Carlos Cabacas a tout fait au FC Champvent

Carlos Cabacas a tout fait au FC Champvent

« Vous pouvez l’écrire, il a mis un quintuplé aujourd’hui! » Miguel Batista a beaucoup chambré son coéquipier Carlos Cabacas après la victoire de Benfica face à Champvent dimanche matin. La raison? Le fameux numéro 7 des Benfiquistes a marqué trois buts, dont celui de la victoire à la 90e, mais aussi été impliqué sur les deux réussites du FCC. « Non, c’est sévère de dire ça! Sur le premier, ce n’est pas de ma faute, mais c’est vrai que sur le 2-2, ma passe est vraiment affreuse. Je voulais trop m’appliquer et j’ai fait n’importe quoi. »

Seul à 30 mètres de son but, « CC7 » a offert le ballon à Yassine Ghchioua, lequel a intelligemment servi Albino Bencivenga. 2-2 à la 67e et tout à refaire pour Benfica. Fâché par son incroyable erreur, Carlos Cabacas a alors inscrit le 3-2, à la 90e, en… ratant son centre.

Un centre raté qui finit au fond des buts

« Oui, je voulais la mettre au deuxième poteau et elle est rentrée en tapant le poteau! C’est drôle, j’ai regardé Jour de Foot samedi soir et Claudio Beauvue, l’attaquant de Guingamp, a fait exactement la même. Réussite maximale, on va dire », avouait le Portugais quelques secondes après la rencontre. Ce centre raté a donc surpris Olivier Glauser et vaut trois points pour Benfica, désormais complètement à l’abri de la relégation. Avec 10 points d’avance sur Champvent, premier relégable, mais surtout six équipes intercalées entre les deux, les Lausannois n’ont plus rien à craindre. Ce n’est pas encore mathématique, mais cela le deviendra très bientôt.

Benfica ouvre le score à la demi-heure

Carlos Cabacas a donc été le grand monsieur de cette rencontre du dimanche matin. En ouvrant le score à la demi-heure de jeu, il permettait à Benfica d’entrer enfin dans le match face à une équipe de Champvent bien en place. Le FCC, on le sait, a un grand besoin de points et ce que les Chanvannais ont montré dimanche était cohérent. Appliqués, déterminés, ils ont bien débuté la partie mais ont donc encaissés le premier but. La réaction? Elle a été réelle et Marco Galati a pu tromper le jeune Maxime Buser (41e) pour une égalisation somme toute méritée. 1-1 à la pause et bientôt 2-1, grâce à Carlos Cabacas, encore lui, qui a pu profiter d’une mésentente dans la défense chanvannaise.

La suite? On la connaît: l’erreur du même Cabacas et son centre gagnant pour le 3-2. Un match vivant, engagé, avec deux équipes qui pouvaient gagner et ont eu l’opportunité de le faire tour à tour. Même à dix après l’expulsion de Brice Balla Zambo, Champvent a cherché à arracher la victoire et c’est peut-être cela qui lui a coûté des points, au final.

Champvent a montré les valeurs nécessaires

Car oui, Champvent peut avoir des regrets. Que serait-il advenu si Yassine Ghchioua avait servi Albino Bencivenga qui réclamait le ballon au coin des seize mètres, 30 secondes avant le 3-2 de Cabacas? Si le numéro 10 du FCC avait glissé la balle au meilleur buteur du championnat, il y a de grandes chances qu’elle aurait fini au fond et Champvent serait passé sur la barre… A quoi tient le football, des fois? A ce genre de choses, qui peuvent décider de l’avenir d’une saison entière. Malgré cette défaite, on ne se fait pas trop de souci pour ce FC Champvent, qui évoluait sans son capitaine Sacha Clément (père pour la première fois la veille de la rencontre). Les Nord-Vaudois ont montré de l’engagement et un joli visage. Ils ont simplement manqué de solidité, mais pas d’envie. Et on est persuadés que c’est cette valeur-là qui est la plus importante au moment du décompte final.

Benfica peut déjà préparer l’avenir

Benfica, de son côté, continue son championnat tranquillement et prépare déjà l’avenir. Il est ainsi pertinent de noter que ce sont ses cadres, évidemment, qui tiennent encore la baraque, mais que l’entrée des jeunes joueurs n’est pas inintéressante. Il faudra profiter de ces derniers matches et du maintien quasiment acquis pour préparer la saison prochaine. Un sacré luxe que Benfica peut désormais se permettre pour rester le plus longtemps possible en 2e ligue. Cela semble possible car le boulot effectué en coulisses est bon.

Il a dit à Footvaud.ch

Christian Mischler, entraîneur du FC Champvent

On aurait aimé garder ce point, c’est sûr… Il y avait même la place pour mieux, mais je me serais largement contenté du nul. On est encore trop naïfs, on essaie de ressortir des ballons proprement… Les risques qu’on prend dans les dernières minutes, c’est interdit. Interdit! On savait que cela allait se jouer sur des détails, j’avais prévenu les joueurs. Il reste huit matches et on doit absolument soigner ces détails qui font basculer des matches. On est loin de personne, mais on doit absolument être moins naïfs, plus concernés de la première à la dernière minute.

Les hommes du match

Du côté de Benfica, on a bien aimé le latéral gauche Alain Ponce. Il n’est pas le meilleur, ni le plus grand ou le plus fort, mais il fait son boulot avec application. Il ne se prend pas pour un autre et quand il a le ballon, il le donne à côté de lui sans chercher à en rajouter. Ce genre de joueur est important dans un collectif et dimanche matin, il l’a été. Sinon? On a tout dit sur Carlos Cabacas, sauf qu’il prenait désormais la troisième place du classement des buteurs de 2e ligue avec 14 réalisations, derrière Albino Bencivenga (21) et Julien Jemmely (15).

Du côté de Champvent, on a vu une belle prestation de Marco Galati, qui s’est battu et qui a marqué. Il a bien protégé ses ballons et on l’a vu vraiment à son aise. Sinon? Simon Schmidli a été plutôt bon, comme toujours. Impossible d’être plus régulier que lui, que ce soit comme latéral ou en défense centrale.

Les prochains rendez-vous

Tout le monde rejoue dès mardi! Champvent-Orbe à 20h et Benfica-Concordia à 20h15!

Sport Lausanne Benfica – FC Champvent 3-2 (1-1)

Buts: 27e Carlos Cabacas 1-0; 41e Galati 1-1; 53e Carlos Cabacas 2-1; 67e Bencivenga 2-2; 90e Carlos Cabacas 3-2.

Arbitres: M. Raphaël Porret, assisté de M. Dusan Brkic et de Mme Deborah Anex

Benfica: Buser; José Pinto (82e Renato Lobo) Diogo Castro, José Rodrigues, Ponce (67e Fabio Pinto); Péclard, Helder Nogueira; Serginho, Luis Cabacas, Carlos Moreira (60e Miguel Batista); Carlos Cabacas.

Entraîneur: Ricardo Rocha

Champvent: Glauser; Schmidli, Berti, Bonzon, Virgolin; Frey (65e Ghchioua), Laribi, Balla Zambo, Fressineau; Galati, Bencivenga.

Entraîneur: Christian Mischler.

Centre sportif de Chavannes-près-Renens. 80e, expulsion de Brice Balla Zambo (deuxième avertissement).

Categories: 2e ligue, FC Champvent

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*