Bosna leur a refait le coup!

Bosna leur a refait le coup!

C’était en avril 2011, c’était en 2e ligue déjà et Bosna, ce jour-là, avait fêté toute la nuit un exploit absolument incroyable. Sur son terrain des Isles, le FC Bosna Yverdon était mené 0-4 à la 75e par Prilly, avant de s’imposer… 5-4! L’esprit combattant des Dragons avait parlé au cours d’un quart d’heure resté dans toutes les mémoires bosniennes. Alors, dimanche, quand Sadik jdjsanovic a inscrit le 2-4 à la 75e face à ce même FC Prilly, tout le monde a eu la même pensée sur le banc yverdonnois: renverser la situation. « On fait la remontada », criait un Samir Mehmedovic de très bonne humeur. L’attaquant de Bosna, sorti un quart d’heure avant, a exhorté ses partenaires à aller chercher au moins un point, voire mieux. Au final, les Bosniens sont revenus à 4-4, mais ont fêté ce nul comme une victoire. De l’autre côté du terrain, Prilly, dépité, avait laissé filer deux points très précieux dans la course aux finales.

Bosna égalise à dix contre onze

Mais, sincèrement, comment résister à cette furia des Isles? Sur un terrain toujours aussi petit, mais dans un état tout à fait correct (il y a même des bancs de touche maintenant!), Bosna est allé chercher un point au courage, marquant même le 4-4 grâce à une tête de Fatmir Skrijelj à dix contre onze! Afrim Ajeti a en effet récolté un carton rouge un peu plus tôt, mais cela n’a pas empêché les hommes d’Isudin Talovic d’aller chercher le match nul. Incroyable Bosna Yverdon, une équipe qui vaut sûrement mieux que son classement lorsqu’elle attaque comme dans les quinze dernières minutes. Le problème, c’est que Bosna peut aussi jouer comme une équipe de 5e ligue, notamment en début de deuxième période, en laissant Prilly prendre le large.

Edin Becirovic, le Bosnien qui fait mal aux siens

Bosna a d’ailleurs été trahi par l’un des siens, le fameux Edin Becirovic. L’attaquant bosnien de Prilly a commencé par obtenir un penalty au quart d’heure de jeu, en faisant d’abord faute lui-même, puis en se faisant sécher ensuite. Comme d’habitude, il a été le plus malin et Armend Demiri a transformé le penalty du 1-1. Ensuite, Edin Becirovic s’est chargé de tout, marquant le 1-2 du droit et le 1-3 du gauche, après une merveille de contrôle orienté et une frappe parfaite dans le petit filet d’Amir Mehmedovic. Yoan Nicolas, d’une jolie volée, a ensuite aggravé le score et tout le monde croyait, bien sûr, qu’à 1-4 le match était plié. C’était sans se rappeler du mois d’avril 2011…

Prilly n’a pas été assez solide

Prilly peut s’en vouloir, c’est sûr, d’autant que les visiteurs avaient été plutôt bons jusqu’à cette fameuse 75e minute et la réduction du score de Sadik Hasanovic (et on précise qu’ils auraient dû bénéficier d’un nouveau penalty à la 73e, non sifflé). Mais alors, dans le dernier quart d’heure, quel laxisme défensif! Rafael Pinto, dont l’entrée a fait beaucoup de bien, est passé comme il le voulait sur son côté droit, marquant notamment le 3-4 d’une frappe sèche, croisée et précise. Et que dire du 4-4, lorsque la tête de Fatmir Skrijelj a pu tromper Benjamin Bühler de près? Bosna, c’est sûr, a mis les ingrédients nécessaires pour revenir, mais si Prilly avait su se montrer solide, ne serait-ce qu’à peine plus, rien de tout cela n’aurait été possible.

Les nouveaux joueurs venus de Bosnie frappent après 28 secondes de jeu!

Bosna, en fait, a bien commencé et a bien fini. On se réjouissait de voir à l’oeuvre les trois joueurs arrivés directement du pays, de la région de Tuzla, et on a été servi d’entrée. Pour s’en sortir dans ce championnat de 2e ligue et éviter à tout prix une relégation qui serait très dommageable pour l’image du club, le président Nijaz Alic a en effet décidé de faire jouer ses relations en Bosnie. Ainsi, il a obtenu le prêt de trois jeunes joueurs: le milieu de terrain Sadik Hasanovic, le milieu offensif Ahmed Sabic et l’attaquant Ajdin Malkic. On voulait voir à quoi ressemblaient les trois joueurs que l’on nous présentait comme des cadors et, dès le coup d’envoi, on en a pris plein les yeux. Dès la 17e secondes (!),  le très grand et très puissant Ajdin Malkic avait déjà frappé au but, sans cadrer son envoi. Et onze secondes plus tard, il allait au pressing sur le pauvre Junior Montano, lequel a raté sa relance. Ahmed Sabic a pu intercepter le ballon et frapper directement, de vingt mètres, dans la lucarne de Benjaim Bühler! Là, pendant quelques instants, on s’est demandé si Nijaz Alic n’avait pas ramené Edin Dzeko, Haris Medunjanin et Miralem Pjanic aux Isles, mais, heureusement pour Prilly (et pour tout le reste de la 2e ligue vaudoise), les trois renforts ont ensuite baissé de pied.

De bons renforts jusqu’à l’été, sans plus

Des joueurs à part? Non. Tout le monde peut se rassurer. Ce sont tous trois de bons joueurs de 2e ligue, surtout Ahmed Sabic, le meilleur des trois à notre avis, mais ce ne sont pas des joueurs qui feront de Bosna une machine à gagner tous ses matches en 2016. Les trois hommes, d’ailleurs, ne sont là que jusqu’à l’été et ils seront de bons renforts pour ce deuxième tour, sans plus. Ce n’est qu’un premier match et on est trop sévère? Oui et non. Oui, parce que personne ne peut juger un renfort arrivé d’un pays étranger après 90 minutes seulement. Mais non, parce qu’on avait entendu que ces joueurs-là avait cinq classes au dessus, ce qui n’est de toute évidence pas le cas, même si Ahmed Sabic, on le répète, finit son premier match en Suisse avec un but et un assist ainsi qu’une performance pleine. Pas si mal quand même.

Bosna, cinq points d’avance sur Orbe

Alors, Bosna loin de la zone de relégation? Difficile à dire. Aujourd’hui, les Yverdonnois ont cinq points d’avance sur Orbe, qui est meilleur qu’au premier tour. Il faudra certainement lutter jusqu’au bout, mais Bosna pourra compter dans les prochains matches sur Mersudin Talovic, blessé ce dimanche. Lui, on en est sûr, est un joueur qui fait la différence à ce niveau.

Prilly, un bon ou un mauvais point?

Et Prilly, alors? Ce point, s’il est frustrant vu les circonstances, n’est pas un si mauvais résultat dans l’absolu. D’autres équipes vont venir perdre des points aux Iles et ni Grandson (à Orbe) ni Vallorbe (à Lutry) n’ont gagné dimanche. En clair, statu quo en tête, seuls les poursuivants (Pully et Concordia) ayant gagné ce week-end. Resserrement général en tête dans ce groupe 2? Ce n’est pas impossible du tout, alors que se profile un immense Prilly-Vallorbe après les vacances de Pâques. On ne voudrait pas trahir de secrets, mais on sait déjà où on sera à 10h ce dimanche matin-là. Et, on l’espère, beaucoup de suiveurs du football vaudois.

Les hommes du match

Très belle entrée de Rafael Pinto pour Bosna. L’ailier portugais a mis le feu dès son entrée sur le terrain et a inscrit le très important 3-4 d’une belle frappe croisée. Avec une telle envie pour son apparition sur le terrain, il a certainement marqué des points en vue d’une prochaine titularisation. On aurait pu citer Ahmed Sabic, si on n’avait pas déjà tout dit sur lui, donc on va privilégier Fatmir Skrijelj. Il a a mis deux ou trois taquets, il a bien défendu et il n’a pas si mal relancé sur le petit terrain des Isles. Match solide de sa part en défense centrale.

Du côté de Prilly, on est bien évidemment obligé de mentionner Edin Becirovic. Un penalty obtenu, deux buts splendides: Becigoal a fait le boulot. Peut-il aller chercher Julien Jemmely (20 buts), lui qui en est à 17? Pas impossible et la lutte promet d’être belle. Becirovic a un atout important: il joue en 2e ligue comme s’il était en Super League. Pour lui, pas question de donner moins en descendant jouer au niveau régional: il se bat sur chaque ballon, il va au contact, il donne de sa personne. Il est vraiment étonnant à ce niveau-là et d’autres joueurs venus de ligues supérieures feraient bien de prendre exemple sur sa motivation permanente. Sinon, on a beaucoup aimé Ricardo Marques, le milieu de terrain portugais de Prilly. Il n’a pas fait de bruit, mais a fait son travail avec beaucoup d’application. Il récupère beaucoup de ballons, il est techniquement très sûr et il joue juste. Un joueur à suivre de près.

Les prochains rendez-vous

Derby! Bosna se déplace sur le terrain du FC Grandson-Tuileries, leader du championnat. Coup d’envoi à 14h30 le dimanche 3 avril. Gros choc le même jour à 10h à Prilly! Vallorbe-Ballaigues se déplace en effet à la Fleur-de-Lys. Ce sera bouillant et on s’en réjouit.

Bosna Yverdon – FC Prilly 4-4 (1-1)

Buts: 1re A. Sabic 1-0; 13e Demiri, pen. 1-1; 47e et 57e Becirovic 1-3; 69e Y. Nicolas 1-4; 75e S. Hasanovic 2-4; 81e Rafael Pinto 3-4; 87e Skrijelj 4-4.

Arbitres: M. Yasin Yilmaz, assisté de M. Marco Paulo Rodrigues et de M. José Carlos Brandao.

Bosna: A. Mehmedovic; Ed. Sabic, Skrijelj, Ajeti, O. Suljic; Dizdarevic (61e Rafael Pinto), Pipic, S. Hasanovic (80e H. Suljic), A. Sabic; Malkic, S. Mehmedovic (61e Pekic).

Entraîneur: Isudin Talovic.

Prilly: Bühler; Chappuis, Vaucher, Junior Montano, Ailton Vieira; Hoti (55e Loba), Ricardo Marques; Demiri (85e Cristian Lopez), Jankuloski, Y. Nicolas (85e Parlante); Becirovic.

Entraîneur: Claude Vergères.

Centre sportif des Isles. 86e, expulsion d’Afrim Ajeti (deuxième avertissement).

Categories: 2e ligue, FC Bosna-Yverdon

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.