ES FC Malley LS

Back to homepage

La victoire se fait attendre depuis 106 semaines pour le club du Bois-Gentil, mais tout le monde a bien cru que la malédiction allait se briser vendredi soir, face à Bursins-Rolle-Perroy. Convaincants, les jeunes Stelliens menaient 2-0 à la pause, avant de se faire rejoindre par manque de conviction et de sérieux. Score final 2-2.

Comment un club qui a gagné un match en deux ans peut-il se relever? En s’appuyant sur son imposant mouvement juniors, avec une priorité: la stabilité, incarnée par son entraîneur Benoît Pythoud (photo), fidèle au club.

Le défenseur central français a inscrit un doublé, de la tête, forcément, au Bois-Gentil. Le Mont, vainqueur du derby (1-5), se dirige vers les finales. L’ES Malley peut, lui, déjà préparer la prochaine saison, en 2e ligue inter.

L’entraîneur du FC Venoge (3e ligue) revient « à la maison »! Malley, en grande difficulté dans le championnat de 1re ligue Classic, a fait appel à l’ancien assistant de Paolo Martelli et Gabet Chapuisat, qui n’a pas pu refuser.

Avec un seul point à la trêve, le club du Bois-Gentil paraît condamné à la relégation en 2e ligue régionale. Agonis Ukehaxhaj, son nouveau capitaine (17 ans), assure pourtant ne rien vouloir lâcher. Malley construit l’avenir.

0-8! Cedrico Franja et les Veveysans n’ont pas eu peur une seule seconde au Bois-Gentil. Ils consolident leur deuxième place du groupe 1 de 2e inter. Malley n’a plus qu’une chance de gagner un match en 2013, samedi à Chênois.

Antonio Morais n’est plus l’entraîneur des Stelliens (2e ligue inter). Estimant qu’un « ressort s’était cassé » entre lui et le groupe, le technicien s’en est allé. Il est remplacé avec effet immédiat par l’ancien entraîneur d’YS.

Julien Marendaz et ses joueurs peuvent toujours espérer participer aux finales de promotion. En pleine forme ces dernières semaines, sous l’impulsion de leur buteur Quentin Rushenguziminega, ils ont facilement battu Malley.