Cette fois, Benfica était prêt

Cette fois, Benfica était prêt

« C’est vrai, l’an passé on avait pris 9-0 pour le premier match à Aigle! » Ricardo Rocha a de la mémoire et n’avait pas oublié la reprise très douloureuse de SL Benfica dans le Chablais, il y a douze mois. Cela n’avaient pas empêché les Benfiquistes de faire une bonne saison, mais un effort particulier a été demandé aux joueurs cette saison afin d’être prêts le jour de la reprise et pas une semaine plus tard. « Luis Cabacas, notre capitaine et directeur sportif, a fait passer le message, oui. On a des joueurs qui rentrent ce week-end, c’est inévitable, mais certains ont pu décaler leur séjour au Portugal. Du coup, même si on n’était pas au complet, on a quand même pu aligner une équipe présentable », continue l’entraîneur lausannois.

Miguel Batista a roulé toute la nuit

Les trois frères Rodrigues manquaient à l’appel, ce qui n’est pas rien, mais l’appel du staff de Benfica a été entendu. Ainsi, Miguel Batista a roulé toute la nuit de vendredi à samedi depuis le Portugal. « Je suis arrivé tôt ce samedi matin, alors j’ai dormi jusqu’à 13h. Et me voilà », souriait le sympathique attaquant de Benfica. Il n’est pas entré en jeu, ce qui ne lui a pas posé de problème particulier, mais au moins, il était là, à l’heure pour la reprise officielle.

Olivier Glauser arrête le penalty de Luis Cabacas

Cet état d’esprit, ainsi qu’un peu de réussite, ont donc permis à Benfica d’aller gratter un point (1-1) à Champvent samedi. Ils auraient même pu prétendre à mieux, les Encarnados, si Olivier Glauser n’avait pas arrêté un penalty de Luis Cabacas à la 64e, alors que Benfica menait déjà 0-1. Carlos Cabacas venait en effet d’ouvrir la marque (62e) en profitant d’une hésitation de la défense chanvannaise, et son frère a eu la balle du 0-2, à onze mètres. Olivier Glauser a choisi le bon côté et ainsi permis à Champvent de rester dans le match, mais le FCC a eu très chaud sur ce coup-là.

La merveille d’Albino Bencivenga pour le 1-1

« C’est vrai, on aurait pu mener 0-2 avec ce penalty, mais on aurait aussi pu tout perdre. Ils ont raté des montagnes devant », soufflait Ricardo Rocha. « Franchement, je suis content avec ce match nul. C’est vraiment un bon point pour nous. » Car oui, Champvent a égalisé grâce à une nouvelle merveille d’Albino Bencivenga, mais n’a pas réussi à prendre l’avantage malgré de nombreuses occasions. Le 1-1? Un ballon à seize mètres, un contrôle orienté, un crochet et une frappe du gauche déposée sur la droite de Joao Cardoso, qui n’a pu que l’effleurer. Bencivenga? La classe.

Benfica a souffert dans les dernières minutes

Champvent, c’est sûr, aurait dû faire la différence dans la dernière demi-heure. Sacha Clément, Albino Bencivenga, Jean-Luc Besson, Mehdi Zaidi: tous ont eu la balle du 2-1, mais sans parvenir à la mettre au fond. Benfica a souffert dans les dernières minutes et tout fait pour conserver son point, tandis que le FCC poussait pour en aller chercher trois. Clairement, les Chanvannais étaient déçus à la fin de la partie, mais ils peuvent aussi se rappeler que si Olivier Glauser ne les avait pas laissés dans le match, ils auraient peut-être débuté par une défaite dans leur Battoir… Mais le FCC peut être fier de sa prestation et on peut déjà l’écrire: cette équipe sera concernée par la première moitié du classement cette saison.

Benfica-Crissier dimanche prochain

Le SL Benfica a donc pris un bon point, lui qui ne s’est pas renforcé massivement cet été. « Non, c’était une volonté claire de notre part. On aurait pu prendre l’un ou l’autre joueur, mais on en a accueilli deux, Sylvain Gétaz et Fabio Parada, ce qui nous convient très bien. De toute façon, on n’a pas d’argent pour les joueurs et ma volonté et celle du club, c’est d’intégrer les joueurs venus des juniors, qui sont l’avenir de Benfica. On veut qu’ils aient de la place dans notre effectif, pas que ce soit juste de belles paroles. Ils auront du temps de jeu et on a vraiment privilégié la qualité à la quantité lors de ce mercato », explique Ricardo Rocha, qui se réjouit désormais de récupérer tout le monde pour recevoir Crissier dimanche prochain, dans un joli derby. Ce sera à 10h30 à Chavannes. Champvent, lui, aura affronté Bavois II le soir d’avant aux Peupliers.

 

FC Champvent – Benfica Lausanne 1-1 (0-0)

Buts: 62e C. Cabacas 0-1; 70e Bencivenga 1-1.

Champvent: O. Glauser: Virgolin, Schmidli, Bonzon, Fressineau; Zaidi, Brunet, Neves (68e Poncet), Falcon (73e Clément); Bencivenga, Besson.

Entraîneur: Christian Mischler

Benfica: Joao Cardoso; Jose Pinto, Diogo Castro, Filipe Da Rocha, Thirunavukkarasu; Péclard (90e Filipe Henriques), Parada; Luis Cabacas (80e Maurizio Di Pasquale); Carlos Moreira (84e Ricardo Da Silva), Gétaz, Carlos Cabacas.

Entraîneur: Ricardo Rocha

Le Battoir, Champvent. 64e, Olivier Glauser arrête un penalty de Luis Cabacas.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*