vrai attaquant de 16 mètres. Quand un ballon traîne, il le met au fond. Au premier tour, notre meilleur buteur était Mervan Hoxha, notre défenseur central… », continue José Luis Estevez. Crissier a donc trouvé son buteur et il est efficace.

Le coup-franc parfait de Burak Demircan

Gingins, vainqueur 2-1 à l’aller sur son terrain, ne s’est jamais remis de ce premier but, encaissait d’ailleurs le 2-0 dès le retour des vestiaires. Le nom du buteur? Burak Demircan, auteur d’un très joli coup-franc. Cet homme-là a beaucoup de qualités dans les pieds, ce n’est pas une surprise. « Il revient gentiment en forme. Il n’est pas encore au top, mais quand il a le ballon dans les pieds, c’est pas mal, hein… », sourit José Luis Estevez, content là aussi de son recrutement hivernal. Il le sera d’autant plus à l’heure de jeu lorsque Pajtim Basha marquera le 3-0 d’un coup de tête parfait, quelques minutes avant le 4-0 d’Ismael Rodriguez. Gingins a eu deux occasions nettes en fin de partie, mais sans réussir à inscrire le but de l’honneur.

La dynamique est bonne à Crissier

Cinquième victoire consécutive pour Crissier, qui fait un pas de géant vers les finales. « Ce match-là était très important, oui. Ils étaient à trois points, ils sont désormais à six et cela fait une différence, c’est sûr. De notre côté, tout roule, mais je suis prudent. On le voit aujourd’hui, tout tourne en notre faveur, mais ce ne sera pas toujours le cas. La dynamique est super bonne dans l’équipe, tout comme l’ambiance, mais cela, je le sais bien, c’est parce que les victoires sont là. Toute la difficulté, c’est de maintenir ça quand on perd », sourit l’entraîneur du FCC, expérimenté comme personne.

Le FCC, un club bien géré

Du monde au match, une ambiance sympa, une buvette qui tourne et un club bien géré: que demander de plus à Crissier, qui vise un retour en 2e ligue, deux ans après avoir coulé? Plutôt que de tout révolutionner, le FCC a misé sur la continuité et on a constaté avec plaisir que des cadres comme Toni Del Rio étaient toujours aussi présents et toujours aussi impliqués. La vie d’un club, c’est aussi cela: des joueurs qui restent, pas simplement des joueurs de passage.

Claudio Gentile, un atout de plus dans le vestiaire

« Une des choses qui fait qu’on est aussi bien, c’est la présence de Claudio Gentile. Il ne s’en rend pas forcément compte, mais le fait de l’avoir à l’entraînement, c’est une source de motivation pour les gars. Ils savent bien qui c’est et il y en a qui le regardent avec les grands yeux. Il n’a pas encore joué de match et les choses sont claires, il vient vraiment pour dépanner. Mais il s’implique bien et son arrivée a déjà apporté quelque chose », continue José Luis Estevez, qui aura donc un allié de poids au niveau psychologique pour cette fin de saison. Car si un homme dans le canton de Vaud sait comment gagner des finales, c’est bien Claudio Gentile. Même si l’ancien gardien du Mont n’est pas sur le terrain au mois de juin, sa personnalité et son charisme apporteront sans doute le pour-cent nécessaire dans la gestion de l’événement. Oui, vraiment, tout roule du côté de Crissier pour l’instant.

Gingins, la grande classe

Gingins, de son côté, a donc pris un peu de retard ce soir lors d’un match qu’il n’a jamais été en mesure de gagner. La défaite est logique, mais le visage qu’ont montré les visiteurs est bon et ils peuvent évidemment revenir dans la course d’ici au mois de juin. Six points, c’est beaucoup, mais Gingins, dont le fair-play est évident et inscrit sur chaque geste, a cet avantage-là en cas d’égalité. Cela peut compter et cette équipe-là est exemplaire, vraiment, de ce point de vue. Il suffit de consulter le classement, Gingins est premier au fair-play sur les 48 équipes de 3e ligue! Et sur ce que l’on a vu samedi, difficile de trouver cela immérité. Aucun mauvais geste, aucune remarque mis à part quelques réclamations très polies et argumentées envers l’arbitre. Bref, la classe, même en perdant le match potentiellement le plus important de la saison sur le score sans appel de 4-0.

Il a dit à Footvaud.ch

David Lugeon, entraîneur du FC Gingins

Le succès de Crissier est amplement mérité, rien à dire. Peut-être qu’un 4-1 aurait été plus conforme à la physionomie du match, mais c’est tout. Je n’ai absolument rien à reprocher à mes joueurs, ils ont tout donné et ils ont eu la bonne attitude. Ils sont très déçus ce soir, parce que cette défaite nous éloigne des finales. Même si ce n’était pas un objectif, nous sommes des compétiteurs. Mais après, qui sait? On a six points de retard et Crissier doit encore jouer contre Stade-Lausanne II, donc rien n’est fini. Le ballon est rond, tout peut arriver tant que le championnat n’est pas encore terminé. Aujourd’hui, Crissier nous était supérieur, il faut le dire. Ils se sont renforcés cet hiver, on l’a vu. Ils n’avaient rien à voir avec l’équipe du premier tour. Bravo à eux et bravo aussi à mes joueurs.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le dimanche 3 mai. A 15h30, Crissier se déplacera à Rolle y affronter BRP II (15h30). A 16h, Gingins accueille Genolier-Begnins II.

FC Crissier – FC Gingins 4-0 (1-0)

Buts: 44e Basha 1-0; 47e Demircan 2-0; 61e Basha 3-0; 70e Rodriguez 4-0.

Arbitre: M. Mirsad Jusufi.

Terrain de la Ruayre.

Categories: 3e ligue, FC Crissier

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*