Bursins-Rolle-Perroy se donne un peu d’air

Bursins-Rolle-Perroy se donne un peu d’air

Le capitaine Garry Gaberel, qui était resté aux avant-postes suite à un coup de pied arrêté (75e), et Sylvain Gétaz, très opportuniste (83e), ont offert une victoire méritée aux hommes de Jean-Paul Lamon face à Crans (0-2), dimanche après-midi dans un des rares derbys de la Côte du groupe 2. Trois points importants pour le FC BRP, qui en compte désormais quatre d’avance sur la barre. Nous vous proposons donc les réactions des deux entraîneurs, joints par téléphone peu après le coup de sifflet final.

A noter leurs félicitations communes et sincères pour le trio arbitral, composé de M. Raphaël Porret au centre, assisté de M. Bruno Matos Santos et Arnaud Bloesch. Pourquoi « sincères »? Parce que tant l’entraîneur des gagnants que celui des perdants ont spontanément et unanimement tenu à souligner la qualité du trio! On peut donc raisonnablement penser que la prestation des trois jeunes hommes a été excellente.

 

Ils ont dit à Footvaud.ch

Fernando Gageiro, entraîneur du FC Crans

La victoire de Bursins? Elle est juste. Ils ont montré plus de foot que nous, ils ont amplement mérité de gagner. Aujourd’hui, le constat, c’est que Crans était dans l’incapacité de gagner ce match. Je dis souvent à mes joueurs que la Vaudoise nous envoie souvent des factures, mais qu’elle nous fait un joli cadeau à chaque début de match en nous offrant un point. Après, à nous de voir si on le garde ou pas. Aujourd’hui, on n’a pas mérité de le garder, c’est tout. Il me manquait des joueurs-cadres et au niveau de l’expérience sur le terrain, on était un petit peu courts. Sur une feuille de match de 16 joueurs, j’avais 7 juniors A. C’est beaucoup. De toute façon, on le sait, le deuxième tour est un nouveau championnat.

Les finales? Il n’en a jamais été question, je n’en ai jamais parlé. Jamais. Hey, je ne suis pas fou! Pas encore (rires)! J’avais 20 joueurs au premier tour, j’en ai 19 aujourd’hui, puisque Rasmidin Velija est retourné à l’USTS II. Nous, on joue le maintien. Mon rôle, c’est d’intégrer les jeunes, mais on doit quand même faire des points! Alors, les finales… On n’en a pas l’étoffe, c’est tout, même si avec le onze de base on peut rivaliser avec tout le monde. Le match de samedi à Champvent sera très important. Si on fait match nul, on les garde à distance. Si on perd, ils sont à cinq points et on revient dans la zone rouge… Allez, je suis confiant, ça ira mieux, on va monter en puissance après une préparation compliquée. Aujourd’hui, on était brouillons, mais c’était un match de reprise avec passablement d’absents.

Sur ce match, on a la médaille de bronze. L’or, je le donne aux arbitres. Ils ont été vraiment très bons. Le central a bien dirigé le match et ses assistants ont été parfaits. Les meilleurs sur le terrain, c’étaient eux. Ensuite, Bursins, qui a bien mieux joué que nous. Et, troisième meilleure équipe du jour, le FC Crans!

 

Jean-Paul Lamon, entraîneur du FC Bursins-Rolle-Perroy

Fernando a dit que l’on avait mérité notre victoire? Alors on va dire que pour une fois, on est d’accord sur quelque chose (rires)! C’est vrai qu’aujourd’hui, on a essayé de proposer du jeu et qu’on était meilleurs qu’eux. Je ne peux pas dire ça tous les week-ends, alors je profite. On a été solide derrière face à un adversaire qui met en général beaucoup de buts, en plus sur un terrain difficile, et encore en plus pour un match de reprise… Vraiment, c’était pas mal.

La seule chose que je peux reprocher à mes joueurs, c’est de ne pas avoir marqué plus vite et plus souvent, mais sinon, c’était bien. On aurait pu être plus réalistes, c’est sûr, mais je ne vais pas jouer au grognon. Ces trois points font du bien au moral, aussi parce qu’ils ont été acquis avec une certaine qualité. On a bien lancé l’opération maintien, mais il ne faut pas se leurrer: pour les 13 matches du deuxième tour, j’attends de voir 13 fois des affamés sur le terrain! On est assis sur la barre, c’est plus confortable que dessous, mais j’aimerais bien voir une ou deux équipes entre deux, pour être tout à fait bien. On a 16 points aujourd’hui et je pense qu’il en faudra 26 ou 27 pour se sauver. Faites le calcul…

Mon effectif? Quantitativement, c’est pas terrible, mais qualitativement, on est bien. J’ai de très bons joueurs et si tout le monde est là, avec pas trop de blessés ni de suspendus, on s’en sortira assez bien. Enfin, je crois! Le week-end prochain on va à Malley. Si on gagne, on aura fait un pas de plus. Avec celui d’aujourd’hui, ça ferait deux. L’état d’esprit a été bon et je suis encore d’accord avec Fernando, décidément, pour dire que l’arbitrage a été excellent.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*