Crissier mal payé de ses efforts à Benfica dimanche matin

Crissier mal payé de ses efforts à Benfica dimanche matin

« Sincèrement, on aurait mérité un point sur notre première mi-temps. On a quand même eu plusieurs occasions nettes. Mais bon, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes si on on ne marque pas… Et ils ont eu de belles actions aussi, soyons justes! » En quelques phrases, José Luis Estevez a tout résumé. Oui, Benfica a gagné 1-0 face à Crissier et a frappé le poteau quelques minutes après l’ouverture du score. Carlos Cabacas, seul à dix mètres, aurait pu inscrire le 2-0 à la 51e et plier le match, mais la frappe de l’ailier de Benfica est venue mourir sur le montant gauche des buts de Luan Hoxha, adjoint de José Luis Estevez promu gardien de but pour l’occasion en ce dimanche matin. Edgardo Estay et Claudio Gentile absents, c’est à l’ancien gardien qu’est revenu l’honneur de jouer face à Benfica et il s’est en très bien sorti, sans toutefois pouvoir empêcher la défaite de son équipe.

José Pinto passait par là pour le 1-0

Car oui, Benfica a gagné, sur la plus petite des marges. Le but? Un corner de Luis Cabacas, une reprise de Sylvain Gétaz déviée par… José Pinto, qui passait par là. Le latéral droit de Benfica était monté sur ce coup de pied arrêté et s’est trouvé très heureux de pouvoir dévier ce ballon au fond des filets du FCC. Alors, le but, à Sylvain Gétaz ou à José Pinto? Fair-play, l’avant-centre de Benfica l’a accordé à son coéquipier. « Sans sa déviation, pas sûr qu’elle aille au fond. Vous pouvez lui accorder ce but sans problème. Bon, s’il y a un miracle et que je suis encore en course pour le titre de meilleur buteur, vous me le rajouterez à la fin de la saison, je compte sur vous », rigolait le numéro 23 des Lausannois.

Plusieurs occasions pour Jonathan Gomes

Benfica a donc ouvert la marque dès le début de la deuxième période, après avoir passablement souffert en début de match. Jonathan Gomes a eu la première occasion, à la 12e, mais sa frappe a été bien sauvée par Joao Cardoso. Ensuite? Une double occasion pour Carlos Moreira, de l’autre côté, mais c’était au tour de Luan Hoxha de s’illustrer. Jonathan Gomes a alors manqué deux belles chances (38e et 45e), lesquelles avaient toutes deux le poids d’un but. 0-0 à la mi-temps, après 45 minutes disputées sur le terrain synthétique de Chavannes-près-Renens. Les chutes de pluie de la nuit ont en effet poussé les responsables des terrains à ne prendre aucun risque avec le principal.

Benfica confirme les attentes

Benfica a donc marqué d’entrée de jeu en deuxième mi-temps et n’a plus rien lâché. Par rapport au premier match à Champvent, Ricardo Rocha a retrouvé les trois frères Rodrigues, un atout évidemment important. On l’a dit déjà la semaine dernière, mais Benfica n’est pas trop en retard sur sa préparation. Même si les joueurs se sont peu entraînés, ils sont au moins là et les Encarnados comptent déjà quatre points après deux journées et semblent en mesure de confirmer les réelles attentes placées en eux. Oui, cette équipe peut jouer la première moitié du classement cette saison.

Pajtim Basha revient tout bientôt

Crissier, de son côté, se réjouit un peu plus de la fin des vacances. Pajtim Basha, le très bon avant-centre, s’est marié cet été et n’est toujours pas de retour, par exemple. Pas de quoi énerver José Luis Estevez, bien sûr: « Il a le droit de se marier, quand même! Mais c’est sûr qu’on se réjouit qu’il revienne, il nous fera du bien devant le but. » Jonathan Gomes n’a absolument pas démérité, lui qui s’est créé trois occasions nettes et a beaucoup couru, mais force est de constater que Crissier compte 0 point et 0 but après deux parties en 2e ligue. « Bon, on a joué à l’extérieur sur le terrain de deux bonnes équipes, Concordia et Benfica. On ne va pas paniquer maintenant », relevait à raison José Luis Estevez.

Mervan Hoxha est de retour

Parmi les renforts arrivés cet été, citons Mattias Musco (Ecublens, actuellement à l’armée), Jonathan Gomes (Prilly), Julien Stifani (Saint-Prex) et… la surprise Mervan Hoxha! « Oui, il est de retour après avoir passé le deuxième tour à Dardania, mais pas encore qualifié », confirme l’entraîneur du FC Crissier. Avec ces arrivées-là, Crissier devait être à l’abri du seul poste de relégué.

Les hommes du match

Paul-André Péclard a été énorme à mi-terrain. Il a couru pour trois, bouché tous les espaces et encore trouvé le moyen d’orienter le jeu. A la fin du match, il est resté assis de longues minutes sur le synthétique de Chavannes, chaussettes baissées, juste pour reprendre son souffle. Il a (vraiment) tout donné. Joao Cardoso mérite également une mention. Le gardien de Benfica a gagné tous ses duels face à Jonathan Gomes et s’est montré très sûr les balles arrêtées. Une partie sans-faute pour lui.

Milan Radic, le capitaine du FC Crissier, a montré toute sa classe à mi-terrain. Il dirige, il replace et il n’oublie pas de jouer. Vraiment fort. On mentionnera aussi Luan Hoxha, qui ne pensait pas remettre les gants mais l’a très bien fait, et Alex Ratti, très bon défenseur central.

Les prochains rendez-vous

Dimanche prochain, toujours à 10h30, le 30 août, Benfica accueillera Concordia. Le même jour, à 16h, Crissier recevra Bavois II. Mais avant cela, il y aura la Coupe vaudoise! Benfica sera ce mardi à Lonay (4e ligue) à 20h30. Crissier a un déplacement très difficile sur le terrain de Venoge, mercredi à 20h. Ce n’est même pas un match-piège, ce sera juste un match très difficile face à une très bonne équipe de 3e ligue, une catégorie de jeu que Crissier vient de quitter.

Sport Lausanne Benfica – FC Crissier 1-0 (0-0)

Buts: 49e Jose Pinto 1-0.

Arbitres: M. Dusan Brkic, assisté de M. Loïc Rusch et de M. Adrien Rusch.

Benfica: Joao Cardoso; José Pinto (61e José Rodrigues), Diogo Castro, Pedro Rodrigues, Thirunavukkarasu; Filipe Da Rocha, Péclard; Carlos Moreira (73e Fabio Mota), Luis Cabacas (67e Miguel Batista), Carlos Cabacas; Gétaz.

Entraîneur: Ricardo Rocha

Crissier: Hoxha; Aguirre, Ratti, José Rodriguez, Del Rio; Radic, Demircan; Ismaël Rodriguez (80e Hoxhaj), Glorioso (56e Kilinc), Stifani (70e Boucetta); Jonathan Gomes.

Entraîneur: José Luis Estevez

Centre sportif de Chavannes-près-Renens, terrain synthétique.