Azzurri va gagner le derby à Vidy

Azzurri va gagner le derby à Vidy

Evidemment, Azzurri n’était pas en crise. De loin pas. Mais, après avoir perdu à Yverdon et concédé le match nul à Team Vaud, une réaction était attendue de la part de Luca Scalisi et de ses coéquipiers, surtout lors du derby face à Stade-Lausanne. Ce n’est pas exactement un secret et on a déjà eu l’occasion d’en parler ici: la rivalité entre ces deux clubs est bien réelle. Alors, quand le match oppose le leader du classement de 1re ligue à son poursuivant immédiat, inutile de préciser que l’atmosphère s’annonce brûlante.

Luca Scalisi ouvre la marque sur penalty avant la mi-temps

Les suspensions de Mickaël Castejon et de Lyazid Brahimi, deux anciens Stadistes, ont rendu les retrouvailles un peu moins épicées, mais ce choc au sommet a malgré tout tenu ses promesses. De l’engagement, du monde (500 spectateurs) et un match ultra-serré, décidé sur un coup de pied arrêté. Comme souvent, quand il s’agit d’être réaliste, Azzurri a fait la différence. « On a fait une bonne première mi-temps, ponctuée par ce penalty transformé par Luca Scalisi. Il aurait d’ailleurs déjà pu ouvrir la marque peu avant, mais son but a été annulé pour hors-jeu », commente Patrick Isabella. Une main de Sébastien Le Neün dans la surface a été sanctionnée par l’arbitre et Scalisi a trompé Robin Enrico pour ouvrir la marque et inscrire, il ne le savait pas encore, le seul but du match.

Patrick Isabella: « On a eu la réussite que l’on n’a pas eu à Yverdon »

Car Stade-Lausanne s’est montré beaucoup plus menaçant en deuxième période, touchant deux fois les montants par Quentin Rushenguziminega. L’avant-centre stadiste et ses coéquipiers ont dû s’incliner, mais Patrick Isabella avoue avoir eu chaud: « La deuxième mi-temps était pour eux, rien à dire. Disons qu’on a eu la réussite que l’on n’a pas eu à Yverdon, par exemple. Là, on a tenu et c’est une satisfaction. Cela faisait deux fois qu’on ouvrait la marque et qu’on se faisait rejoindre, là, on a tenu jusqu’au bout. » Ces trois points permettent à Azzurri de reprendre la tête du classement à son rival du jour. A noter que Yann Jeanmonod, pour son retour dans les buts d’une équipe de 1re ligue, n’a donc pas encaissé de but. Cela s’appelle être une valeur sûre, tout simplement.

Une victoire qui marque les esprits

Alors, une victoire qui marque les esprits? « Oui, je pense. C’est un bon signal envoyé à tout le monde, c’est clair. Cela montre que nos deux résultats un peu moins bons n’étaient pas le début d’une série. Là, on va à Vidy, on gagne, on leur passe devant. Je ne vais pas vous dire que c’est une mauvaise opération… », termine Patrick Isabella, qui a une occasion en or d’accroître son avance. Samedi, Azzurri reçoit Monthey à Chavannes. Toutes les équipes sont à prendre au sérieux, mais une formation qui vise les finales doit gagner ce genre de matches sans discussion.

Categories: 1re ligue