Chêne Aubonne est à la recherche de son ange-gardienne

Chêne Aubonne est à la recherche de son ange-gardienne

Ce soir, l’équipe dirigée par Sara Cimino débute sa saison par un match de Coupe vaudoise face à Crissier. Afin de compléter son effectif et réaliser une bonne saison en 3e ligue, Chêne-Aubonne espère trouver une gardienne d’expérience.

A moins d’une semaine de la reprise du championnat, le FC Chêne Aubonne Féminin affiche de nouvelles ambitions avec l’arrivée d’une nouvelle entraîneur en la personne de Sara Cimino, ancienne joueuse de Saint-Sulpice. « C’est la seule coach principale femme de 3e ligue », précise d’emblée la capitaine Sarah Rempe. Je me réjouis de l’avoir sur le banc, car cela amènera une nouvelle dynamique à l’équipe ».

Pour sa première saison en 3e ligue, Chêne-Aubonne a brillé avec un sixième rang. (Crédit photo: François Moesching)

Solide sixième du groupe 12 de 3e ligue, Chêne-Aubonne s’est fait l’auteur d’une bonne première saison dans cette division. L’année précédente, le club de La Côte évoluait encore en 4e ligue, et a réalisé un remarquable exercice : 19 victoires, trois nuls, 113 buts marqués et 22 encaissés. « Nous avons profité de cette spirale positive pour bien débuter en 3e ligue. Le second tour a été plus compliqué à la suite d’une préparation hivernale un peu tronquée », détaille la jeune femme.

Gardienne recherchée

Le plus dur est toujours de confirmer, comme tout le monde le sait. Pour ne pas « risquer » de descendre dans la hiérarchie, l’équipe est à l’affût de renforts. « Nous recherchons surtout une gardienne, une vraie avec de l’expérience, car souvent, c’est une joueuse qui prend la place du dernier rempart et ce n’est pas vraiment efficient. »

Capitaine de l’équipe, Sarah Rempe espère l’arrivée d’une gardienne d’expérience (Crédit photo: François Moesching)

La journaliste au « Journal de Morges » évoque l’ambiance qui règne dans le vestiaire. « Nous formons une vraie équipe, pas seulement sur le terrain, mais également en dehors. Notre principale qualité est notre force collective. Toutes les filles ont globalement le même niveau. Cependant, nous possédons dans nos rangs des joueuses capables de faire tourner une rencontre. ».

« Jouer les premiers rôles en 3e ligue »

La moyenne d’âge est d’environ 23 ans avec un noyau de joueuses autour des 21 ans et un autre autour de 25 ans Cette homogénéité  permettra-t-elle – un jour – de viser plus haut ? « La 2e inter n’est pas un but en soi. Nous voulons devenir un bon club de 3e ligue qui joue les premiers rôles. Si on devait se fixer un objectif, on pourrait parler de la constitution d’un deuxième collectif, qui évoluerait en 4e ligue, mais avant ça, il faut que l’on se construise petit à petit ». Des collaborations avec des clubs voisins pourraient être envisagées, mais rien de concret pour l’instant.

Coupe vaudoise ce soir, championnat dimanche

Avant de penser à l’avenir à moyen terme, il y a des échéances plus courtes avec le premier tour préliminaire de la Coupe vaudoise ce mercredi 22 août. Chêne-Aubonne affrontera le FC Crissier, pensionnaire de 4e ligue, à 20h au Centre sportif de la Ruayre. Et dimanche 26 août, le championnat débutera avec un déplacement en terres genevoises et un affrontement contre le FC Veyrier Sports.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*