FC Echallens Région

Back to homepage

Le point commun entre Nyon (ici Hugo Fargues), Echallens et Team Vaud M21, outre le fait de jouer tous trois ce samedi? Une victoire les placerait en position idéale avant la trêve. Nyon peut assurer, déjà, son maintien et vivre un hiver tranquille. Echallens et Team Vaud, en cas de victoire, pourraient passer l’hiver en position de finaliste… ou tout près. A eux de jouer!

Les Challensois se sont imposés 3-1 face au leader Azzurri 90, samedi aux Trois-Sapins. Nicolas Bastardoz, Jonathan Atkinson et Bastien Varidel ont inscrit les buts de la victoire challensoise, qui ont attendu leur adversaire et ont frappé en contre. Une tactique payante.

Brillants en première période, solides en deuxième, les hommes de Julien Marendaz n’ont été que peu inquiétés par Yverdon Sport samedi. Jonathan Atkinson et Fatah Ahamada ont inscrit les deux buts d’une victoire méritée. Echallens en 2014/2015? Trois matches, neuf points!

Le FC Echallens a tout pour bien faire. Fatah Ahamada (photo) et ses nouveaux coéquipiers sont allés s’imposer à Coppet face Terre Sainte samedi (1-3) grâce à un triplé de Jonathan Atkinson. L’arrivée d’Ahamada a amené la percussion nécessaire à une équipe réputée pour la qualité de sa circulation de balle.

Le défenseur français a placé sa tête au bon endroit à la 52e pour offrir trois points à son équipe face à Yverdon. Les Nord-vaudois ne sont de loin pas sortis de la zone dangereuse en 1re ligue Classic.

Tant YS qu’Echallens avaient besoin de confiance après un début de saison peu satisfaisant en terme de points en 1re ligue Classic. Mais le derby s’est terminé sur un nul (1-1, buts d’Edin Becirovic et de Carl Martinet).

Les deux équipes ne méritaient pas de perdre aux Rojalets mercredi soir, mais ce résultat nul (2-2) ne fait l’affaire de personne. Tant les hommes de Patrick Duval que ceux de Julien Marendaz espéraient mieux.

Echallens et Carl Martinet (photo, auteur du 1-0) pensaient bien avoir les trois points, en menant au score à onze contre dix face au FCB. Mais un penalty de Micael Martins, en toute fin de match, a offert le nul à Bavois.

Par deux fois, Adrian Alvarez (photo) aurait pu égaliser et emmener son équipe en prolongations face au FC Thoune. Mais les Bernois ont tenu bon et se qualifient pour les 1/16e de finales de la Coupe suisse. Dans la douleur.