«C’est inexplicable ce qu’il s’est passé»

«C’est inexplicable ce qu’il s’est passé»

Arrivé cet été au club, Fabio Carvalho n’a pas empêché le naufrage de son FC Le Mont en seconde période, dimanche, face à Wohlen (0-3, lire ici). Malgré tout, il est à mettre au crédit d’une bonne performance au sein d’une charnière centrale qui a parfaitement joué son rôle avant la pause et qui restera comme l’une des principales satisfactions du jour côté lausannois, d’autant plus en l’absence d’Ibrahim Tall et de François Marque, les titulaires habituels à ces postes. Après la pause, lorsque plus rien ne tournait rond, l’ancien défenseur du LS (22 ans) s’est admirablement bien comporté, mais n’a pas pu stopper le net regain de forme des Argoviens.

De quoi faire vaciller la hiérarchie en défense centrale? Ce qui est certain, c’est que John Dragani aura l’embarras du choix à ce niveau.  Désormais, c’est deux semaines de pause, qui ne seront sans doute pas de trop, qui attendent Fabio Carvalho et ses camarades, avant de retrouver Schaffhouse pour le prochain match. Et à en voir les mines déconfites qui sont entrées dans les vestiaires, et les têtes hautes qui en sont ressorties, la déconvenue du jour a déjà été partiellement digérée et les esprits sont déjà plongés dans l’entraînement de lundi. Interview.

 

Fabio, le FC Wohlen était un adversaire que vous considériez comme direct, n’est-ce pas? 

C’est juste, et ça fait d’autant plus mal de s’incliner.

Pourtant, vous faites un super premier quart d’heure et une bonne première mi-temps!

Absolument, on est bien entré dans le match et on s’est parfaitement comportés pendant 45 minutes. Ce qui rend d’autant plus inexplicable ce qu’il s’est passé ensuite. On a été méconnaissables en seconde période. On tente de réagir après l’ouverture du score et on se prend le deuxième droit derrière… C’est vraiment ce but qui nous a achevés.

Comment expliquez-vous un pareil naufrage?

Et bien… je ne l’explique pas vraiment! C’est le genre de choses qui se passent parfois dans le football, sans qu’on sache réellement pourquoi. Ils ont mis plus de pression, on a baissé le rythme et voilà le résultat.

On peut dire que la reprise est arrivée un peu trop tôt?

Honnêtement, je ne pense pas. On a fait une préparation complète, qui s’est parfaitement bien déroulée, on se sentait prêt à recommencer.

On sait que Le Mont s’est montré très actif sur le marché des transferts cet été et que l’effectif se retrouve chamboulé par rapport à celui de l’an dernier. Cela vous a posé un problème aujourd’hui?

Non, je vous l’ai dit, la préparation a été assez longue, on a déjà pu passablement jouer ensemble ces dernières semaines. Je ne crois pas que le problème vienne de là.

Vous en avez indirectement profité, mais deux joueurs comme Ibrahim Tall et François Marque, dans l’axe, tout deux absents, ont-ils pu manquer?

Franchement, là encore, je ne pense pas que ce soit le souci. On a un contingent assez étoffé et assez complet pour palier à ce genre d’absences, même si ce sont deux joueurs importants.

Vous êtes arrivé à l’intersaison au Mont, comme beaucoup d’ex-Lausannois, après l’ascension du LS en Super League. Qu’attendez-vous de cette saison?

Gagner nos matches, prendre autant de points que possible et assurer le maintien aussi rapidement qu’on le pourra.

Et à titre plus personnel?

Engranger de l’expérience, encore et toujours, et poursuivre ma progression, c’est comme cela que je vois la saison qui arrive.

Dans l’espoir de retrouver le Lausanne-Sport dans un futur proche?

Ou n’importe quelle équipe qui me permettra de poursuivre ma progression en temps voulu. Pour l’instant je suis au FC Le Mont et c’est tout ce qui compte pour moi.

Une interview réalisée par Florian Vaney

Fc Le Mont vs Fc Wohlen 0-3

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*