Concordia s’impose et prend le commandement du groupe 2

Concordia s’impose et prend le commandement du groupe 2

Combative, la « deux » du Stade-Lausanne Ouchy s’est tout de même inclinée 1-0 face à Concordia. Carlos Mario Martinez a libéré les siens à la 84e minute.

Une victoire convaincante contre Pully, un bon match nul contre Aigle, un succès face à Malley et trois points glanés dimanche à la Tuilière face à la « deux » du Stade-Lausanne Ouchy. Voici un résumé du fantastique début de saison du FC Concordia ! Six buts marqués, zéro encaissé, le tableau est parfait. Dimanche, la formation de Pablo Soutullo s’est appuyée sur une défense solide et bien en place avant d’inscrire la réussite décisive en toute fin de rencontre.

Cette réussite a été marquée par Carlos Mario Martinez à la 84e minute de jeu. Bien lancé en profondeur, il parvenait à tromper la vigilance du portier José Pinto Moreira. Ce dernier s’est fait l’auteur d’un excellent match, mais il ne pouvait rien faire face à la frappe du Vénézuélien.

Entraîneur de Concordia, Pablo Soutullo a apprécié la performance de son équipe. « Je suis fier d’elle. Elle a réalisé une grande partie et est restée solide. Nous avons eu plus d’occasions que le Stade, ce succès est mérité, mais il n’y aurait pas eu de quoi crier au scandale, s’il y avait eu 0-0. »

Mejri en renfort

La seconde garniture du « SLO » avait pourtant des idées et n’a pas démérité, loin de là. Renforcée par Ahmed Mejri, footballeur de la « une », l’équipe de Simon Fabbri s’est montrée une première fois dangereuse à la 14e via un coup de tête de l’ancien joueur de Dardania. « En première mi-temps, nous avons eu de la peine à le contenir, avouait l’entraîneur de Concordia. Avec son talent et son expérience, il savait ce qu’il fallait faire pour nous gêner. » Son remplacement à la 68e a été bénéfique pour les pensionnaires de la Tuilière.

La formation du sud de Lausanne aurait pu marquer le premier but par deux fois. Tout d’abord à la 58e, une combinaison entre le Anael Nigel Luwawa et Ahmed Mejri a failli provoquer l’ouverture du score. Cependant, le cuir a été sauvé par l’arrière-garde, de justesse.

Solidarité et humilité

Vingt minutes plus tard, Stade profitait d’un corner adverse pour partir en contre à 5 contre 2. Sur le côté gauche, à l’orée de la surface, SLO tergiversait un peu trop et Kastriot Dragusha, pourtant un joueur offensif, parvenait à récupérer le ballon in extremis.

Cet effort, venu d’un attaquant au bout d’un sprint de plus de 60 m, est la preuve de la solidarité qui règne dans le club du président David Clément. « Nous cultivons un état d’esprit sain. Il n’y a pas de star, car le groupe est la star. Chaque semaine, nous bossons ensemble pour réussir une performance le week-end et si cela ne fonctionne pas, nous recommençons à travailler avec humilité. Actuellement, tout marche pour nous, mais il faut rester lucide, nous sommes Concordia, une équipe de deuxième ligue, qui vise le maintien », termine sobrement Pablo Soutullo.

Cette modestie et cette solidarité sont des atouts qui permettent à Concordia de pointer en tête du championnat après quatre rencontres. Il pourrait bien conserver ce premier rang, car les Lausannois se déplacent du côté de Mézières mardi. Et la troupe de Léonard Monod est en difficulté à la suite de sa défaite 9-1 contre Saint-Légier samedi soir.

FC Concordia – FC Stade-Lausanne Ouchy II 1-0 (0-0)

Buteur : 84e Carlos Mario Martinez 1-0

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*