Chavornay: une troisième année charnière

Chavornay: une troisième année charnière

Après avoir raté l’accession aux finales de promotion pour la 2e ligue de peu, le FC Chavornay Sports a décidé de se renforcer pour accéder au Graal.

Le projet sur trois ans du FC Chavornay arrive gentiment à son apogée. En effet, après une première année vouée à la construction d’une ambiance de vestiaire, une deuxième avec la pratique d’un football positif et 173 buts marqués, la troisième arrive à point nommé pour un collectif qui semble mûr pour jouer les finales. « Cette année, je désire amener l’équilibre défensif, qui nous a manqué ces dernières années, déclare Xavier Silva, entraîneur des « Corbeaux ». J’aimerais que l’on travaille pour le positionnement défensif lorsque le ballon est chez notre adversaire. »

Un gardien et un latéral gauche en renfort

Afin de stabiliser l’arrière-garde, les Chavornaysans ont engagé deux joueurs à vocation défensive : le gardien de Bosna Yverdon Aldin Muratovic et le latéral droit de Grandson, Flavio Da Silva. « J’aimerais encore engager un défenseur central pour pallier aux blessures qui nous bien pénalisés la saison dernière. »

Au rayon des arrivées, Xavier Da Silva pourra compter sur Mathias Béguin, qui arrive de Grandson ainsi que d’Emir Omerovic, qui débarque de Valmont. Un cinquième renfort est attendu ces prochains jours : « Il s’agit d’un gars de couloir qui évolue en 3e ligue, mais j’attends encore avant de dévoiler son nom ».

Ristic reste au club

Au niveau des départs, rien à signaler. L’entraineur compte sur la stabilité de son effectif pour viser haut. « Est-ce que Ristic est sur le départ ? Oui, comme chaque année, rigole Xavier Da Silva. Je peux compter sur lui et sur tous mes titulaires du dernier exercice. Franchement, la moitié du canton a appelé au moins une fois mes joueurs, mais ils préfèrent rester ici. Qu’est ce qui les fait rester chez nous? Ils croient en notre projet. Ils sont bien dans cet effectif. »

Le groupe 4 de 3e ligue est très relevé avec deux promus, deux relégués et deux finalistes de la saison dernière. « Il y a de la qualité concède Xavier Silva. Ça va être dur, mais je crois en mon équipe. » Il a raison d’y croire avec ces nouveaux renforts, les finales semblent un objectif tout à fait accessible

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*