La Coupe suisse a des airs de Coupe vaudoise d’élite

La Coupe suisse a des airs de Coupe vaudoise d’élite

Sur les seize matches organisés ce week-end en 1/16e de la Coupe suisse, six vont concerner des Vaudois! Un très joli score, qui montre toute la qualité de nos clubs. Ce qui serait plus fort encore, bien sûr, ce serait qu’il y en ait toujours six en 1/8 de finale, ce qui pousserait sans doute l’ACVF à demander à l’ASF de rebaptiser la Coupe suisse en Coupe vaudoise… Tous ne se qualifieront sans doute pas, mais tous s’attendent à un magnifique week-end. En résumé? Stade Nyonnais, Stade-Lausanne et Terre Sainte accueillent un club de Super League. Bavois accueille le seul club romand de Challenge League. Le Mont a un tirage très abordable et Lausanne a eu droit à de belles retrouvailles avec son meilleur « ennemi » historique.

Stade Nyonnais – Grasshopper Club Zurich

Samedi, 16h

Les hommes de Bernardo Hernandez ont le droit à une belle fête à Colovray, où un nombreux public est attendu. GC est un immense morceau, nul besoin de le préciser. On va juste dire une chose pour souligner le privilège qu’ont les Nyonnais: GC est le tenant du titre, et le meilleur club de tous les temps en Coupe suisse. Les Zurichois l’ont gagnée 19 fois et ont été 32 fois finalistes… Le deuxième à ce classement n’est autre que le FC Sion, loin derrière, avec 12 victoires en 12 finales. Nyon se heurtera au poids de l’histoire, mais aussi à celui du présent, puisqu’Izet Hajrovic et ses coéquipiers sont des candidats au titre de champion suisse. Si Nyon a une chance, elle est là: peut-être que GC, dans un tout petit coin de sa tête, privilégie le championnat. Mais même comme cela, il est compliqué d’imaginer une qualification nyonnaise. Après, Nyon a des qualités, c’est sûr, et un joueur comme Sébastien Gormond peut se hisser à un niveau de Super League dans un jour parfait, car Nyon est une équipe de troisième division, quand même. Ce n’est pas tout à fait le monde amateur, mais ce n’est pas celui où évolue GC non plus…

Chances de qualification: 15%

 

FC Bavois – FC Bienne

Samedi, 17h

Le FC Bavois était un peu mitigé à l’heure du tirage, bien sûr. Le FC Bienne est une bonne équipe de Challenge League, très solide, mais pas forcément avec un « grand nom », qui aurait déplacé des milliers de spectateurs. Le risque d’élimination est grand, mais le FC Bienne ne vient pas complètement serein à Bavois quand même. Mustafa Sejmenovic et Jérémy Manière, les deux anciens d’YS, ont sans doute prévenu leurs coéquipiers: Bavois a du talent, et de nombreux joueurs ayant joué à ce niveau, voire plus haut. Jouer contre une équipe de Challenge League ne fait pas peur à Nicola Zari, Ayoub Rachane, Raphaël Cottens, Hicham Bentayeb, Frédéric Gilardi, Micael Martins, Renatus, Esteban Rossé ou Christopher Meylan, bien au contraire. Tous connaissent ce niveau, à des degrés différents, bien sûr. Bavois a l’équipe et le profil pour passer: celui d’une équipe de joueurs expérimentés, avec des jeunes ambitieux. Bienne est favori, c’est sûr, mais Bavois peut se hisser au niveau.

Chances de qualification: 40%

 

FC Lancy – FC Le Mont

Samedi, 17h

Le Mont n’a pas le choix: il doit passer, pour offrir le premier 1/8 de finale de son histoire au club du Châtaignier. Ce tirage est clairement une chance, face à une équipe moyenne de 1re ligue Classic et N’diasse N’diaye et ses coéquipiers ne peuvent pas s’en plaindre, surtout pas. Le Mont, leader en 1re ligue Promotion, a explosé Wil (leader de Challenge League) au tour précédent. Ce n’est pas pour se vautrer un tour plus tard. C’est sûr, les Vaudois seront attendus du côté de Lancy, mais ils ont tout pour passer: de la profondeur de banc, une dynamique positive, des joueurs qui peuvent faire sauter le verrou à tout moment. Et si les Montains ne trouvent pas la solution dans le jeu, Sid-Ahmed Bouziane déposera un coup-franc soit dans la lucarne, soit sur la tête d’Ange N’Silu ou de N’diasse N’diaye. Une élimination serait une immense déception. Mais il est vrai que Lancy est la seule équipe à ne pas avoir perdu contre Le Mont l’an dernier… Méfiance, mais confiance tout de même.

Chances de qualification: 75%

 

Servette FC – Lausanne-Sport

Samedi, 19h30

Les retrouvailles! Servette aura l’esprit de revanche et est en forme ces temps, contrairement à un LS en pleine crise de confiance. Mais le LS doit prouver qu’il est une équipe de niveau supérieur et ne doit pas prendre ce match à la légère. Les Lausannois sont favoris, et ils doivent s’imposer à La Praille. Pour faire plaisir à leurs supporters, déjà, mais aussi pour ne pas sombrer dans le doute. Si le LS perd déjà contre des Super League, quel message donnerait-il en perdant contre une Challenge League…? Certes, ce match est hautement symbolique, et les émotions devraient être au rendez-vous. Mais il ne faut pas oublier une chose: Servette est tombé, depuis la dernière confrontation, et a perdu de nombreux joueurs, dont Goran Karanovic et François Moubandjé. Le LS doit retrouver confiance.

Chances de qualification: 60%

 

US Terre Sainte – FC Lucerne

Dimanche, 15h

Gros tirage, là aussi, pour les hommes de Patrick Duval, qui recevront Lucerne à Colovray. Plus de monde pourra se rendre à Nyon, et la sécurité sera plus facile à organiser. Et Nyon n’est pas si loin de Coppet, donc les fidèles supporters de Terre Sainte ne seront pas traumatisés par ce déménagement, loin de là. Sur le terrain, Terre Sainte a-t-il une chance? Pas vraiment, bien sûr, car le FCL n’entend pas bâcler ce match, bien sûr. Même avec une équipe peut-être remaniée, Lucerne reste l’immense favori. Mais l’USTS va tout faire pour que la fête soit belle. En dehors du terrain, mais peut-être aussi dessus… Alors, du monde à Colovray, et un exploit monumental?

Chances de qualification: 15%

 

Stade-Lausanne-Ouchy – FC Zurich

Dimanche, 16h

Là aussi, mission impossible, sans doute, même si ce mot n’existe pas en football. Ce qui parle en faveur des hommes d’Andrea Binotto? Stade-Lausanne a disputé six matches officiels cette saison, et les a tous gagné. Ils n’ont encaissé que quatre buts durant ces six matches: deux à Kreuzlingen au premier tour de la Coupe, et deux face à Vevey, alors qu’ils menaient 7-0… Autant dire que le SLO est solide derrière, percutant en attaque et très bon au milieu. Franchement, cela nous étonnerait beaucoup que le FCZ vienne s’amuser dès la première minute et on serait prêt à parier sur une très belle résistance des Stadistes, voire même sur une ouverture du score. Après? Il faudra tenir, et cela paraît très compliqué face au FC Zurich. On a dit « mission impossible » au début, et on le maintient, bien sûr, mais un exploit serait d’autant plus monumental qu’il serait surprenant. Le FCZ prendra ce match très au sérieux, on l’espère pour eux. Parce que dans le cas contraire, ils pourraient, peut-être, être surpris par une équipe en pleine confiance.

Chances de qualification: 15%

Categories: Coupe suisse