FC Iliria Payerne

Back to homepage

La riche actualité du foot vaudois nous a réservé quelques tops et flops marquants.

Voici une liste non exhaustive des transferts effectués par les clubs du groupe 1 de 2 ligue. Ces transferts ont été vérifiés auprès des clubs, ils sont donc officiels. Il n’y a pas de “rumeurs” dans cette liste.

Dimanche, l’AS Haute-Broye recevait le FC Iliria Payerne dans le cadre du championnat de troisième ligue.

Ils l’ont fait! Les Payernois sont allés gagner à Penthalaz dimanche (0-1) grâce à un but de Valdrin Sefaj. Venoge, qui n’avait pas encore perdu jusqu’ici en 13 matches de championnat, conserve sa première place, mais voit Iliria revenir à trois points. Tout est donc relancé dans ce championnat, surtout que Porto Lausanne a gagné. Ce sera chaud jusqu’au bout.

Dernière du groupe 4 de 3e ligue, la IB d’Iliria n’a remporté que trois points lors du premier tour. Confrontée à des problèmes divers et variés, cette équipe a préféré se retirer au milieu du championnat. Le choix de la raison, sans doute. Ainsi, Prilly II, seule équipe battue par Iliria cette saison, devrait repasser sur la barre!

Vainqueurs 1-4 à Chavannes-près-Renens dimanche, les Broyards sont complètement revenus dans la course aux finales. Jouant vite et juste, ils ont fait la différence grâce à la qualité de leur secteur offensif. Samedi, ils reçoivent l’ES Malley, qui devra se montrer très solide pour espérer repartir avec quelque chose de Payerne.

Les Payernois sont allés s’imposer à la 86e à Rances grâce à un but de Xhevat Kastrati, tandis que l’USP a pris la mesure du FC Lonay (3-0). Dimanche, au Stade Municipal de Payerne, un nul suffira aux deux équipes qui seront donc toutes deux promues au coup d’envoi. Mais si l’une des deux venait à l’emporter, alors le vainqueur de Lonay-Rances reviendra à hauteur du vaincu. Sans compter la place de meilleur troisième. Bref, Lonay et Rances ont encore une chance. Maigre, mais elle existe.

Fehmi Sylaj a accepté tout de suite le rendez-vous que nous lui avons proposé, tant le plaisir que le président d’Iliria Payerne a à parler de son club, qui a intégré le championnat de l’ACVF en 2011, est réel. Parmi les sujets d’actualité, la nomination de Serge Bapst comme entraîneur, le premier non-albanophone de la jeune histoire du club.

Leader de son groupe de 3e ligue, le club a appris cette semaine qu’il ne pourrait pas participer aux matches de promotion. La raison? Il n’a pas créé d’équipes de juniors, condition indispensable pour évoluer en 2e ligue.

Les Payernois ont tout tenté, mais ne sont pas arrivés à battre Yves Engeler, l’excellent gardien d’YS II, autrement que sur penalty. Au final, ce 1-1 fait pourtant leur affaire: la promotion en 4e ligue est en vue.