FC Stade Nyonnais

Back to homepage

Le comité du club de Colovray a annoncé ce matin s’être séparé de son entraîneur. La crise est de plus en plus profonde au Stade Nyonnais. Sébastien Bichard, ancien joueur du club, a été nommé entraîneur principal. Philippe Mortgé reprend la présidence, Mirko Müller devenant « simple » membre du comité.

De récents articles du journal « La Côte » ont soulevé le malaise régnant à Colovray. Sébastien Gormond (photo) est parti à Signal-Bernex, Mergim Ferati s’en va à Lancy. Le nouveau comité peine à communiquer autour de son projet et semble ne vouloir miser que des jeunes. Une stratégie risquée et dictée par les ennuis financiers.

Un triplé de Dylan Dugourd (photo) permet aux Stadistes de passer l’hiver dans la première moitié du classement. Tuggen, laminé 4-0 à Colovray, n’a pas eu l’ombre d’une chance face à des Nyonnais déterminés à faire bonne figure. Seul point noir au milieu de ce bonheur sportif, l’incertitude régnant en coulisses.

Surprise… ou pas? L’attaquant nigérian Alfred, si décisif en début de saison, a été libéré par le Stade Nyonnais, révèle La Côte par l’intermédiaire de l’excellent Dominique Montangero. Les dirigeants nyonnais, soucieux de préserver la santé financière du club, lui ont signifié son congé.

Ce jeune supporter de 12 ans a reçu la visite du capitaine Sébastien Gormond dans son appartement nyonnais cette semaine. Il sera à Colovray dimanche, comme toujours, pour supporter les Stadistes en 16e de la Coupe, dès 15h30. Mieux même, il donnera le coup d’envoi et espère bien porter chance à son équipe préférée!

Emmenés par un très bon Hugo Fargues (photo), les Nyonnais ont donné le tournis à un FC Locarno cloué à 0 point après trois matches de Promotion League. Osni Mutombo, auteur d’une bonne partie dans les buts, s’est rassuré après la déconvenue de Tuggen.

Mirko Müller a été élu par acclamations mardi à Colovray. L’ancien directeur général de Servette a pris la tête d’un comité qui a clamé sa volonté de s’installer dans la durée et de redonner une forte identité régionale au club.

En allant chercher un bon point à Breitenrain samedi (0-0), les jeunes Nyonnais ont prouvé avoir progressé. Leur capacité à gérer un match en 1re ligue Promotion est une réalité, avec une majorité de joueurs nés après 1994.

Le capitaine (à droite, ici face à GC), déçu par le comité et par ses coéquipiers, ne viendra plus à Colovray, a révélé « La Côte ». Il s’en explique, tout comme la présidente Viviane Freymond et son entraîneur Bernardo Hernandez.