Baulmes et Valmont se séparent de leur entraîneur

Baulmes et Valmont se séparent de leur entraîneur

L’heure est déjà au changement du côté de deux clubs importants du Nord vaudois, le FC Baulmes (2e inter) et le FC Valmont (3e ligue), qui ont tous deux décidé de se séparer de leur entraîneur et de le remplacer… par un joueur de l’effectif.


Toni Egea laisse sa place à Michaël Licciardi

Le FC Baulmes, condamné à la relégation immédiate en 2e ligue (rappelons que le club était en 1re ligue l’an dernier), ne compte que trois points cette année, acquis grâce à une victoire à Spiez au premier tour (3-4). Le comité, emmené par le président Julien Cuérel, est déjà en train de préparer la saison prochaine, laquelle se fera sans Toni Egea, l’entraîneur du FC Baulmes depuis le début de la saison. “Nous n’avons rien à lui reprocher, vraiment. La saison a été difficile, mais pour tout le monde”, explique le président.

Désireux d’enrayer la chute, les Baulmérans essaieront de se maintenir en 2e ligue la saison prochaine, dans un groupe qui promet de nombreux derbys. “Nous avons sondé quelques entraîneurs, mais le projet qui a été retenu est celui d’un des joueurs de notre effectif actuel, Mickaël Licciardi”, explique Julien Cuérel. Le Français, ancien joueur de Champvent et de Payerne, notamment, évolue à Baulmes depuis la fin de l’année 2012. “Nous avons aimé son discours, il nous semble le plus à même de nous aider à recréer un esprit de club ici, tout en nous maintenant en 2e ligue”, continue Julien Cuérel, conscient que Baulmes ne retrouvera pas de sitôt les sommets du football suisse, malgré ses installations magnifiques.

Afin de préparer au mieux la saison prochaine et de ne pas créer de conflits d’intérêt entre Licciardi et Toni Egea, ce dernier s’en va avec effet immédiat. “Michaël continuera de jouer jusqu’au terme de la saison. Ensuite, il devrait se concentrer sur son rôle d’entraîneur, c’est ce qu’il nous a demandé. Il a un brevet français, qui est équivalent à un diplôme B ici en Suisse, et sera secondé par le gardien Thibault Marmier”, termine le président du FC Baulmes.


Philippe Ehrensperger quitte Valmont avec effet immédiat

Du côté de Valmont (3e ligue), une certaine lassitude a eu raison de Philippe Ehrensperger. En poste depuis 2009, ce formateur et adepte de beau jeu n’entraîne plus les Valmontains. Son dernier match aura donc été la défaite (5-7!) face à Bosna Yverdon, et le comité l’a prié de laisser sa place avec effet immédiat, ce qui a été fait en bonne intelligence et, finalement, d’un commun accord. Philippe Ehrensperger, un entraîneur apprécié tant de ses joueurs que des amateurs de football, est bien évidemment ouvert à toute proposition pour l’avenir, mais entend bien profiter de cette fin de saison pour se ressourcer un peu après quelques derniers mois éprouvants. Un entraîneur de 3e ligue, aujourd’hui, n’est plus seulement un technicien, mais un éducateur, au sens très large du terme…

Comme à Baulmes, c’est donc un joueur de l’effectif actuel qui reprend les rênes de l’équipe. Son nom? Ilir Hoxhaj, l’avant-centre bien connu des défenseurs du canton. Champion suisse M19 avec Yverdon Sport, joueur, entre autres, à YS, Colombier et Grandson, Ilir Hoxhaj est à Valmont depuis le début de la saison. Sa mission? Maintenir le club en 3e ligue, ce qui n’est pas encore fait, même si le FCV a des points d’avance sur Rances et Ependes, les deux relégables actuels. “A moi de faire mes preuves, nous ferons les comptes à la fin de la saison. Tout ce qui compte, c’est de se sauver. Je m’appuierai sur le capitaine, Ricardo Lamego, si je dois m’absenter, ou simplement pour me seconder”, explique l’attaquant, qui sera donc entraîneur-joueur.