Champagne s’impose lors du derby et rêve de promotion

Champagne s’impose lors du derby et rêve de promotion

Menée deux fois au score, la « deux » de Champagne a fait preuve de caractère et s’est imposée 5-3 face au FC Rances. À égalité en tête de groupe 1 avec le RC Lausanne, la formation de Martin Bulambo est toujours en course pour la 3e ligue.

« Franchement, vu le nombre d’occasions en sa faveur, Rances aurait mérité un bien meilleur résultat, analyse le capitaine de Champagne, Dylan Porchet. Cependant, notre équipe s’est montrée plus réaliste et a peut-être fait preuve d’une plus grande cohésion. Il faut aussi relever le magnifique match de notre portier Amir Mehmedovic. Sans lui, on ne l’aurait pas emporté aujourd’hui. » Les Ransignolets, qui évoluaient pour la première fois de ces finales à la maison n’ont pas profité du soutien d’une forte affluence pour rester dans la course à la promotion.

Longtemps indécise, la rencontre a été palpitante par son intensité et son enjeu important. C’était un vrai match de finales. Après la rapide ouverture du score de Champagne par Kevin Garcia, Rances a frappé par deux fois, la première par Fidalgo d’un joli tir dans la lucarne et la deuxième via la tête de Galati. « Cette réussite nous a un peu plombé, souligne Dylan Porchet. Nous avons une équipe très jeune, c’était un moment difficile. Heureusement, on a marqué juste avant la mi-temps à la suite d’une erreur du gardien. » Ce 2-2 a été inscrit par Pena.

En 10 minutes Rances passe en enfer

Au retour des vestiaires, Galati, pour son second but, a donné l’avantage à sa formation par un tir dans la lucarne. Cependant, les visiteurs ont du caractère. Sur un dégagement du latéral Cornu, Pena profitait d’une erreur du portier pour marquer. Deux minutes plus tard, c’est-à-dire à la 65e, Ait Dani inscrivait de la tête un corner botté par son coéquipier John Porchet. Sous le choc, les Ransignolets ne se relevaient pas et encaissaient le 5-3 à la 71e par Damien Cornu. En moins de 10 minutes, Rances est passé du paradis à l’enfer.

>>>> A VOIR: La joie des joueurs de Champagne-Sport à l’issue de la rencontre

Champagne, malgré sa jeunesse, n’a jamais baissé les bras sur l’ensemble de la partie et c’est là qu’il faut trouver la raison de sa victoire. Rances a gagné au nombre d’occasions, mais à la fin, c’est le tableau d’affichage qui désigne le vainqueur. « On est passé par tous les états d’âme pendant ce match, résume Dylan Porchet. On a fait preuve de caractère et montré nos valeurs sportives, mais surtout morales. Ce soir (NDLR Mardi), le seul point négatif est d’avoir affronté cette formation. On était dans le même groupe durant la saison et on aurait aimé se retrouver en 3e ligue l’année prochaine. C’est dommage, mais c’est le hasard. »

Samedi, choc au sommet

Avant de s’imaginer à l’échelon supérieur, les Champagnoux doivent d’abord penser à monter… La situation dans le groupe est serrée avec la confrontation samedi à la Tuilière contre RC Lausanne. Les deux équipes sont à égalité à 4 points. Rances qui est éliminé, reçoit Crissier IIB, qui n’a que 2 unités de retard sur Champagne et qui possède un meilleur fair-play. En connaissant le caractère des Ransignolets, ils ne « balanceront » pas la rencontre, surtout qu’une belle fête sera organisée sur leur terrain. « Je les connais bien, c’est des compétiteurs, ils voudront gagner et ne pas finir les finales avec 0 point. Mais on ne va pas compter sur eux pour monter, on se doit de l’emporter contre Racing », termine Dylan Porchet.


(Crédit photo d’illustration: Page Facebook du FC Champagne-Sport)

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*