Bex élimine Grandson aux tirs aux buts

Bex élimine Grandson aux tirs aux buts

Le FC Bex a bien terminé sa saison, après avoir connu une fin de championnat très décevante. Son 1/8e de la Coupe vaudoise face à Grandson lui a permis de finir sur un point positif, celui de la qualification pour les 1/4. La partie, de très bon niveau entre deux équipes qui voulaient absolument la qualification, s’est terminée aux tirs aux buts, lors desquels le FC Bex s’est montré le plus fort. Mais Grandson a une excuse, une vraie: son gardien depuis trois matches, Loïc Gudit, est un joueur de champ! Nicolas Jaccard sérieusement blessé depuis trois semaines, Grandson a confié le poste à son jeune attaquant, qui s’en est très bien sorti… mais qui n’a pas pu, et personne ne pourra lui en vouloir, sortir un penalty bellerin. Au final, Labinot Demolli et ses coéquipiers se sont donc qualifiés et ils défieront soit Terre Sainte II, soit Payerne, qui s’affrontent samedi.

Deux équipes privées de plusieurs joueurs importants

Les deux équipes étaient privées de quelques joueurs en cette fin de saison, mais chacune a géré ces absences de manière remarquable. Reste que Grandson pourrait quasiment aligner une équipe qui tiendrait la route en 2e ligue, uniquement avec ses absents! Nicolas Jaccard, on l’a dit, mais aussi Blaise Cometta et Romain Marendaz (son axe central), Numa Francillon, Samuel Carrasco, Julien Fantoli, Bastien Cerantola et Renato Provenzano manquaient à l’appel vendredi! Trop, beaucoup trop. La trêve fera du bien, mais avant elle, il y aura encore la réception de Chavornay jeudi! « Je devrai récupérer un peu de monde pour cette partie, heureusement », glissait Carlos Rangel. Le FC Bex, de son côté, évoluait notamment sans son gardien habituel Berat Gashi, mais aussi Berat Papaj, son excellent numéro 10. Ce qui n’a pas empêché la partie d’être d’excellent niveau, on l’a dit.

Bex ouvre la marque grâce à Labinot Demolli

Labinot Demolli a ouvert la marque dans le premier quart d’heure pour les Chablaisiens, prouvant bien qu’il ne faut pas lui laisser le moindre espace dans les seize mètres. Grandson, avec son équipe fortement remaniée, s’était auparavant montré dangereux grâce à son attaquant roumain Daniel Costescu, mais c’est bien Bex qui inscrivait le 1-0. Les hommes de Julio Tejeda auraient d’ailleurs pu inscrire le deuxième à plusieurs reprises, mais la défense grandsonnoise tenait bon, et Loïc Gudit s’en sortait bien. Daniel Costescu plaçait un très bon coup-franc, de l’autre côté, mais Aurélien Clerc le détournait d’une superbe claquette (24e). Les actions allaient d’un côté et de l’autre, et une tête de Jean-Claude Ayina, pour Bex, aurait pu permettre aux Chablaisiens de doubler la mise. Mais c’est bien Grandson qui allait marquer avant la mi-temps.

Grandson a accueilli un joueur jurassien spécialement fort

Hervé Jolidon, très opportuniste, inscrivait en effet le but de l’égalisation. Une juste récompense pour ce milieu de terrain très travailleur et très intelligent. Carlos Rangel et Grandson ont de la chance de l’avoir, et le savent parfaitement. L’ancien joueur du FC Courtételle, a une solide expérience de 2e ligue inter, qu’il ne met pas en avant ailleurs que sur le terrain. Technique parfaite, humilité, sens du sacrifice et… quelques buts, ce qui est toujours bon à prendre: Hervé Jolidon est une des valeurs ajoutées de ce FC Grandson, et il est juste de le dire.

Bex pousse en fin de match, et égalise

Bref, fin de la parenthèse jurassienne, retour dans le Chablais. A 1-1 à la pause, les jeux étaient ouverts, et c’est Grandson qui prendra l’avantage grâce à une magnifique action collective entre Daniel Costescu et Joao Monteiro. La talonnade du Roumain était parfaite, et Monteiro pouvait frapper, à quinze mètres. Son tir, dévié, surprenait Aurélien Clerc, qui n’y pouvait absolument rien. Dès lors, Bex allait pousser, et la pression allait déboucher une égalisation amplement méritée, à une dizaine de minutes de la fin. La frappe d’Agonis Ukheaxhaj était parfaite, sous la latte de Loïc Gudit (83e) et elle sonnait comme une juste récompense de la domination bellerine en deuxième période. « On a trop subi, et on a fini par craquer », expliquait, avec raison, Carlos Rangel.

5 sur 5 pour Bex aux tirs aux buts

Au final, un match nul mérité, et une décision qui allait se faire aux tirs aux buts, à l’étonnement de bon nombre de joueurs. « Ah bon, y a pas de prolongations? » Non, pas de prolongation, leur répondait M. Osvaldo Henriques, qui leur laissait quelques minutes pour récupérer, avant d’aller se disputer la qualification pour les 1/4 de finale. Bex inscrivait magnifiquement tous ses tirs, malgré les efforts de Loïc Gudit, et le pauvre Stéphane Varela trouvait le haut de la barre transversale sur le sien.

Grandson vise le « 50% de points » en championnat

Il a donc suffi d’un penalty raté pour que la qualification aille à Bex, qui retrouve un peu le sourire en cette fin de saison. L’hiver sera moins long. Grandson a encore un match pour atteindre l’objectif de « 50% des points » fixé par son entraîneur. Avec 39 points en jeu au premier tour, la moyenne est donc à 19,5. Grandson en a 17 et il reste un match face à Chavornay. Le calcul est vite fait.

Les hommes du match

Du côté du FC Bex, on a aimé Labinot Demolli. Un attaquant intéressant, qui a marqué un but et son penalty, sans trembler. Il a effectué un bon premier tour et a confirmé, avec ce match, tout le bien que l’on pense de lui. Il est disponible, met bien le pied, et apporte pas mal d’impact physique. Bon match également de Jean-Claude Ayina. Le latéral droit est très offensif, et a eu plusieurs occasions de marquer, tout en n’oubliant jamais de défendre. Une valeur sûre.

A Grandson, très bonne prestation d’Hervé Jolidon, comme souvent. Et Vincent Pointet a été plutôt bon, aussi. Les deux latéraux grandsonnois, Pointet (à droite) et Danilo Patricelli (à gauche) sont des joueurs plutôt offensifs. Mais ils ont tous deux bien défendu. On aurait pu citer Patricelli dans cette rubrique, mais Pointet a été encore un ton en dessus, notamment dans l’apport offensif. Sa conduite de balle est un régal, tout comme sa technique. Un leader, même s’il n’apprécie pas forcément ce poste et est plus décisif, forcément, lorsqu’il joue un cran plus haut.

Les prochains rendez-vous

Le FC Bex est en vacances. Grandson a un match en retard de championnat à disputer, jeudi à 20h, face au FC Chavornay.

Le plan-fixe

FC Bex (2e ligue) – FC Grandson-Tuileries (2e ligue) 7-5 tab (1-1, 2-2)
Buts: 13e Demolli 1-0; 35e Jolidon 1-1; 55e Joao Monteiro 1-2; 83e Ukehaxhaj 2-2.
Tirs aux buts: B. Gashi 1-0; Varela, au dessus, 1-0; Rama 2-0; Costescu 2-1; Demolli 3-1; Sengül 3-2; Erzen Gashi 4-2; Patricelli 4-3; Navarro 5-3.
Arbitres: M. Henriques, assisté de M. Soares et de M. Rota.

Bex: Clerc; Ayina, B. Gashi, Navarro, B. Salemi; T. Salemi (57e Luis Domingos), Ukehaxhaj, Rama, Hajdari (52e E. Gashi); Jusufi (67e F. Ramosaj), Demolli.
Entraîneur: Julio Tejeda.

Grandson: Gudit; V. Pointet, Varela, Huguenin, Patricelli; Joao Monteiro (60e Mastino), Jolidon, Sengül, Joao Vila; Cerqueira (68e Minic), Costescu.
Entraîneur: Carlos Rangel.

Notes: Stade du Relais.

Categories: Coupe vaudoise

Auteur