Azzurri retrouve l’efficacité et dynamite Yverdon

Azzurri retrouve l’efficacité et dynamite Yverdon

Jusqu’à présent, Azzurri n’avait engrangé que six points en cinq matches cette année. Sans passer totalement à côté de son début de second tour, les résultats obtenus étaient toutefois indignes d’un prétendant aux finales de son standing. Ce samedi après-midi, les hommes de Patrick Muller ont pleinement rassuré leur monde à l’entame du dernier quart du championnat. En plus de repasser en-dessus de la barre à la faveur de rivaux qui ont tous deux perdu des points (Bavois et La Chaux-de-Fonds se sont tout les deux inclinés, à Naters et à Fribourg), Juan Manuel Parapar, cauchemar de l’arrière-garde adverse, et compagnie ont surtout étrillé Yverdon Sport, dans une affiche qui ne prédisait pourtant pas un tel scénario sur le papier. À Chavannes, les visiteurs ont fait illusion une période, avant de totalement sombrer dans une rencontre qu’il faudra vite, très vite oublier pour les Nord-Vaudois.

Azzurri retrouve enfin son tranchant

Parler de problème de finition au sein d’Azzurri 90, cela ressemble fortement à des problèmes de riches, l’équipe étant actuellement troisième attaque du championnat avec l’honorable moyenne de deux buts par match. Pourtant, ces difficultés à la concrétisation semblaient effectivement être le noyau de tous les maux à Lausanne, comme l’explique Patrick Muller: «Le déclic a dû, à mon sens, se produire à Lancy le week-end dernier. On perd 2-1 à la mi-temps, on est incapable de rentrer nos occasions et on finit malgré tout par obtenir un point. On savait qu’à la longue quelqu’un finirait par faire les frais de ce manque de réussite, qui est une réalité depuis ea début de l’année, et qu’on finirait par régler nos problèmes à ce niveau. Malheureusement pour eux, c’est Yverdon qui a payé aujourd’hui…»

Yverdon a pu y croire une mi-temps

La victime de ce regain de forme, pas seulement devant le but, mais sur tout le terrain, s’est effectivement nommée Yverdon Sport. Pourtant menés 2-0 au premier quart d’heure, après avoir eu un ballon d’ouverture du score dans les pieds au bout de 40 secondes de jeu, les hommes de Philippe Perret ont su réagir, montrant leur plus beau visage de la soirée au cour des trente minutes qui ont suivi. En découlait logiquement la réduction du score, signée Dereck Isabella, arrivé cet hiver en provenance de son adversaire du jour, suite à un duel gagné, de haute lutte, par Yassine El Allaoui. La suite? Un match engagé et indécis jusqu’à la pause, pendant laquelle on imaginait volontiers YS revenir la rage au ventre des vestiaires.

Fc Azzurri 90 LS vs Fc Yverdon 6-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Nabil Souni voit double et ses adversaires s’écrouler

Le retour gagnant des Vert et Blanc? On n’y aura même pas cru trois minutes, en fait. Luca Scalisi redonnait en effet déjà deux longueurs d’avance à ses couleurs, reprenant victorieusement un coup-franc de Nabil Souni. De passeur sur les numéros 3 et 4, «l’arrière droit» (comprenez milieu de terrain dans le langage de Patrick Muller, qui préfère ne pas dévoiler la position de ses joueurs sur la feuille de match) se muait en buteur, sur les numéros 5 et 6. Une frappe à l’orée de la surface que ne pouvait qu’accompagner le bien malheureux Ludovic Zwahlen, qui aura connu des fins d’après-midi meilleures, puis un coup-franc lointain que personne n’est parvenu à dévier et qui finissait au fond. 6-1, c’en était trop pour les Yverdonnois, dépassés aujourd’hui.

Nabil Souni et Juan Manuel Parapar: 4 buts et 4 assists

Si Nabil Souni lui a volé la vedette après le thé, Juan Manuel Parapar a bien été le déclencheur de cette pluie de but et de cette victoire finalement aisée. Véritable cauchemar de la défense nord-vaudoise durant les 80 minutes qu’il a passé sur le terrain, le grand numéro 7 a été le premier à frapper, réalisant une merveille de débordement avant de piquer dans l’axe et d’enrouler une frappe pure qui finissait, certes déviée par le malheureux Lianel Lauper, au fond des filets. Auteur du 4-1 plus tard dans la rencontre, l’ailier droit peut se fendre ce samedi des mêmes stats que son coéquipier Nabil Souni, lui ayant offert le 5-1 sur un plateau, en plus d’avoir botté le coup-franc sur le 2-0. Le duo Souni-Parapar? 4 buts et 4 assists. Propre.

Fc Azzurri 90 LS vs Fc Yverdon 6-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Juan Manuel Parapar: «Ce soir, tout a enfin fonctionné»

Outre les statistiques, Juan Manuel Parapar a donc été le grand monsieur de ce choc de haut de classement. Prenant en duel son vis-à-vis à chaque fois que la possibilité lui a été donné (on n’a pas en mémoire la moindre perte de balle de sa part dans cet exercice), il a créé la panique autant de fois qu’il a pris le meilleur sur celui-ci, à savoir presque toujours, en plus d’ajouter à sa panoplie, déjà très complète, la concrétisation.

Avec 10 buts à son actif cette saison, finir le boulot, « Manu » Parapar connait: «Je ne sais pas si on peut dire que j’ai retrouvé la confiance car, à chaque match, j’ai l’impression de faire mon travail. Mais c’est vrai que lorsqu’on joue bien au ballon, comme aujourd’hui, j’ai vraiment envie de faire mon maximum pour marquer. La différence entre cette confrontation et nos dernières rencontres? Avant, on pouvait faire ce qu’on voulait, tout passait à côté. Ce soir, tout a enfin fonctionné. On travaille vraiment dur, c’est une bonne chose d’être récompensé. À mon goût, on lance encore trop de longs ballons sans avoir vraiment des idées derrière. À nous de nous corriger et d’être prêts pour notre déplacement à la Chaux-de-Fonds».

«Il reste nous six finales»

Après les résultats insuffisants de ce dernier mois, ce 6-1 contre un adversaire direct du calibre d’Yverdon Sport tombe comme un réel soulagement pour Azzurri. Et, bien sûr, en particulier son coach, Patrick Müller, qui a pu souffler un bon coup et célébrer comme il se doit cette victoire, au centre du terrain accompagné de tous ses joueurs: «C’est une victoire qui fait du bien. Large, en plus. Ce qui a changé depuis Echallens? Je vous l’ai dit, la concrétisation fait beaucoup. Malgré tout, Echallens reste notre seule défaite de l’année, il ne faut pas l’oublier. Certes sur un non-match, mais quand même, à côté de ça on n’a jamais perdu. Aujourd’hui, c’est vrai qu’il y a un grand Azzurri, mais j’ai l’impression qu’Yverdon était très fatigué en face. Il faut dire qu’ils ont joué mercredi, et on sait ce que c’est de jouer en semaine, on en a aussi fait les frais. Maintenant, il nous reste six matches. Vous connaissez la formule, ce sera six finales. On espère que l’Azzurri de fin de saison, ce sera celui qu’on a pu voir à l’œuvre ce soir. On en saura plus le week-end prochain, après notre déplacement à La Chaux-de-Fonds. Nous savons ce que vaut cette équipe, cela risque d’être compliqué, mais on a les moyens de revenir avec quelque chose de là-bas».

Un compte-rendu de Florian Vaney

Fc Azzurri 90 LS vs Fc Yverdon 6-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Les prochains rendez-vous

Samedi prochain, le 23 avril, Azzurri 90 sera à La Chaux-de-Fonds à 17h30. Gros choc! Même jour, même heure, Yverdon reçoit le FC Echallens Région.

FC Azzurri 90 LS – Yverdon Sport 6-1 (2-1)

Buts: 3e Parapar 1-0; 13e Fermino 2-0; 25e Isabella 2-1; 48e Scalisi 3-1; 50e Parapar 4-1; 62e et 64 Souni 6-1.

Arbitres: M. Benoît Bontempelli, assisté de M. Steven Forster et de M. Dimitri Schmitter.

Azzurri: Quillet; Ombala, Scalisi, Elefante (67e Cassara), Jaggi; Fermino, Gasic (72e Marazzi), Souni; Parapar (80e Gabriele), Nsilu, Galokho.

Entraîneur: Patrick Muller.

YS: Zwahlen; Lauper, Rossé, Diaby, Samandjeu (63e Touré); Gudit, Bamele (46e Jimenez), Martinet (67e Estebaranz); Isabella, El Allaoui, Traoré.

Entraîneur: Philippe Perret.

Centre sportif de Chavannes-près-Renens.

Fc Azzurri 90 LS vs Fc Yverdon 6-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*