Un Chentouf en feu permet à Nyon de s’imposer facilement

Un Chentouf en feu permet à Nyon de s’imposer facilement

FC Stade Nyonnais s’impose pour la deuxième fois consécutive sur le score de 4-0. Le groupe de John Dragani peut remercier Karim Chentouf, auteur de cinq buts en deux rencontres.

« Je n’ai pas aimé le relâchement des joueurs après le troisième but inscrit juste après le thé », confie John Dragani, entraîneur du FC Stade Nyonnais, à l’issue de la rencontre. Avec deux victoires, huit goals marqués, zéro encaissé, le club de Colovray se porte à merveille. Cependant, l’homme, intronisé sur le banc il y a deux mois, est un perfectionniste, et il le fait comprendre.

Pourtant, la performance livrée mercredi par les « Jaune et Noir » est en tout point remarquable. La première mi-temps, Ibrahim Tall, le capitaine, et ses hommes ont littéralement noyé le FC Wohlen, alors que l’orage n’avait pas encore touché Colovray. Un jeu au sol, des remises directes, dont Sony Kok s’en régale – lui qui a été repositionné sur les ailes – un placement défensif réussi, une charnière centrale bien en place : Stade Nyonnais version 2018-2019 séduit.

Triplé de Karim Chentouf

A la tête de ce collectif alléchant, un homme est ressorti du lot, Karim Chentouf. Samedi contre La Chaux-de-Fonds, il a inscrit deux buts, mercredi, trois. Peut-on déjà se réjouir de son quadruplé contre Köniz, ce samedi ? Cela serait étonnant, car les Bernois, sans faire injure à La Chaux-de-Fonds ni Wohlen, semblent mieux armés pour contrer la puissance collective nyonnaise. Cependant, et au vu des performances de l’ex-joueur du FC Fribourg et de la confiance affichée, le public est en droit d’attendre de nouvelles réussites.

Mercredi, il a d’abord inscrit un penalty obtenu par Hugo Fargues, ensuite il a placé un coup de tête puissant dans le petit filet du malheureux gardien Domink Stutzer. C’était la 38e. Au retour du vestiaire, Karim Chentouf profitait d’un magnifique travail de Marco Delley, transfuge de Neuchâtel Xamax, et de son centre millimétré pour reprendre de volée et mystifier le pauvre portier argovien. Plus tard, il aurait pu mettre le quatrième d’une bicyclette dans un angle fermé, mais le ballon a échoué sur le second poteau. Ridge Mobulu s’est chargé de planter le dernier but sur une contre-attaque foudroyante.

Samedi Köniz et ensuite Soleure en Coupe de Suisse

Héros du jour, Karim Chentouf reste pourtant humble. « J’ai surtout beaucoup de chance d’être entouré par des coéquipiers de talent qui me mettent en position idéale. En plus, je suis en confiance. Le fait de marquer dès le premier match de la saison aide toujours pour la suite de l’année. » Outre ses performances, le grand attaquant met en avant les qualités du groupe. « Nous vivons très bien ensemble. Il y a une bonne ambiance et cela se reproduit sur le terrain. Chacun joue pour l’autre. »

A l’issue de la rencontre, les regards étaient déjà portés vers le match de samedi contre Köniz. « L’objectif est de continuer notre marche en avant et d’arriver avec neuf points avant la rencontre de Coupe de Suisse contre le FC Soleure, insiste le meilleur buteur de Promotion League. J’espère encore aider en marquant des buts, mais nous gagnons en équipe, c’est là l’important ». Une ou deux réussites de l’attaquant vedette du Stade Nyonnais ne feraient pas de mal à la troupe dirigée par John Dragani et Karim Chentouf, au club depuis 2016, pourrait viser la première place du classement des buteurs, en l’absence d’un Djibiril Cissé parti à la retraite.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*