Champvent veut se mettre à l’abri très vite

Champvent veut se mettre à l’abri très vite

« Si on est plus forts qu’au premier tour? Avec un seul départ pour quatre ou cinq arrivées, je peux dire que oui », affirme sans trembler Christian Mischler. Ce n’est pas la défaite en amical face à Val-Bal (2-4) vendredi qui va venir ternir l’optimisme de l’entraîneur du FC Champvent. Comme Vallorbe, le FCC n’était pas au complet et le résultat, bien sûr, n’est pas d’une importance folle. Ce qui chagrine un peu plus Christian Mischler? La fermeture des terrains de la Commune jusqu’à nouvel ordre, ce qui contraint les Chanvannais à s’entraîner en salle ou à aller courir dehors. Pas l’idéal, forcément, mais il n’y a pas vraiment de quoi se plaindre. « On ne peut rien y faire de toute façon. On espère juste voir un peu d’herbe bientôt », sourit l’ancien entraîneur du FC Baulmes.

Neuf points d’avance sur le FC Orbe, seul relégable

L’herbe, les Chanvannais la voient lors des matches de préparation, quand le terrain n’est pas synthétique. Le plan de marche de la préparation et du début de championnat est assez simple: tout faire pour se mettre à l’abri le plus vite possible. Chavornay étant relégué d’office dans ce groupe 2 de 2e ligue, il n’y aura qu’une seule équipe dans la charrette. Champvent, à la trêve, est 10e avec 9 points d’avance sur le FC Orbe, condamné pour l’instant. Il faudra encore quelques points, c’est sûr, et le FCC veut les faire vite, histoire de pouvoir préparer la saison prochaine au plus tôt.

Un seul départ, celui de Romuald Neves à Montcherand

Christian Mischler l’a dit, un seul joueur est parti: Romuald Neves. Le milieu de terrain a décidé d’aller aider le FC Montcherand à disputer les finales de 4e ligue, comme il l’explique lui-même: « J’ai un très bon ami là-bas, Jérémie Lambercier. On a déjà joué ensemble et il m’a convaincu d’y aller. Je voulais voir autre chose, jouer au foot et avoir un challenge intéressant. » Pas toujours titulaire au Battoir, l’élégant « Romu » devrait, c’est une évidence, jouer beaucoup plus du côté de Montcherand. Voilà au rayon des départs.

Kris Abatantuono arrive du FC Orbe

En ce qui concerne les arrivées, le tableau est tout aussi réjouissant. Raphaël Vanotti, déjà, effectue un nouveau retour au club. Evoluant à Baulmes au premier tour, l’ailier a décidé de descendre de quelques kilomètres. Il apportera sa vitesse, sa grinta et son caractère à une équipe qui manquait parfois de tout cela à la fois. Autre renfort appréciable, celui de Kris Abatantuono. Arrivé du FC Orbe, où il était titulaire, ce portier talentueux, âgé de 24 ans, a déjà une certaine expérience du niveau supérieur, ayant porté les couleurs de Bavois et de La Sarraz-Eclépens ces dernières années. Champvent, qui n’avait que deux gardiens pour ses deux équipes d’actifs (2e et 3e ligue) avait de toute façon besoin d’un portier supplémentaire et l’arrivée de l’Urbigène va peut-être bousculer un peu la hiérarchie, comme l’explique Christian Mischler: « Ils sont avertis, ils ne découvriront pas la situation dans votre article. Ils sont trois pour deux équipes, donc tous peuvent être appelés à être titulaire avec la I, remplaçant avec la I ou titulaire avec la II. Tout est clair et tous l’ont accepté ainsi. »

La hiérarchie des gardiens bousculée?

En clair, Olivier Glauser, gardien titulaire de la première équipe depuis une dizaine d’années, sera mis en concurrence avec Kris Abatantuono et Adrien Oberhänsli et rien ne dit qu’il sera le numéro 1 durant ce deuxième tour. Bien sûr, son expérience, tout ce qu’il a fait pour le club et son talent parlent pour lui, mais les cartes ont été légèrement redistribuées cet hiver.

François Bovet, un défenseur polyvalent

Autre arrivée, celle de François Bovet. Régulièrement titulaire avec Bavois II (2e ligue), il a décidé de changer d’air et de découvrir le Battoir. Pouvant jouer aussi bien latéral que défenseur central, il apportera de la polyvalence et de la profondeur à l’effectif de Christian Mischler. Enfin, Ismaël Laribi, qui était parti à Valmont, est de retour.

Préparer la saison prochaine, déjà

Voilà donc pour les nouvelles du côté du Battoir, où le printemps 2016 s’annonce moins brûlant que celui de 2015 où le FCC avait vraiment dû batailler pour se sauver. Cette fois, on ne parlera pas d’un long fleuve tranquille, mais déjà un peu plus. L’idée sera quand même de faire plus de points qu’au premier tour, car avec trois victoires, trois nuls et six défaites, le bilan, s’il n’est pas catastrophique, n’est pas bon non plus. Il faudra faire mieux, c’est sûr, mais surtout déjà penser à préparer la saison 2016/2017.

Categories: 2e ligue, FC Champvent

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.