Bavois n’a même pas eu peur à La Sarraz

Bavois n’a même pas eu peur à La Sarraz

« On veut avoir six points d’avance avant d’aller à La Pontaise, c’est notre objectif. » Bekim Uka n’est pas un entraîneur qui aime laisser les choses au hasard. Avant d’aller défier Team Vaud M21, à Lausanne (le samedi 18 mai, à 16h), le FC Bavois doit encore accueillir Portalban, mais craignait particulièrement ce déplacement à La Sarraz, son voisin et, surtout, la seule équipe à l’avoir battu à l’aller (0-1, but de Veselin Georgiev).

Le FC Bavois a fait le match parfait

Au final, Bavois n’a pas vraiment eu de quoi avoir peur, par un joli dimanche après-midi, parfaitement maîtrisé. Certes, le FC La Sarraz-Eclépens a des arguments, mais, face à ce Bavois-là, concentré et déterminé, il n’a tout simplement pas fait le poids. Le FC Bavois de Bekim Uka est une machine à gagner, très sérieuse, mais bien sûr pas dénuée de talent. « On a fait un gros match, je suis très satisfait. La défense a été très bonne », soulignait le technicien bavoisan. Il est vrai que La Sarraz, qui restait sur un très bon match à Thierrens, n’a pas eu une seule occasion, mis à part un vague tir croisé d’Hervé Rickli et une frappe trop centrée d’Ali Jakaj, sans aucun problème pour un Fabien Humbert comme toujours impeccable. Hicham Bentayeb étant suspendu, Bavois se présentait avec William Luckhaupt et Raphaël Cottens dans l’axe. Infranchissable. Et comme Nezir Kurtic, à droite, et Frédéric Gilardi, à gauche, ont été parfaits défensivement, les espaces ont été très réduits. Disons-le clairement: le FC Bavois a fait le match parfait.

Muamer Zeneli seul en pointe, Kevin Hill à gauche

Le plus fort? Le 4-5-1 de Bekim Uka ne présentait aucun attaquant nominal! Vidoje Ilic, blessé, est indisponible pour les prochaines rencontres et Ottman Zirek, légèrement touché, a débuté sur le banc. Privé de ses deux attaquants de pointe (Zirek peut également jouer sur le côté), Bekim Uka avait choisi de placer Muamer Zeneli en pointe. D’habitude ailier gauche, l’ancien joueur de Team Vaud M21, s’est montré à l’aise à ce poste, courant beaucoup et créant de nombreux décalages. Du coup, Kevin Hill s’est retrouvé titulaire à gauche et est, lui aussi, à créditer d’un bon match. On a parlé de la défense et de l’attaque, mais c’est bien le milieu de terrain qui a permis de faire la différence d’entrée, grâce à l’opportunisme de Nicola Zari.

Le doublé de Nicola Zari

A la lutte avec Nicolas Vermot, Zari jouait bien le coup et pouvait inscrire le 0-1 d’une reprise un brin écrasée, mais efficace. Le même Nicola Zari allait doubler la mise peu avant la pause, grâce à un très bon travail, côté gauche, de Kevin Hill, qui se battait bien pour transmettre le ballon à son numéro 8. Seul à dix mètres, Zari ne laissait aucune chance à Andrea Guarino, promu titulaire en l’absence de Sébastien Pilet, malade. 0-2 à la pause pour un FC Bavois absolument serein.

L’effectif trop limité du FC La Sarraz-Eclépens

Dès lors, tout était dit, car le FC La Sarraz ne possédait pas les ressources nécessaires pour aller chercher une égalisation qui aurait été aussi miraculeuse qu’imméritée. Avec un effectif aussi maigre, Stéphan Cornu ne dispose pas de solutions satisfaisantes pour faire jouer une concurrence inexistante. Son onze de départ est très bon, et des joueurs comme Cédric de La Loma, Elmedin Hasanovic et David Geijo, pour ne citer qu’eux, sont excellents à ce niveau, et le mot n’est pas trop fort. Mais ils jouent tous les matches, tout le temps, même blessés, et ne peuvent pas tenir la distance. Un chiffre? La Sarraz tourne à treize joueurs de champ sur ce deuxième tour. Impossible de régater avec un FC Bavois et la troisième place, dans ces conditions, serait un excellent résultat pour ce groupe de talent, mais trop limité.

On l’a compris, la deuxième mi-temps a été identique à la première. Un bloc bavoisan infranchissable, sans aucune faille, et un FC La Sarraz dominé, mais volontaire. Un troisième but tombera, du pied génial de Kevin Hill, auteur d’une jolie reprise de volée. 0-3, score final. La Sarraz peut toujours aller chercher la troisième place, et Bavois conserve ses six points d’avance. Il le fallait, car Team Vaud, vainqueur 8-0 de Gumefens, ne lâche rien. Mais ça, tout le monde s’en doutait.

Les hommes du match

On a franchement hésité à mettre quatre joueurs de Bavois dans cette rubrique, mais cela aurait été injuste pour Andrea Guarino. Le gardien, remplaçant habituel de Sébastien Pilet lors de ce deuxième tour, ne peut rien sur aucun des trois buts encaissés et a réalisé quelques jolis arrêts. Wilfrid Loizeau a, quant à lui, réalisé une belle première période, avant de baisser un peu de pied en deuxième.

Du côté de Bavois, excellent match de Nicola Zari, double buteur et toujours aussi bon à la construction et à la récupération. Est-ce que quelqu’un peut nommer un pur milieu de terrain capable de marquer autant, que ce soit en Challenge League, 1re ligue ou 2e ligue inter? Pas sûr qu’il existe. Et le tout avec une activité de tous les instants. La défense bavoisane mérite une mention dans son ensemble, mais le meilleur des quatre de derrière a sans douté été Raphaël Cottens. Impassable, que ce soit à terre ou en l’air, il a gagné absolument tous ses duels.

Les prochains rendez-vous

Samedi 11 mai, La Sarraz-Eclèpens se rendra à Romont, à 16h, avec l’objectif de se relancer en vue du podium. Le FC Bavois accueillera quant à lui le FC Portalban/Gletterens, à 17h. La mission est claire: gagner à tout prix pour arriver à La Pontaise avec six points d’avance.

La Sarraz-Eclépens – FC Bavois 0-3 (0-2)

Buts: 9e et 38e Zari 0-2; 72e Hill 0-3.
Arbitres: M. Maillard, assisté de M. Hofmann et de M. Ferreira.
La Sarraz: Pilet; Lekiqi, Vermot, Geijo, Morina (70e Galokho); Hasanovic, De La Loma (76e M. Jakaj), Loizeau; Georgiev (46e A. Jakaj), Rickli, Duperret.
Entraîneur: Stéphan Cornu.
Bavois: Humbert; Kurtic, Cottens, Luckhaupt, Gilardi; Lauper (73e Alicajic), Renatus, Zari, Malgioglio (90e Gonçalo Marta), Hill (80e Zirek); Zeneli.
Entraîneur: Bekim Uka.
Notes: En Gravey, 300 spectateurs.

Categories: 2e ligue inter, FC Bavois

Auteur