Chavornay est bel et bien là

Chavornay est bel et bien là

La liste des départs a fait frémir les plus fidèles supporters du FC Chavornay cet hiver. Ce sont en effet huit éléments qui ont décidé de quitter le FCC durant les dernières semaines, dont trois, voire quatre, titulaires indiscutables. Voir Aleksandar « Misko » Bozic et Aleksandar Ristic s’en aller pour La Sarraz a été un véritable coup dur, tant ces deux joueurs peuvent faire la différence à tout moment en 2e ligue. Clairement, les deux Serbes sont difficilement remplaçables. Le petit ailier Tiago Palma retourne lui au FC Orbe, tandis que Mamadou Cissé n’a pas résisté à l’offre de Pontarlier. Ces quatre joueurs-là étaient des éléments importants de l’effectif de Luc Lenoir.

Huit départs à compenser

Les défections de Guy Ebangué (Bosna Yverdon) et d’Elvis Sulejmani (Team Vaud Yverdon) sont moins problématiques à court terme, même si le deuxième nommé, junior du club, possède un certain potentiel que le FCC aurait aimé se voir développer chez lui. Enfin, Adrien Muller et le deuxième gardien Jonathan Remund ont arrêté la compétition, mais leur passeport reste à Chavornay. Huit départs, donc, qu’il a bien fallu compenser.

Jean-Marie Cornu: « Pas facile de rebondir »

« Je ne vous cache pas qu’il n’a pas été facile de rebondir suite aux départs de certains piliers de la I. Ces gars étaient là depuis plusieurs années et ils étaient importants pour nous », explique Jean-Marie Cornu, qui n’a plus envie de polémiquer quant aux départs de Bozic et de Ristic. « On doit aller de l’avant », continue le président du FCC. La volonté pour ce deuxième tour? « Retrouver une dynamique et une véritable envie. On doit absolument ramener un état d’esprit clubiste, qui a de plus en plus tendance à se perdre. L’idée est également de rajeunir les troupes pour préparer au mieux l’avenir en 2e ligue. » Les autres piliers que sont Luc Lavanchy, Jean-Luc Besson, Johann Monnier et Marc-Antoine Minger ne sont en effet pas éternels et Chavornay, logiquement, se pose déjà la question de l’après.

De la concurrence dans la région et pour les juniors

Cet hiver, les rumeurs les plus folles ont circulé, du retrait pur et simple de l’équipe à la relégation automatique en 3e ligue. Jean-Marie Cornu n’a jamais souhaité les commenter, préférant travailler dans l’ombre pour reconstruire l’équipe. Avec neuf points d’avance (et un match en retard) par rapport au Stade Nyonnais II, premier relégable, la marge est réelle. Ce qui inquiète le FCC n’est de toute façon pas tant ce deuxième tour, mais bien la saison 2015/2016, déjà. Le problème est connu et il semble de prime abord insoluble: comment être ambitieux et attirer des joueurs quand Orbe, Bavois II et Champvent sont là, dans un rayon de dix kilomètres? Et Grandson n’est pas loin, sans parler de Bosna et de Vallorbe, deux très ambitieuses équipes de 3e ligue… Miser sur les juniors? Le FCC fait partie du Mouvement juniors Orbe et région avec, justement, Orbe, Bavois et Champvent, ce qui ne résout donc pas le problème. L’argent? Chavornay en a un peu, mais pas plus que les autres, et la politique n’est clairement pas de se lancer dans une course à la dépense que le club ne pourrait pas assumer au risque de perdre son identité. Bref, en un mot, c’est compliqué.

Retrouver une identité rouge et noire

Reste la direction que Jean-Marie Cornu et son comité ont choisie et qui correspond bien à leur entraîneur, Luc Lenoir: miser sur l’esprit d’équipe et faire comprendre aux joueurs venus de l’extérieur que, oui, c’est une chance de jouer en 2e ligue et de faire partie de ce club qui a atteint ce niveau pour la première fois de son histoire il y a 18 mois et qui en est particulièrement fier. Retrouver une identité rouge et noire, en somme, pour des Corbeaux chez qui l’ambiance a longtemps été un point fort. Chavornay est donc à la relance et, bonne nouvelle, a pu conserver son buteur Mathias Béguin, courtisé par de nombreux clubs de la région. Les autres piliers, déjà nommés, sont toujours là, et Valentin Mottaz, potentiellement son meilleur joueur, est de retour dans le contingent après s’en être écarté pour raisons professionnelles. Enfin, Gary Moret, qui avait annoncé son départ, a réintégré le groupe en faisant amende honorable devant ses coéquipiers.

Huit arrivées

Les arrivées? Elles ne sont pas forcément très spectaculaires, mais elles existent, ce qui est déjà une victoire. Le prometteur Fabio Da Costa arrive de La Sarraz-Eclépens II (3e ligue). Aldin Muratovic quitte Bosna pour venir concurrencer Johann Monnier dans les buts. Offensivement, le FCC accueille Reda Ahssayene (Ecublens), Eric Bigler (retour à la compétition) et Armel Bouabre (Espagnol Lausanne). Youness Mehdaoui, impressionnant en préparation, est un milieu de terrain à l’aise techniquement. Enfin, Joey Nzamba et Cristiano Silva arrivent de la II.

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.