FC Lausanne-Sport

Back to homepage

Samedi, par une douceur estivale, Lausanne, toujours en souffrance dans le jeu, a du attendre trop longtemps pour enfin passer l’épaule (84e) face à un Rapperswil fantomatique, lanterne rouge en pleine chute libre (1-0).

Mercredi soir, grâce à Dame chance et une réussite du joker Ndoye, Lausanne, peu convaincant, s’est imposé miraculeusement à la 93e, face à Kriens (3-2). Ils se retrouvent désormais à six unités du leader Servette.

Nous avons donné la parole à plusieurs personnalités du football vaudois afin de connaître leur avis sur une éventuelle promotion du fer de lance du canton.

Le Lausanne-Sport a débuté son mercato avec l’arrivée de deux renforts venus de l’étranger. Simone Rapp est prêté jusqu’au terme de la saison au FC Saint-Gall.

Samedi, Lausanne, souvent malmené, a démontré du courage et un certain allant, pour finalement partager l’enjeu avec un Servette serein, qui a, toutefois, oublié de tuer le match (1-1).

Lausanne Sport, au pied du mur, a enfin montré du caractère, de l’efficacité et surtout du jeu, pour, au final, sévèrement fesser un Winterthur transparent et inexistant (5-1).

Samedi, Lausanne Sport, en pleine crise, a touché le fond et tutoyé le ridicule en concédant, logiquement, une défaite mortifiante, face à un Vaduz organisé et efficace (1-2).

Placé deuxième avec un bilan de cinq victoires, six nuls et une défaite dans le championnat de Challenge League, le FC Lausanne-Sport n’est pas là où tout un canton l’attend. Décevant dans le jeu, la troupe de Giorgio Contini marque un peu le pas depuis la rencontre gagnée douloureusement contre Servette. Footvaud a interviewé Pablo Iglesias, directeur sportif du club de la Capitale olympique.

La riche actualité du foot vaudois nous a réservé quelques tops et flops marquants.

Notre édito sur le Lausanne-Sport