FC Concordia Lausanne

Back to homepage

Pensionnaire de 3e ligue, Ecublens se qualifie pour les quarts de finale de la coupe vaudoise en éliminant Concordia sur le score un peu sévère de 3-0. Equilibrée, la partie a récompensé l’équipe la plus entreprenante sur le terrain.

Comme les professionnels, et les rencontres de Coupe d’Europe, les clubs encore engagés en Coupe des actifs, vont jouer leur avenir dans la compétition entre aujourd’hui et jeudi.

En disposant de Pied du Jura, la troupe lausannoise s’est offert un petit bol d’air pour la suite. Mais le maintien en 2e ligue reste l’objectif majeur des deux équipes. 

Dimanche 3 septembre, le FC Porto Lausanne recevait le FC Concordia à Chavannes comptant pour la quatrième journée de deuxième

Le club lausannois veut grandir en misant sur la formation.

Pablo Soutullo et ses coéquipiers sont allés contrarier les plans de Montreux, chez lui, en s’imposant 0-2. Une partie de belle facture et la promesse d’un printemps plaisant dans les rangs lausannois.

Atef Ammari (photo) a marqué le 2-1 à la dernière seconde des arrêts de jeu samedi au Bois-Gentil. Le plus fou? Concordia évoluait à dix depuis la 85e et l’expulsion de son gardien Pablo Soutollo. Et comme Marcos Carballo avait déjà effectué ses trois changements, c’est Ismaël Rodriguez qui a dû s’installer dans les buts pour les cinq dernières minutes. Et c’est de là qu’il a vu Atef Ammari offrir les trois points à son équipe.

La seule raison pour laquelle Concordia et Yannick Moizeau ne sont pas finalistes à l’heure actuelle? Ils n’arrivent pas toujours à concrétiser leur grande maîtrise dans le jeu! Il y a Benoît Tabin, bien sûr, mais l’avant-centre lausannois ne peut pas marquer à tous les matches. Alors, Concordia domine très souvent, mais ne gagne pas toujours. Samedi face à Benfica, cela a pourtant été le cas (2-1) et cette victoire amplement méritée laisse la porte ouverte pour une deuxième participation consécutive aux finales.

Un doublé du buteur-maison a permis à Concordia d’aller chercher la victoire (1-3) à Crissier grâce notamment à une très bonne deuxième mi-temps. Le FCC, qui était arrivé à la pause avec un 1-1 tout à fait mérité, doit regarder derrière lui, mais José Luis Estevez et le comité du club ont bien travaillé cet hiver. Les renforts sont de qualité En Ruayre. Concordia, de son côté, a encore une chance d’aller disputer les finales.

L’entraîneur du club lausannois avait décidé de faire tourner mercredi soir au Puisoir, ne gardant que quatre titulaires par rapport au dernier match à Vallorbe. Le résultat? Plus que mitigé, puisque Concordia est reparti avec un 0-0 assez flatteur. Orbe, convaincant, a eu les occasions pour s’imposer face au finaliste de la saison dernière, qui voit désormais arriver les gros rendez-vous: Prilly, Grandson et Montreux à la suite!