Boveresses exclu du championnat de 3e ligue

Boveresses exclu du championnat de 3e ligue

Fait exceptionnel, ce n’est pas la commission de discipline qui s’est réunie pour statuer du cas du FC Boveresses ce mardi, mais bien le comité de l’ACVF lui-même. « Dans certains cas, c’est le cas », confirme Gérard Vontobel. La décision que devaient prendre les pontes de la Vaudoise était en effet lourde de conséquences: quelle suite donner à l’affaire du match arrêté entre Vignoble et Boveresses dimanche dernier (lire ici)? La décision est tombée aux alentours de 19h: le FC Boveresses I est exclu du championnat de 3e ligue avec effet immédiat.

Gérard Vontobel: « Les faits sont graves »

En clair, la première équipe du FCB finira dernière du groupe 2 avec 0 point en 22 matches et recommencera l’année prochaine en 4e ligue. Tous ses résultats sont annulés (2 matches, 2 victoires). Le club des hauts de Lausanne est donc relégué automatiquement, l’ACVF ayant pris une décision forte. « Il le fallait. Les faits sont graves. Et Boveresses a des antécédents », explique Gérard Vontobel. Pour prendre sa décision, le comité s’est appuyé sur plusieurs vidéos reçues. « Les faits ont pu être clairement établis », continue le président de l’ACVF. Cette décision forte a été prise indépendamment de tous les matches arrêtés ces derniers temps. « Cela n’a eu aucune incidence. Nous n’avons jugé que le cas du FC Boveresses. Iliria-Bosna, cela n’avait rien à voir, que ce soit en terme de gravité ou d’implication des joueurs. Là, il y avait violence sur l’arbitre, sur des joueurs de Vignoble, et des joueurs de Boveresses étaient impliqués. »

Des joueurs suspendus « pour une durée indéterminée »

En plus de l’exclusion de la première équipe, plusieurs sanctions à durée indéterminée ont été prises. En clair? Des joueurs du FC Boveresses ne pourront plus jouer au football jusqu’à nouvel avis, ce qui s’apparente à une suspension à vie. « Pas tout à fait. Ils sont suspendus jusqu’à nouvel avis. Ils pourront redemander une qualification dans l’avenir », tempère Gérard Vontobel, à raison, puisque les suspensions « à vie » n’existent pas. Mais l’ASF est libre de ne pas qualifier un joueur…

Aucun arbitre pour les matches du FC Boveresses ce week-end

De plus, afin de marquer le coup, aucun arbitre n’ira arbitrer le FC Boveresses ce week-end. La commission des arbitres veut ainsi marquer son désaccord avec les menaces, insultes et le coup reçu par l’arbitre de la rencontre. Les matches seront rejoués à une date ultérieure, avec un arbitre cette fois. Mais ce week-end, aucune équipe du FC Boveresses ne jouera sur un terrain vaudois.

La II, en 5e ligue, peut continuer son championnat

Mis à part ce week-end de repos, la II du FC Boveresses (5e ligue) n’est elle aucunement touchée par les sanctions. « Ainsi, les joueurs qui n’ont rien à se reprocher dans cette affaire peuvent continuer à pratiquer le football dans leur club », continue Gérard Vontobel. Le club n’est donc pas sanctionné dans son entier, mais la première équipe, elle, est durement touchée. « Ce que nous avons vu ne devrait pas exister. Il fallait être ferme », continue Gérard Vontobel.

Le FC Boveresses a cinq jours pour faire recours, dès réception des sanctions. « Nous les avons appelé mardi soir après la séance. Le président et le vice-président du club ont été informés », conclut le président de l’ACVF. Le FC Vignoble n’a lui eu aucune sanction, d’aucun ordre.

Categories: 3e ligue, FC Boveresses

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*