Benfica surprend et occupe seul la tête du championnat

Benfica surprend et occupe seul la tête du championnat

Sport Lausanne Benfica est le seul club de 2e ligue à avoir fait carton plein. Saint-Légier, Lutry et Bex ont été les premières victimes de l’équipe portugaise. Habituée à des entames de championnat tronquées à cause d’un trop grand nombre d’absents, elle semble avoir surmonté cette problématique cette saison. De là à faire d’elle l’une des favorites du groupe 2? Réponse avec l’entraîneur Luis Filipe Cabacas.

Bonjour, Luis, vous avez pris votre retraite de joueur et vous êtes donc à 100% concentré dans votre rôle d’entraîneur, cela explique vos débuts réussis?

Le fait que je sois plus sur le terrain, vous voulez dire ? (rires) Plus sérieusement, cela fonctionnait déjà bien quand je doublais les casquettes. L’année dernière, on a fait une belle saison (NDLR : Sixième place), malgré notre passage à vide.

Avez-vous d’autres explications à la suite de ces bons résultats?

Oui, il y a plusieurs indices que je peux donner. Nous avons gardé la base et nous avons ajouté quelques nouveaux venus d’Espagnol LS, Lutry et Renens qui ont apporté de la qualité, mais également de la quantité. Cette année, nous sommes 25 dans le contingent. Nous sommes donc assez pour jouer dès le début de la saison. Je pense que c’est ce qui a fait la différence. D’habitude, nous évoluions avec des juniors ou des seniors…

Qu’est-ce qui vous a plu dans votre équipe ?

J’ai apprécié son attitude sur le terrain. Elle a vraiment envie de bien faire et la volonté de gagner. Ce que je vois à l’entraînement est retranscrit lors des matchs, mais il reste beaucoup de travail. La saison est longue et tout va toujours trop vite au football.

Ce week-end, vous affrontez le FC Ecublens (dimanche à 10h30 à Chavannes), néo-promu en 2e ligue, et qui ne compte qu’une seule victoire en trois rencontres. L’objectif est-il les trois points ?

On va essayer de gagner (rires). Ecublens a beaucoup d’atouts. Je sais qu’il y avait beaucoup d’absents en ce début de championnat, un peu comme tout le monde, mais je crois que la formation est presque complète. Cela va être une partie difficile, car dans chaque ligne, il y a des hommes dangereux. En plus, il y a Sébastien Meoli, qui fait office de plaque tournante au milieu de terrain. Il a joué au-dessus et est très fort. C’est une formation homogène, compliquée à manœuvrer.

Avec neuf unités en trois rencontres, Benfica fait-il dorénavant parti des favoris ?

Non ! Je laisse ça aux autres comme Renens ou Pully. Mon équipe a comme but de marquer le plus de points possible pour éviter la relégation et après on verra.

Et si nous pouvions émettre un souhait à Benfica ?

(temps de réflexion) J’aimerais que l’on puisse taquiner les premiers du classement.

Merci et bonne saison.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*