Champvent s’est renforcé, mais reste prudent

Champvent s’est renforcé, mais reste prudent

« Les ambitions? Impossible de parler comme ça. On a une équipe intéressante sur le papier, mais j’attends de voir ce que ça va donner sur le terrain. » Christian Mischler n’est pas tout à fait du genre à s’enflammer et, surtout, il a encore en tête le souvenir du début de saison 2014/2015 complètement raté de son FC Champvent en 2e ligue. A la trêve, son équipe n’avait que 9 points et a passé tout l’hiver en position de relégable. Tout s’était bien terminé, avec 34 points et une 8e place finale, mais l’entraîneur du FCC refuse de voir son équipe trop belle quelques semaines après. « C’est le terrain qui parlera, personne d’autre. Si on commence bien, tout peut s’enchaîner et on pourrait commencer à regarder vers le haut. Mais je sais bien qu’une dynamique est fragile, alors j’attends de voir. »

Quatre titulaires potentiels sont arrivés

Pourtant, il y aurait des raisons d’y croire, puisque Champvent ne s’est absolument pas affaibli, bien au contraire. Peu de départs, et surtout des arrivées intéressantes. Un quatuor de titulaires potentiels a en effet rejoint le Battoir. Le nom du carré d’as? L’attaquant Jean-Luc Besson, arrivé de Chavornay. Le milieu de terrain Mehdi Zaidi, en provenance de Vallorbe. Les polyvalents Adrian Falcon et Jason Brunet, qui débarquent de La Sarraz-Eclépens. « Oui, on a bien travaillé cet été. Je suis très content de ces arrivées », reconnaît Christian Mischler. A ces noms s’ajoute celui d’Axel Poncet, jeune joueur du club. Pas celui d’Alex Tille, buteur en série de la II (3e ligue) et espoir du FCC? « Il sera contingenté avec la II, mais on va l’utiliser. Il va venir nous aider, sans brûler les étapes », explique l’entraîneur de la I.

Un duo d’attaque Bencivenga-Besson?

Champvent s’est donc renforcé sur le plan offensif, accueillant Jean-Luc Besson (8 réussites avec Chavornay la saison dernière) notamment. De quoi former un duo (très) expérimenté avec Albino Bencivenga, puisque les deux hommes ensemble dépassent les 75 ans! « Peut-être qu’ils ne joueront pas 90 minutes ensemble tout le temps », sourit Christian Mischler, qui aura plusieurs options à disposition avec Marco Galati et Yassine Ghchioua, toujours là. « Et au milieu, on sera forts aussi. On a plusieurs possibilités, ce sera intéressant », prévient l’ancien entraîneur d’YS et de Baulmes.  Conséquence de cette abondance de biens, l’emblématique capitaine Sacha Clément pourrait être reculé… en défense centrale! « Oui, c’est une option. On a testé ça en match amical, ça me plaît bien », promet le patron de la première équipe du FCC.

Un Champvent moins joueur, mais plus efficace

Champvent, qui avait un petit souci d’attitude la saison dernière, a réglé tout ça au cours d’un deuxième tour réussi, l’apport de nouveaux joueurs amenant une concurrence bienvenue. « Il y a eu ça, mais aussi un changement de mentalité. On a été moins joueurs, plus tournés vers le résultat. Il y a un moment où il faut savoir fermer la boutique et tenir un résultat. Au premier tour, on avait moins cet état d’esprit. Au second, il fallait faire des points, c’était différent dans les têtes. Après, il faut réussir à conserver ce sérieux tout au long de la saison », explique celui qui est toujours à la recherche d’un adjoint pour cette saison.

« De temps en temps, j’aimerais plus d’ambition »

Le monde semi-professionnel ne lui manque-t-il pas, lui qui a une vraie expérience de la 1re ligue notamment? « Oui, un peu. J’ai du plaisir à Champvent, mais je regrette parfois le manque d’implication des joueurs à ce niveau. C’est ça le plus dur pour moi, de ne pas se donner les moyens d’avoir des ambitions. Pas le club, évidemment, mais les joueurs eux-mêmes. A ce niveau, et ce n’est pas propre à Champvent, on ne se rend pas compte qu’en étant simplement sérieux, en étant tout le temps là, en se dépassant et en se faisant mal, on peut faire de grandes choses. Après, je ne vais pas me plaindre, mais c’est vrai que de temps en temps, j’aimerais plus d’ambition. Mais ça va vite dans les deux sens: je connais assez le football pour savoir que je suis passé près de la porte cet hiver. On avait neuf points, le bilan n’était pas bon et à ce moment-là, il faut avoir l’humilité de s’interroger sur ce qu’on peut améliorer sur le plan personnel. »

Il voit Benfica en outsider sérieux

Qui Christian Mischler voit-il jouer les premiers rôles cette saison? « Les clubs lausannois ont des moyens qu’on n’a pas. Ce sont eux les favoris. Prilly, Pully? Oui, bien sûr.  Et je rajouterais Benfica, une équipe très solide, qui a accueilli Sylvain Gétaz cet été. Eux, ils vont causer pas mal de problèmes à tout le monde. » A commencer par Champvent, ce samedi à 19h au Battoir? Réponse imminente.

Categories: 2e ligue, FC Champvent

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*