Claude Gross: «Une victoire amplement méritée»

Claude Gross: «Une victoire amplement méritée»

Le Mont n’avait plus gagné depuis le 1er novembre et une victoire à Schaffhouse. Dimanche, dans le match de la peur à Bienne, les hommes de Claude Gross se sont imposés (0-2) grâce à un but de Sehar Fejzulahi (71e) et un penalty de Benjamin Kololli (74e). Un succès bienvenu, qui permet aux Vaudois de revenir à trois points du FC Bienne et à cinq de Chiasso. De bon augure pour la suite et ce déplacement à Lausanne samedi prochain. Encore plus fou: si Le Mont allait s’imposer à la Pontaise, il plongerait même le LS dans la lutte pour le maintien… Interview express avec le coach montain, dans le bus du retour.

Claude Gross, vous avez gagné le match qu’il fallait!

On a gagné un match, c’est tout. J’avais dit avant la partie que si l’on avait perdu, ce n’aurait pas été fini. De la même manière, cette victoire ne nous garantit rien. Dans les deux cas de figure, on restait sous la barre.

Quand même…

Ce qui me fait plaisir, outre les trois points, c’est le contenu du match. Bienne s’est créé une demi-occasion et nous avons vraiment produit du jeu, sur un terrain compliqué. Cet succès et son déroulement nous procurent de la confiance, ça c’est clair. Sincèrement, cette victoire est amplement méritée.

Vous n’aviez plus gagné depuis longtemps…

Et ce qui me fait plaisir, c’est qu’on n’a pas pris de but! On en encaissait beaucoup trop ces derniers temps et je suis content pour Maxime Brenet, qui mérite de finir ce match avec 0 but contre lui. Défensivement, on a été bons, que ce soit la charnière centrale ou les latéraux. Mais je tiens à féliciter tout le monde, on a vraiment livré une prestation solide.

D’autant que votre charnière centrale Tall-Gétaz n’avait jamais joué ensemble!

C’est bien possible, oui. Ils ont été très bons, je le répète. Je le dis depuis le début, ce groupe a de qualité. Il l’a montré aujourd’hui, mais on ne va surtout pas croire qu’on est arrivés. On est toujours derniers, la situation est toujours compliquée.

Au delà de ça, le fait que Sehar Fejzulahi entre et marque, on imagine que cela vous fait particulièrement plaisir, non?

Pourquoi?

Parce qu’il s’agit d’un joueur cadre laissé sur le banc et que le fait qu’il soit décisif en entrant prouve qu’il n’a pas lâché dans la tête…

Mais tout le monde est concerné, les titulaires comme les remplaçants! C’est ça une équipe, c’est ça un groupe qui veut s’en sortir! Aujourd’hui, Sehar a commencé sur le banc, comme vous le dites, et il a marqué. Tant mieux, pour lui et pour nous!

Samedi prochain, vous allez à Lausanne. Les difficultés actuelles du LS vous feront-elles préparer ce match différemment?

Je ne vais pas parler de ce qui se passe à Lausanne. Je déteste qu’on parle du Mont sans savoir ce qui se passe à l’intérieur, je ne vais pas commencer à faire la même chose avec une autre équipe.

D’accord, mais allez-vous aborder ce match d’une autre manière?

Mais absolument pas! On vient de rencontrer Servette qui restait sur six victoires de suite et on a fait match nul. Ensuite, on joue Bienne, invaincu en 2015, et on les bat. Ça ne veut pas dire que ce sera plus facile contre Lausanne, surtout pas. Ça reste une super équipe avec de très bons joueurs. Je leur souhaite de régler leurs problèmes, mais si possible après leur match contre nous.

Categories: Football d'élite

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.