Bosna Yverdon a tenu 88 minutes à Morges

Bosna Yverdon a tenu 88 minutes à Morges

Commençons déjà par le début: Bosna Yverdon est arrivé à l’heure au match, et celui-ci a bien débuté à 18h45, comme prévu et malgré la polémique ayant éclaté lors des jours précédant la rencontre. (lire ici). Ce quart de finale de Coupe vaudoise entre Forward Morges (leader de 2e ligue) et Bosna (leader en 3e ligue) s’est terminé de jour, dans des conditions tout à fait acceptables, et il a pu aller à son terme sans problème. La visibilité n’était pas exceptionnelle dans les toutes dernières minutes, mais elle était plus qu’acceptable, et il serait malvenu de la part de Bosna de se plaindre à ce sujet.

Les Yverdonnois ont été admirables de courage, mais ont fini par encaisser leur première défaite de la saison dans les dernières minutes de jeu, alors que les crampes commençaient à se faire sentir chez plusieurs joueurs. Karim Kaddour, très bon mercredi, a offert une qualification méritée à Forward Morges. Les joueurs de Gabet Chapuisat iront défier Stade Payerne dans la Broye le 6 mai pour les demi-finales, tandis que Lutry II recevra LUC-Dorigny.

Forward a dominé et amplement mérité sa qualification

Disons-le clairement: même privé de nombreux joueurs, suspendus, blessés ou en vacances (Adrien Zanardi, Estefan Alvarez, Raphaël Cand, Sandji Baradji) et sans Thierry Ebe (non éligible pour la Coupe vaudoise), Forward était la meilleure équipe sur le terrain mercredi et a amplement mérité sa qualification. Les Morgiens se sont créés une bonne demi-douzaine d’occasions nettes, et il fallu tout le talent et la réussite d’Amir Mehmedovic, énorme, pour arriver à 0-0 à la 88e minute. C’est ce moment qu’a choisi Karim Kaddour pour devancer Mehmedovic et le tromper du bout du pied pour offrir la qualification à son équipe. Deux minutes avant, Forward aurait pu bénéficier d’un penalty pour une faute sur Mehdi Fayad, mais c’est bien Karim Kaddour qui a pu faire la différence, comme souvent depuis son arrivée à Morges.

Scénario frustrant pour Bosna, qui voyait arriver les tirs aux buts avec une certaine confiance, mais à qui il a manqué deux petites minutes pour les atteindre. La déception a été totale, et les esprits se sont un peu échauffés dans les couloirs des vestiaires entre Morgiens et Yverdonnois, chacun ayant une bonne raison de reprocher quelque chose à l’autre. Le calme est finalement revenu, et tout le monde s’est retrouvé bien paisiblement à la buvette, après s’être dit quelques vérités peu avant.

Bosna a eu des occasions, notamment en fin de première mi-temps

Que le leader de 2e ligue domine celui de 3e ligue n’est en soi par une surprise, mais Bosna, qui n’avait pas perdu depuis juin 2013, avait de sérieux arguments à faire valoir, surtout qu’eux aussi comptent un grand nombre de blessés, dont des joueurs très importants. Ce Bosna 2013-2014 est une belle équipe, qui a tout pour retrouver la 2e ligue cet été. Les Yverdonnois ont posé de sérieux problèmes aux Morgiens, et auraient pu ouvrir la marque en fin de première période, par Rafael Pinto et Kelvin Besic, mais il aurait fallu, pour cela, bénéficier de 100% de réussite.

Amir Mehmedovic a dit « non » à tout les attaquants morgiens

Forward, de son côté, a pris les choses en main d’entrée, se créant la première grosse occasion par Cristovao, positionné comme avant-centre pour ce 1/4 de finale. L’attaquant morgien dribblait Mehmedovic, mais frappait à côté (4e), avant que Giorgio Degola ne frappe au dessus en position idéale (7e). Karim Kaddour et Cesar Ferrari frappaient sur coup de pied arrêté, mais le gardien bosniaque s’en sortait bien à chaque fois, réalisant une très jolie claquette sur un coup-franc direct parfait de Kaddour à la 45e. Forward, clairement, a eu les actions pour mener à la pause, mais un bon Mehmedovic autant qu’un peu de maladresse ont permis à Bosna de rester dans le match.

Forward a manqué de réalisme offensif

Les Yverdonnois, dont la ligne défensive a été très bonne (les deux frères Sabic, Mersudin Talovic et Osman Suljic), subissaient encore le jeu en deuxième période, dans la même configuration qu’en première mi-temps. Ce n’est pas une contre-performance d’être dominé par Forward, où le milieu de terrain Kaddour-Ferrari-Koné tourne autour de tout le monde en 2e ligue. Forward, clairement, aurait sans doute plié l’affaire avec Raphaël Cand et Estefan Alvarez, ses deux artificiers habituels. Ce n’est pas faire injure à Fayad et à Degola, les deux ailiers mercredi, de dire qu’ils ne sont pas encore au niveau des titulaires habituels, qui font partie des tous meilleurs attaquants de 2e ligue.

Forward a eu un parcours de folie dans cette Coupe vaudoise

Mais une équipe qui vise le doublé doit pouvoir compter sur son banc, et Forward l’a fait mercredi. Gabet Chapuisat et Forward ne font peut-être pas de la Coupe une priorité, mais il nous étonnerait fortement qu’ils sabrent la demi-finale de Payerne le 6 mai. Forward n’aura pas eu un parcours tranquille: deux très bonnes équipes de 2e ligue (Montreux et Assens) à l’extérieur, et la meilleure équipe de 3e ligue (Bosna) à la maison, avant d’aller à Payerne. Et le plus fort, c’est que tous ces matches vont être joués en l’espace de quelques semaines, puisque le 1/16e à Montreux avait été repoussé au début de l’année 2014. Il y plus simple pour arriver en finale… On se réjouit déjà de cette demi-finale qui sera, à n’en pas douter, de très haut niveau, entre deux équipes magnifiques, chacune leader de son groupe de 2e ligue.

Les deux équipes ont tout pour être promues

Bosna, de son côté, va se relever de cette élimination et n’aura désormais plus qu’un objectif: les finales pour monter en 2e ligue. Avec la solidarité vue mercredi, l’esprit combatif et la belle capacité à défendre, ce sera largement possible. Tant Forward que Bosna ont largement les moyens de, chacun, monter d’une ligue dans quelques mois.

Les hommes du match

Du côté de Forward, gros match de Tidiany Koné. Il a été énorme au milieu de terrain, n’a perdu que peu de ballons, et a fait de vraies différences balle au pied. Son impact physique a fait très mal à Bosna, mais il n’est pas qu’un joueur de duels: il fait toujours bon usage du ballon et cherche toujours la meilleure solution. Bien souvent, il la trouve. Karim Kaddour ne s’est jamais caché et a mérité son but en fin de match. Il ne s’est jamais découragé, et a continué à demander les ballons et à les distribuer, même quand ses attaquants ne trouvaient pas la faille. Exemplaire dans l’attitude, et tellement fort balle au pied… Il fait partie de ces joueurs à part en 2e ligue, capables de décider d’un match grâce à un coup de pied arrêté ou à un coup de génie. Cette fois, il a fait la différence grâce à une jolie anticipation. Fort.

Amir Mehmedovic avait sorti son maillot blanc, celui des grandes occasions. Chaud comme était son gardien, Bosna attendait les tirs aux buts avec confiance, mais Kaddour en a décidé autrement à deux minutes de la fin. Jusqu’à cette 88e minute, Mehmedovic avait tout sorti. Avec talent et maîtrise, mais aussi avec un peu de réussite. Un grand gardien, mais on le savait déjà. Mersudin Talovic a lui aussi été très bon. Il a coupé toutes les trajectoires, avec son intelligence de jeu habituelle. Ce n’est pas un hasard si Bosna s’est fait transpercer plein axe quelques minutes après sa sortie. On l’a connu latéral, milieu relayeur et milieu défensif, mais il est difficile de savoir quelle est sa meilleure place: il est bon partout.

Les prochains rendez-vous

Demi-finales le 6 mai! Forward sera à Payerne, on l’a dit. Enorme choc.

Le plan-fixe

Forward Morges – FC Bosna Yverdon 1-0 (0-0)
Buts: 88e Kaddour 1-0.
Arbitre: M. Matias.

Forward: Forestier; Thaqi, Maliqi, Savoy, Besson; Koné, Kaddour, Ferrari; Fayad (88e Larguech), Cristova, Degola (75e Moret).
Entraîneur: Pierre-Albert « Gabet » Chapuisat.

Bosna: A. Mehmedovic; Ed. Sabic, Es. Sabic, Talovic (83e Muminovic), O. Suljic; H. Suljic, Skrijelj; Rafael Pinto, Besic, Salkanovic (74e Fahrni); S. Kadrolli.
Entraîneur: Isudin Talovic.

Notes: Parc des Sports, Morges.

Auteur