Un choc intense entre Forward et Montreux

Un choc intense entre Forward et Montreux

Jean-Luc Rapin, le président du Stade Payerne, avait fait le déplacement de Morges dimanche, pour superviser le futur adversaire de son club en finales de promotion. Ce qu’il a vu? Un match très intense et très engagé, comme on pouvait s’y attendre, entre deux très belles équipes. Que ce soit face à Forward ou face à Montreux, le Stade Payerne n’aura pas la partie facile, c’est une certitude. Avec ce nul (2-2) au Parc des Sports, il semblerait que le MS ait fait un pas supplémentaire vers la place de premier et que, donc, ce soit Forward qui ait l’honneur d’aller se frotter à l’armada payernoise les 14 et 21 juin prochains.

En conservant ses deux points d’avance, à trois journées de la fin, Montreux a fait l’essentiel, mais les joueurs de Cédric Faivre devront bien négocier leurs trois derniers matches (Aigle, Pied du Jura et Assens) pour être sûrs de terminer en tête. Voilà le principal enseignement de cette journée, au terme d’un match qui a tenu toutes ses promesses. Une partie de furieux, où il fallait être fort dans la tête pour résister à la pression. Un match comme on les aime.

Comment résumer cette partie? En disant que les deux équipes voulaient gagner, déjà. Pas question pour Montreux de spéculer sur un résultat nul et pas question pour Forward de se contenter d’un point: les deux formations visaient la victoire, autant pour envoyer un message à l’autre que pour remporter les points en jeu. Au final, un 2-2 assez logique, dans un match qui aurait pu tourner dans les deux sens.

Cédric Faivre en « faux avant-centre »

Les forces offensives en présence? Montreux se présentait sans Eric Rameau, de retour de blessure, mais avec un trio d’attaque composé de Fatah Ahamada et de Michael Custodio, soutenus par Cédric Faivre en « faux avant-centre ». Au milieu, Romaric Clerget dirigeait la manoeuvre. De l’autre côté, Gabet Chapuisat alignait son 4-3-3 habituel, avec la ligne d’attaque Estefan Alvarez-Raphaël Cand-Cristovao. Le milieu de terrain? Karim Kaddour et César Ferrari à la manoeuvre, devant Tidiany Koné. Du lourd.

Zanardi trop court, Fatah Ahamada inscrit le 0-1

Le match a débuté à 100 à l’heure, plutôt en faveur de Montreux. La première action? Alban Maliqi débordait à la 11e et centrait parfaitement pour Fatah Ahamada. Adrien Zanardi allait-il s’emparer de la balle? Non! Le gardien morgien était un tout petit peu trop court, et Ahamada, arrivé de Portalban cet hiver, inscrivait son 12e but de l’année 2014, déjà. Une erreur manifeste d’Adrien Zanardi, qui se rachètera quelques dizaines de minutes plus tard de fort belle manière. Montreux menait donc au score et pouvait espérer sa 11e victoire consécutive. Le bilan de l’équipe de l’entraîneur-joueur Cédric Faivre était en effet plutôt impressionnant en 2014 jusque-là: 10 matches, 30 points! Montreux en route pour la 11e et le break en championnat?

Un trio arbitral malheureusement pas à la hauteur

Non! Forward ne lâchait rien et se créait plusieurs occasions grâce à Karim Kaddour et Cristovao. Lionel Erard, le gardien montreusien, effectuait même un arrêt miraculeux à la 29e devant l’ailier morgien et Montreux pouvait arriver à la pause sur le score de 0-1. On aurait même pu assister au 0-2 à la 42e, lorsque Fatah Ahamada se faisait percuter dans les seize mètres. M. Pereira estimait que le Parisien en avait rajouté et lui infligeait un carton jaune ultra-sévère. Le début d’une série de plusieurs décisions très contestables, des deux côtés. On n’hésite pas à dire quand un arbitre est bon et nos lecteurs réguliers le savent bien. Dimanche, à Morges, M. Pereira et ses assistants n’ont pas été à la hauteur et il nous semble juste de le dire aussi. Ce constat était d’ailleurs partagé par le staff des deux équipes, ce qui n’est pas forcément un gage d’objectivité, on l’accorde, mais donne quand même une certaine indication. Le trio neuchâtelois n’a pas été globalement à la hauteur de ce choc et cela ne nous fait pas plaisir de le dire.

Forward retourne la situation en une minute

La deuxième période repartait sur un rythme encore plus élevé qu’en première mi-temps et Morges s’offrait même un retournement de situation en deux minutes. Cristovao (16e but de la saison), d’un très joli geste, et Raphaël Cand (15e réussite personnelle), en profitant d’une mésentente dans la défense montreusienne, permettaient à Forward, en 60 secondes, de passer de 0-1 à 2-1! Montreux mettait alors un peu plus de pression et cette partie, déjà très intéressante, devenait carrément passionnante. Cédric Faivre tentait sa chance de 25 mètres, mais Adrien Zanardi déviait (67e), avant que Montreux n’obtienne un penalty pour une faute discutable sur Michael Custodio (73e).

La rédemption d’Adrien Zanardi sur le penalty

Pierre Cheminade avait donc l’occasion de remettre les deux équipes à égalité, mais Adrien Zanardi se rattrapait parfaitement de son hésitation sur le 0-1 pour détourner l’envoi du défenseur central montreusien! Sur le rebond, Cheminade bénéficiait d’une deuxième chance, que le portier morgien détournait encore! Un double arrêt magnifique, qui a permis à Zanardi de se faire pardonner pour tout, et largement. Hélas pour lui, il n’a rien pu sur le boulet de canon de Yoann Provenzano, quelques minutes plus tard. Le latéral montreusien, de retour d’un séjour anglais de trois mois, marquait sa reprise à la compétition d’une frappe puissante, mais déviée, sous la barre transversale de Zanardi. 2-2!

Une fin de match un peu animée

Les dernières minutes, très animées, auraient pu faire basculer cette partie dans un sens ou dans l’autre, mais ni Custodio, ni Cristovao ou Kaddour de l’autre côté, n’ont su inscrire le but qui aurait été celui de la libération. Un mot sur la fin de match? Déjà pour dire que, dans un match comme celui-là, il faut un trio arbitral qui tienne tout le monde, ce qui n’a pas été le cas. Difficile de s’étonner, ensuite, que le ton monte. Cédric Faivre s’est ainsi fait expulser pour avoir dit son fait à M. Pereira, et son président Alain Baré s’est également fait remettre à l’ordre pour avoir protesté avec un peu trop de véhémence et s’être aventuré un peu loin dans le terrain alors qu’un de ses joueurs était blessé. De l’autre côté? Un peu d’emportement chez Massimo Calli, l’assistant de Gabet Chapuisat, mais rien de bien grave, et absolument rien de la part de l’entraîneur de Forward, qui s’est révélé être la personne la plus calme de tout le Parc des Sports de Morges dimanche après-midi.

Franchement, vu les circonstances et vu les antécédents entre les deux équipes, on aurait pu penser que ce choc finisse différemment au vu de l’arbitrage de la deuxième période. De nouveau, on ne critiquera jamais gratuitement un arbitre sur ce site, mais il est impossible de résumer ce match objectivement sans parler de la performance moyenne, pour rester poli, du trio. On dit parfois que des équipes sont mauvaises lorsqu’elles perdent 5-0. donc on se permet de dire que dimanche, les deux équipes ont fait match nul et que c’est le trio arbitral qui a perdu. Des propos trop véhéments? On les assume.

Au final, un point partout et un match d’une grosse intensité, qui laisse présager de ce que seront les finales. Que ce soit face à Payerne ou Forward, Jean-Luc Rapin et Payerne sont prévenus: il va y avoir du sport.

Ils ont dit à footvaud.ch

Fatah Ahamada, attaquant de Montreux

C’était une belle partie, un gros derby comme on les aime! Je n’ai pas vécu le match aller, mais on m’a raconté, bien sûr. C’est bien, ça met de l’animation, c’est aussi pour cela qu’on aime jouer au football. Personnellement, si je suis venu à Montreux, c’est parce que Pierre Cheminade m’a convaincu. Nous sommes arrivés ensemble cet hiver et je ne regrette de loin pas mon choix. Je me sens très bien ici, il y a un projet à long terme et le club est ambitieux. Aujourd’hui, on fait 2-2, mais on a des regrets. On aurait largement pu gagner, mais on a prouvé qu’on était la meilleure des deux équipes. On leur est supérieurs, aucun doute là-dessus. Le fait que ce soit nos premiers points perdus du deuxième tour? C’est dommage, c’est vrai, j’aurais bien aimé réaliser le parcours parfait. Bon, on a pas toujours perdu, c’est déjà ça (rires).

Adrien Zanardi, gardien de Forward

Eux, meilleurs que nous? Je ne pense pas, non. Pour moi, on a un potentiel équivalent, les deux équipes ont des qualités similaires. Ils sont deux points devant nous, d’accord, mais ça se joue sur des détails et le championnat n’est pas encore fini. Ils ont pris une option sur la première place, mais il reste trois matches et ils peuvent perdre des points. Aujourd’hui, on a bien vu que c’était serré et je ne les sens de loin pas supérieurs à nous. On perd Thierry Ebe d’entrée et on prend ce but bête, pour lequel je suis 100% responsable. Celui-là, il est pour moi, c’est sûr. Je suis trop court, je ne vais pas dire le contraire. Mais on a bien réagi, on s’est créé quelques actions, avant de retourner le match. Le penalty repoussé? Il fallait bien que je me rattrape (rires). C’est vrai que c’est un double-arrêt important, mais il y a ce 2-2 ensuite, sur cette frappe déviée… C’est malheureux, mais je pense que le match nul est logique. On est tout près des finales, c’est vrai, mais il faut encore un ou deux points, qu’on espère bien faire très vite.

Les hommes du match

Du côté de Forward, impossible de ne pas mentionner la partie exemplaire de Cesar Ferrari. Il a débuté dans son rôle habituel de milieu de terrain avant de passer latéral droit à la pause. Il a assuré dans les deux cas avec son aisance technique habituelle et sa qualité de passe. Très fort. Mention très bien aussi à Adrien Zanardi. Il s’est troué sur le 0-1, mais a assumé son erreur et été parfait durant les 80 minutes restantes. Cela s’appelle avoir du caractère.

Romaric Clerget a réalisé une première période de très haut niveau. Sa vision du jeu? Merveilleuse, il n’y a pas d’autres mots. Il voit des choses que personne ne voit et ses ouvertures sont un régal. A 32 ans, il apporte toute son expérience et son élégance à Montreux. Un joueur à part pour la 2e ligue régionale. Enfin, Alban Maliqi a été décisif sur le 0-1, avec son centre parfait, et s’est globalement montré très inspiré. De plus, il a très bien défendu face à Estefan Alvarez.

Les prochains rendez-vous

Le MS recevra Aigle pour un derby de l’est, samedi 24 mai à 18h. Forward se déplacera pour la deuxième fois de l’année à Assens (4e), après y avoir gagné en Coupe vaudoise (1-2). Coup d’envoi à 14h30 le 25 mai.

Le plan-fixe

FC Forward Morges – FC Montreux Sports 2-2 (0-1)
Buts: 11e Ahamada 0-1; 55e Cristovao 1-1; 56e Cand 2-1; 82e Provenzano 2-2.
Arbitres: M. Pereira, assisté de M. Lebre Lopes et de M. Ciavaretta.

Forward: Zanardi; Thaqi, R. Maliqi, Besson, Ebe (4e Savoy, 46e Mukladzija); Kone, Ferrari, Kaddour; Alavrez, Cand (90e Fayad), Cristovao.
Entraîneur: Pierre-Albert « Gabet » Chapuisat.

MS: Erard; A. Maliqi, Cheminade, Mammone, Abaidia; Clerget (75e Provenzano), M Sabeg, Moatameni (63e Tafaj); Custodio, Faivre, Ahamada (90e Pravata).
Entraîneur-joueur: Cédric Faivre.

Notes: Parc des Sports, Morges. 73e, Adrien Zanardi détourne un penalty de Pierre Cheminade. Expulsion de Cédric Faivre (90e, contestation virulente).

Categories: 2e ligue

Auteur