Concordia en plante huit à LUC avec sept buteurs différents

Concordia en plante huit à LUC avec sept buteurs différents

Samedi soir à la Tuilière, Concordia n’a pas fait de détail et s’est imposé face au LUC Football (8-1). Sept joueurs différents de la formation vainqueur ont inscrit leur nom sur la feuille de match.

« Ça prouve que la force de Concordia est l’équipe et que le club ne compte pas seulement sur une star pour empiler les buts, dit Pablo Soutullo, l’heureux entraîneur de Concordia. J’ai beaucoup de joueurs qui peuvent marquer entre quatre et cinq goals par saison et même les arrières. Tout le monde met la main à la pâte. » Grâce à cet « état d’esprit », la formation pointe au cinquième rang de la hiérarchie du groupe 2.

Première mi-temps : 1-1

Malgré l’étendue du score, les pensionnaires de la Tuilière ont quand même sué. En effet, après avoir ouvert la marque à la 12e par Guillaume Meylan, ils se sont fait surprendre en contre-attaque. « Juste après une grosse opportunité pour nous, LUC a bien relancé et a égalisé… », commente l’entraîneur. Au vu du nombre d’occasions pour Concordia, personne n’aurait crié au scandale si le tableau d’affichage montrait un résultat à son avantage de deux voire trois buts. Au lieu de cela, les deux formations rentraient au vestiaire sur un score de parité.

Le bloc défensif très bas du LUC pose des problèmes depuis le début de la saison, mais il finit quasiment toujours par craquer. Samedi, ça n’a pas dérogé à la règle. A la 51e Naim El Houss inscrivait le 2-1. À partir de ce moment-là, le festival a pu commencer. Sur les 15 joueurs qui ont foulé la pelouse, sans compter les gardiens, la moitié de l’effectif a pu graver son nom sur la feuille de match. « Dès la reprise, nous étions mieux physiquement. En plus, nous avons eu la réussite qui nous a manqué lors de la mi-temps initiale. »

Concordia regarde toujours derrière

Après un début de championnat canon (Concordia s’impose contre Stade-Lausanne), Concordia restait sur trois rencontres sans victoire : défaite contre Jorat et Renens et match nul contre Saint-Légier. « Ce succès fait beaucoup de bien et j’espère que ça va nous relancer, explique Pablo Soutullo. Nous avons récupéré plusieurs joueurs importants qui étaient absents et cela s’est vu sur le terrain. » Prudent, l’entraîneur regarde dans son rétroviseur : « Nous avons 14 unités, il suffit de doubler ce capital pour être sûr d’être promu. » Le pessimisme est, et sera toujours de rigueur dans le club des hauts de Lausanne.

Quant au LUC, il reste sous la barre avec trois points de retard sur Bex, douzième. L’équipe du duo Cédric De La Loma et Jean Pierre Tcheutchoua devra se réveiller lors des quatre dernières rencontres du premier tour. Mais les adversaires sont redoutables, dans l’ordre : Renens, Montreux, Saint-Légier et Benfica. Comme on entend souvent dans le foot des talus : « On fera les comptes à Noël ». Mais le temps presse du côté de Dorigny.


FC Concordia – AF Luc-Football 8-1 (1-1)

Buteurs: 12e Guillaume Meylan 1-0, 39e Nebih Kryeziu 1-1, 51e Naim El Houss 2-1, 54e Malick Gehri 3-1, 60e Atef Ammari 4-1, 77e Carlos Mario Martinez 5-1, 83e Kastriot Dragusha 6-1, 88e Carlos Mario Martinez 7-1, 90e Elto Wolde 8-1

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*