Concordia est de plus en plus solide

Concordia est de plus en plus solide

Forward aurait pu gagner ce match, c’est sûr. Thierry Ebe a eu la balle de 2-0 (46e), tandis que le jeune Roberto Ferreira a eu celle du 2-1 (70e). Sandji Baradji a vu une tête sauvée sur la ligne (76e) et a même marqué le but de la victoire dans les arrêts de jeu, mais sa réussite a été annulée pour hors-jeu. Oui, les Morgiens auraient pu remporter les trois points. Ils ont eu les occasions pour. Mais au final, ils ne s’en sortent quand même pas si mal avec ce point du match nul face à Concordia (1-1).

Forward reste devant et c’est important

Déjà, comptablement, ils font une bonne affaire. En gagnant à Morges dimanche, les Lausannois seraient passés devant leur adversaire du jour et seraient finalistes à l’heure où l’on écrit ces lignes. Forward a ainsi maintenu l’écart, qui n’est certes que d’un point, mais qui existe. Psychologiquement, rester devant est important et, donc, ce nul face à un poursuivant de plus en plus redoutable n’est pas mauvais à prendre. Sur le plan du jeu, ensuite, Forward peut s’estimer heureux de s’en tirer ainsi. Car, ballon au pied, la meilleure équipe était bien Concordia.

Concordia n’est largement plus une surprise

Les Lausannois ont vraiment franchi encore un palier en ce début d’année et il va falloir arrêter de parler de surprise. Le recrutement hivernal a été intelligent, avec un joueur par ligne, et Marcos Carballo a vraiment construit une équipe équilibrée. Avec un attaquant comme Benoît Tabin, il y aura toujours des occasions devant le but adverse et le contingent de Concordia a fière allure. Tous les postes ne sont pas doublés, mais il y a plus que onze joueurs capables de débuter un match, ça c’est clair. Dimanche, Eddy Mba était suspendu et cela n’a pas empêché la charnière centrale de se montrer impeccable. On ira même jusqu’à dire que Concordia est de plus en plus solide. Avec 23 buts encaissés, les Lausannois ont la troisième défense du groupe 2, derrière les deux leaders Aigle et Forward.

La sortie de Raphaël Cand a changé beaucoup de choses

Le match aurait pu être complètement différent, cela dit, si Raphaël Cand n’avait pas eu la mauvaise idée de se blesser en début de partie. Après avoir inscrit très joliment le 1-0 (accélération et tir croisé), le très bon attaquant morgien a dû sortir quasiment dans la foulée. Son remplacement a changé beaucoup de choses, notamment dans le repli défensif, et Forward, qui avait très bien débuté le match, a vraiment baissé d’un ton suite à sa sortie. Se passer d’un joueur comme lui n’est jamais chose facile et les Morgiens ont payé pour le vérifier. Espérons pour eux, et pour lui, que son absence ne soit pas trop longue, car sans son meilleur buteur, le jeu de Forward n’est pas le mène.

Ismaël Rodriguez en rate rarement d’aussi belles

Car, même si Antonio Zarlenga a plutôt fait une bonne entrée au milieu de terrain de Forward, c’est bien Concordia qui est monté en puissance dans ce match, se créant même quelques solides occasions. La plus belle? Une frappe d’Ismael Rodriguez par dessus le but vide (32e), après une balle repoussée par Adrien Zanardi. L’avant-centre de Concordia pouvait se cacher le visage dans son maillot pendant quelques secondes, lui qui n’a vraiment pas l’habitude d’en rater de pareilles.

Benoît Tabin, deux occasions, un but et une contracture

Benoît Tabin, arrivé cet hiver et entré après la pause, a lui frappé à l’heure de jeu, taclant un ballon qui traînait dans les seize mètres pour offrir une égalisation méritée à son équipe. Pas forcément sur le plan des occasions, car on est presque tenté d’écrire que Forward a eu les meilleures, mais bien sur celui de la maîtrise technique. Le même Tabin a eu la balle de 1-2, contrée par Adrien Zanardi d’une claquette parfaite (71e), avant de devoir sortir, victime d’une contracture. Rien de bien grave à priori.

Dans les dix dernières minutes, Christophe Ohrel, fidèle à son style offensif, a tout fait pour aller chercher la victoire, passant à trois défenseurs et plaçant Estefan Alvarez en pointe avec la consigne de jouer tous les coups à fond, sans se soucier des tâches défensives. Ça aurait pu passer, mais au final, Forward s’en tire avec un point, comme Concordia, et conserve sa place de finaliste. Il y a la place pour faire mieux, bien mieux, notamment dans le jeu depuis derrière. La charnière centrale composée de Cyril Oulevay et de Sandji Baradji est solide, mais on aurait aimé voir plus de relances depuis derrière, voire plus de réussite dans les longues balles, un domaine où excellent d’habitude le blond défenseur.

Forward s’entraîne lundi et rejoue mardi à Crans

Les deux équipes doivent désormais penser à bien récupérer avant la prochaine journée, qui aura lieu mardi soir. Désormais, tout le monde arrive dans une zone où chaque point compte et Forward n’aura pas forcément la tâche facile à Crans, une équipe qui a un urgent besoin de points et qui vient de perdre à Malley. Les Corbeaux auront la hargne et Forward ne doit pas s’attendre à une promenade. Pour bien préparer ce match, Christophe Ohrel a convoqué son équipe à l’entraînement lundi soir, autant pour débriefer le match d’aujourd’hui que pour débriefer celui de mardi, sans doute. Concordia, de son côté, sera à Benfica. Pas facile non plus.

Les hommes du match

Du côté de Forward, très bon match de Sandji Baradji en défense centrale. Il ne lui a manqué que le but de la victoire, mais on ne va quand même pas commencer à reprocher à un défenseur central de ne pas marquer. Sinon? Le jeune Roberto Ferreira (1996) a amené de la fougue et de l’enthousiasme sur son côté pendant les 35 minutes auxquelles il a eu droit. Il n’a pas tout fait juste, bien sûr, mais il a eu le mérite de provoquer et de beaucoup tenter. Un peu maladroit à la conclusion, mais il a le temps de progresser.

Mario Papa a été le meilleur joueur sur le terrain. Le grand défenseur central a affiché toute sa classe et sa maîtrise technique, s’offrant même quelques raids bien sentis plein axe. Très fort. Bon match de Yannick Moizeau dans l’axe du milieu de terrain. Il a récupéré beaucoup de ballons et bien orienté le jeu.

Les prochains rendez-vous

Prochaine journée dès mardi, avec coup d’envoi à 20h15. Crans-Forward, Benfica-Concordia!

Forward Morges – FC Concordia 1-1 (1-0)

Buts: 14e Cand 1-0; 63e Tabin 1-1.

Arbitres: M. Tiago Pinto, assisté de M. Vincent Jobin et de M. Bruno Matos.

Forward: Zanardi; Yaman, Oulevay, Baradji, Ebe (75e Besson); Koné, Ferrari, Peixoto; Garcia (52e Ferreira), Cand (29e Zarlenga), Alvarez

Entraîneur: Christophe Ohrel

Concordia: Soutullo; Holst, Papa, Tiago Agostinho, Reis Teixeira; Greco, Moizeau; Ammari, Gehri, Lomena (51e Dorthe); Rodriguez (51e Tabin, 78e Gonzalez Pacheco).

Entraîneur: Marcos Carballo.

Parc des Sports.

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*