FC Yverdon Sport

Back to homepage

L’équipe de Vittorio Bevilacqua est armée pour disputer les finales, même si le technicien tessinois est sans doute la raison principale de ses excellents résultats. Il a amené son énergie et sa détermination à un club qui est dans une spirale positive, tant sur le plan sportif que financièrement. Yverdon est toujours en reconstruction, mais peut recommencer à avoir de légitimes ambitions.

Mario Di Pietrantonio, président d’YS, s’apprête à proposer à la Ville d’Yverdon un projet de rénovation du Stade Municipal. Son idée? Une tribune refaite, de nouveaux vestiaires et un terrain synthétique, qui serait le premier du Nord vaudois. L’horizon 2019 est évoqué. Jean-Daniel Carrard, municipal des Sports, se montre ouvert à la discussion.

Bedri Gashi, qui marque ici le 0-1, a inscrit un doublé lors de la victoire d’YS sur le terrain de Terre Sainte (1-5). Les joueurs de Patrick Duval ont craqué en fin de match, puisque le score était encore de 1-1 à la 78e! Avec ces trois points, Yverdon est désormais 6e, à trois points des finales.

Le buteur de Dardania Lausanne (2e inter), auteur de 12 réalisations lors du 1er tour, est prêt à enflammer le Stade Municipal. Le mercato a été très actif du côté d’YS (1re ligue Classic). De quoi satisfaire Vittorio Bevilacqua.

Anthony Ciavardini a quitté le club vert et blanc, celui de sa ville, cet été, en direction du FC Bulle. Il s’explique pour la première fois sur les raisons de ce choix.

Jacky Pittet a passé le témoin lors de l’assemblée générale d’YS, mercredi soir. Il a également cédé toutes ses actions. Autre grande nouvelle, le retour au club de Vincent Taillet, en tant que directeur sportif.

L’attaquant du FC Bavois a inscrit deux buts et offert un caviar à Nicola Zari lors de la victoire de son équipe face à Yverdon Sport samedi (3-2). Des débuts parfaitement réussis, tant pour lui que pour son club.

Jacky Pittet restera-t-il à la barre du club yverdonnois? Le président est prêt à laisser sa place, si des repreneurs solides se manifestent, ce qui semble être le cas. Silenzio stampa jusqu’à mardi.

Le buteur quitte Prilly (2e ligue) pour rejoindre YS, tout frais relégué en 1re ligue Classic. Une bonne nouvelle pour Adrian Kunz et Yverdon. Les transferts ne sont de loin pas encore terminés du côté du Stade Municipal.