FC Stade Lausanne-Ouchy

Back to homepage

Seulement 11e du groupe 2 de 2e ligue, le Stade-Lausanne-Ouchy a réagi en engageant Simon Fabbri comme entraîneur.

Auteur d’une entame de match catastrophique, SLO, sans son entraîneur Andrea Binotto, suspendu, a ramé pour revenir au score. En vain. Succès logique du Stade Nyonnais.

La troupe d’Andrea Binotto n’a pas résisté face au FC Zürich et ne verra pas les quarts de finale de la coupe suisse, malgré une magnifique prestation des Lausannois.

SLO s’est fait surprendre à Bavois par une troupe locale qui a beaucoup travaillé ensemble. Le match a été électrique,

Le derby vaudois de Promotion League entre Yverdon Sport et Stade-Lausanne-Ouchy a tourné en faveur du premier nommé. Menée au score, la troupe d’Anthony Braizat a su garder la tête froide et faire basculer la rencontre dans le dernier quart d’heure grâce à Cissé et Rossé.

Les hommes entraînés par Andrea Binotto l’ont fait ! Vainqueurs en prolongations face au FC Sion, ils éliminent l’un des favoris au titre et accèdent au stade des huitièmes de finale de la Coupe suisse!

Le SLO a profité de l’hiver pour combler l’une de ses rares lacunes: le manque de solutions à disposition d’Andrea Binotto lorsque ses cadres venaient à s’absenter. Stade semble donc avoir toutes les cartes en main pour effacer la frustration de ses deux échecs en finale.

Fabian Geiser et ses coéquipiers ne sont pas venus pour rigoler au Stade Municipal samedi: victoire 1-4!

Axel Danner et tous les autres ont rempilé à Vidy. L’objectif est clair.

Sonny Kok, Matheus Fungilo et Brice Ngindu sont en vacances, mais ils s’en seraient bien passés. Après avoir été chercher le nul 0-0 à l’aller à Zurich, les Vaudois n’ont pu faire mieux que 2-2 ce samedi à Vidy face à United. Ce résultat les élimine définitivement des finales, un tour plus tôt que l’année dernière. La désillusion est grande.