FC Epalinges

Back to homepage

La riche actualité du foot vaudois nous a réservé quelques tops et flops marquants.

Ce premier tour de la Coupe vaudoise a donné lieu à beaucoup d’émotions. La rencontre entre Epalinges et Venoge fait partie du lot avec ses huit buts. Il a fallu les penaltys pour départager les deux équipes et, à ce petit jeu, c’est le pensionnaire de 3e ligue qui s’en est sorti. Miracle.

Après avoir échoué aux portes des finales de 4e ligue, la troupe de Rade Milicevic et Gonzalo Dos Santos enregistre l’arrivée de plusieurs renforts, dont deux des frères Massoud.

En course pour les finales de promotion, le FC Epalinges IA retrouve des couleurs. Auteur d’un solide premier tour, le club du nord de Lausanne ne se trouve qu’à trois points du deuxième rang du groupe 6 de 4e ligue.

Les deux équipes, qui s’affrontaient dimanche, devaient gagner pour avoir encore une chance de rester en 2e ligue. Elles ont fait match nul et retournent donc toutes deux en 3e ligue. Le dénouement n’est pas inattendu, mais comme dans tout scénario, le coup est rude. Il faut maintenant reconstruire.

Les Canaris se sont imposés 0-3 à la Croix-Blanche jeudi, mais le FCE a été loin d’être ridicule. Les Palinzards ont serré le jeu à la suite de leur dernière sortie, une défaite 14-0 sur le terrain de LUC-Dorigny, et cela s’est vu. « GB » n’a ainsi pas rigolé, mais s’est imposé logiquement grâce à une réussite d’Alban Selimi et à un doublé de Julien Jemmely. Le club de la Côte prend la tête du groupe 1, en attendant le match du LUC ce dimanche à Crans.

Luigi Saporito a accepté le défi de devenir l’entraîneur principal du FCE, sachant que… tous les joueurs du premier tour étaient partis cet hiver! L’ancien entraîneur de la II d’Epalinges et de Malley, entre autres, dispose aujourd’hui d’un contingent d’environ 15 joueurs. Même avec sept points d’avance, le maintien sera compliqué à obtenir.

Le FCE (2e ligue) a vécu un hiver très animé, avec le retrait de son président Martial Diserens. Son successeur? Karim Bouzourène, qui assume complètement ne pas disposer des mêmes moyens financiers que son prédécesseur, mais assure faire son maximum. L’avenir de la première équipe d’Epalinges va cependant se jouer dans les tout prochains jours. Le risque de retrait est bien réel.

Surprise en Coupe vaudoise! Le FC Epalinges (2e ligue) s’était imposé sur le terrain face au FC Savigny-Forel (3e ligue), mais ce sont bien les joueurs de Dalip Limani qui se sont qualifiés. La raison? Sans le faire exprès, le FCE a fait jouer un joueur ayant disputé des minutes en match officiel en 2e ligue inter un peu plus tôt dans la saison.

Pascal Bettens (photo) est de retour et quand Jorat-Mézières a son capitaine, tout va mieux! Le défenseur central s’est même offert le quatrième but de son équipe, vainqueur 4-0 du FC Epalinges mercredi soir en match avancé. Le FCE restera à la dernière place encore quelques jours, tandis que le FCJM prend ses distances avec la barre. A noter un doublé de Francis Joye, de la tête, sur corner!