Bosna va peut-être le regretter

Bosna va peut-être le regretter

Bosna n’y arrivait pas, dans ce match. Malgré la présence de nombreux et bruyants supporters, les Yverdonnois étaient menés, fort logiquement, par Jorat-Mézières dans ce premier match des finales 2015. Sans idée, sans allant offensif, sans accélération ni percussion, Bosna se dirigeait tout droit vers la défaite et tout le monde, joueurs et spectateurs, voyait alors revenir le fantôme des finales 2014. Il y a exactement une année, Bosna était passé complètement à côté des play-off et dimanche, pendant 70 minutes, tout le monde y a pensé.

Une belle action pour le 1-0 de Nicolas Gilliéron

Car jusque-là, Jorat-Mézières, très solide et très discipliné, menait au score grâce à une réussite magnifique de Nicolas Gilliéron juste avant la pause. Le schéma? Un bel échange entre Pascal Bettens et Francis Joye côté gauche, qui a débouché sur un centre parfait de ce dernier. A la réception, Nicolas Gilliéron, lequel a posé un coup de tête parfait dans le petit filet d’Amir Mehmedovic. 1-0 juste avant la pause et un FC Bosna Yverdon qui ne pouvait pas se plaindre. Pourquoi? Parce que les Yverdonnois n’ont rien montré de bon en première mi-temps, ou pas grand-chose. Il y a eu une occasion, en fait. Une frappe de Joao Caseiro, bien détournée sur sa gauche par Bastien Jordan (34e). Peu, bien trop peu. Le kop des « Fanatikos » commençait à perdre patience et s’occupait comme il pouvait, faisant partir de jolis pots de fumées violet, dont l’un à l’entame de la deuxième période. Le cri qui est sorti du kop à ce moment-là? « C’est pour que vous vous réveillez enfin! ». Message passé.

Timea Bacsinszky était là!

Où était passé le Bosna flamboyant de ces dernières semaines, capable de se procurer une demi-douzaine d’occasions nettes face à Vallorbe? Pas à Mézières, en tout cas, mais cela en dit aussi long sur la performance des hommes de Pierre-Alain Brülhart. Le vainqueur du groupe 4 a pu compter lui aussi sur ses supporters, moins bruyants mais aussi nombreux (avec la présence de la demi-finaliste de Roland-Garros 2015, Timea Bacsinszky!), et avait de sacrés arguments à proposer. Il serait dommage de réduire le FCJM à une équipe rigoureuse, mais il faut quand même bien dire qu’il s’agit de sa qualité première. Avec une défense centrale vraiment impressionnante (Mike Brülhart et Pascal Bettens), difficile d’imaginer passer dans l’axe, surtout que Fabien Joye, juste devant, amène son expérience. Le centre est donc bouché et, en 3e ligue, cela suffit à ne pas se faire embêter en général. Jorat, déjà, c’est une organisation tactique et une équipe qui joue, justement, comme une équipe.

Samir Mehmedovic et Johnny Berkay Ozcan: deux entrées qui ont tout changé

La première période a été pauvre en occasion des deux côtés, mais l’avantage de Jorat était mérité, dans l’esprit. Et aussi parce que, eux, ils ont réussi à marquer le but qui a fait la différence là où Bosna n’a eu que ce tir de Caseiro déjà évoqué. Alors, après l’heure de jeu, Mustafa Sejmenovic a décidé de changer les choses offensivement, faisant entrer Samir Mehmedovic et Johnny Berkay Ozcan. Ce que ça a changé? Tout. Les deux hommes ont réussi une entrée fracassante, mettant le feu dès leurs premiers ballons. Bosna est passé d’inoffensif à dangereux en quelques minutes et cela en dit long sur la détermination des deux entrants et leur qualité.

Mike Brülhart expulsé à un quart d’heure de la fin

Le 1-1 est d’ailleurs venu d’une belle inspiration de Johnny Berkay Ozcan, qui s’est joué de la défense joratoise pour inscrire un but tout en finesse, six minutes après son entrée en jeu. Trois minutes plus tard, le très bon Mike Brülhart était sanctionné d’un carton rouge pour une voie de fait sur Samir Mehmedovic, suivie d’une autre sur Rafael Pinto. L’ailier portugais de Bosna, lui, a écopé d’un carton jaune dans l’histoire et on va être assez clair pour décrire ce qu’il s’est passé: on n’a rien vu. Tout ceci s’est passé hors action et M. Sachot, alerté par son assistant, a pris la décision qui lui semblait juste et on ne se permettra pas de la commenter. Mais avec l’entrée des deux attaquants pré-cités. l’égalisation de Bosna, et l’expulsion d’un des meilleurs atouts de Jorat, le match a complètement changé de face en quelques minutes. Tout ce qui fait la beauté du football, en somme.

Deux immenses occasions pour Bosna à la 82e et à la 90e

Et là, Bosna peut avoir des regrets, des vrais. Car dans le dernier quart d’heure, le FC Jorat-Mézières, fatigué, aurait largement pu craquer. Sans Bajram Shabani (remplacé par précaution après avoir reçu un carton jaune), le FCJM avait comme seule et unique ressource de jouer long sur son remplaçant, l’athlétique Federico Golzio, bien maîtrisé par Afrim Ajeti. Alors, Bosna a poussé, se créant deux immenses occasions dans le final. C’est tout d’abord Vladimir Vladimirov, bien discret ce dimanche, qui a manqué l’immanquable, seul à dix mètres des cages de Jordan (82e), avant qu’une tête de Samir Mehmedovic, décidément très bon, ne soit détournée en corner par ce même Jordan (90e). Les deux fois, un bon travail de Rafael Pinto avait fait la différence.

Au final, ce 1-1 peut paraître logique, mais la dynamique du match fait que Jorat s’en sort bien. Les hommes de Pierre-Alain Brülhart ne méritaient pas de perdre trois points sur les 70 premières minutes, mais ils auraient très bien repartir sans rien, on l’a compris. Du côté de Bosna, la fin de match a donc chassé les doutes nés l’an dernier à la même période. Le niveau, les Yverdonnois l’ont évidemment. A eux de le prouver en déplacement mercredi à La Veyre, face à un Napoli qui s’annonce redoutable.

Crissier est leader grâce au fair-play

Le résultat entre Napoli et Crissier dans l’autre match (1-1 également) laisse en effet tout ouvert et la physionomie du groupe est intéressante: après une journée, tout le monde a un point et encore un match à la maison et un à l’extérieur à disputer. Le fair-play pourrait donc avoir son importance. Avant les finales, le classement était le suivant: Crissier (38), Bosna (43), Jorat (57) et Napoli (63). Le FCC n’ayant pris qu’un carton ce dimanche, la troupe de José Luis Estevez est donc leader après cette première journée.

Les hommes du match

Pascal Bettens a vraiment été énorme pour Jorat, réussissant toutes ses interceptions et prenant le meilleur sur les attaquants de Bosna. Sa première période a été étincelante et le seul faux-pas de la charnière centrale du FCJM concerne le 1-1. En fin de match, il a tenu la baraque. Le gardien Bastien Jordan a réussi les arrêts qu’il fallait faire, notamment sur cette tête de Samir Mehmedovic (90e). Il a aidé Jorat à sauver un point mérité.

Du côté de Bosna, les deux meilleurs ont sans doute été Afrim Ajeti et Régis Ngoussi. Le premier a réalisé un match impeccable dans l’axe, livrant un gros duel à Bajram Shabani. Le seul défaut de ce joueur est son impulsivité, qui lui cause parfois quelques problèmes et matches de suspension, mais il a tout le reste. Il pourrait jouer en 1re ligue sans problème pour ce qui est des qualités techniques et de l’impact physique. Il a gagné absolument tous ses duels, que ce soit au sol ou dans les airs. Si seulement il pouvait prendre exemple sur le calme de son entraîneur au même poste… Ngoussi, positionné latéral droit, a impressionné par son autorité dans les duels et la qualité de ses relances.

FC Jorat-Mézières – Bosna Yverdon 1-1 (1-0)

Buts: 42e Gilliéron 1-0; 72e Berkay Ozcan 1-1.

Arbitres: M. Michael Sachot, assisté de M. Didier Da Costa et de M. Carlos Manuel Jorge

FCJM: B. Jordan; Doge (56e Delessert), Doge (56e Delessert), Bettens, Mottaz; L. Schumacher,  Fa. Joye; Demierre, Gilliéron, Fr. Joye (77e M. Schumacher); Shabani (65e Golzio).

Entraîneur: Pierre-Alain Brülhart

Bosna: A. Mehmedovic; Ngoussi, Ajeti, Bajrektarevic, Salkanovic; Hasanovic, Talovic; Rafael Pinto, Dizdarevic (57e S. Mehmedovic), Vladimirov; Joao Caseiro (69e Berkay Ozcan).

Entraîneurs Mustafa Sejmenovic & Nurdin Jusupovic.

En Pré L’Etang, Mézières. Expulsion de Mike Brülhart (75e, voie de fait sur Samir Mehmedovic).

Le programme

Dimanche

FC Jorat-Mézières – Bosna Yverdon 1-1 (1-0)

Buts: Gilliéron (42e); Berkay Ozcan (72e)

 

Napoli Vevey – FC Crissier 1-1 (1-1)

Buts: 16e Arizdon; 11e Basha.

 

Mercredi

Napoli Vevey – Bosna Yverdon

FC Crissier – FC Jorat-Mézières 

 

Dimanche

Bosna Yverdon – FC Crissier

FC Jorat-Mézières – Napoli Vevey

Categories: 3e ligue, FC Bosna-Yverdon

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.