Azzurri 90 revient de 0-2 à 3-2… à dix!

Azzurri 90 revient de 0-2 à 3-2… à dix!
Le tout nouveau bus d'Azzurri 90 (photo: DR).

Le tout nouveau bus d’Azzurri 90 (photo: DR).

« On a montré beaucoup de caractère ce soir à Guin, je suis fier de l’équipe. » Un peu, oui! La journée d’Antonio D’Attoli, le président d’Azzurri 90, avait pourtant mal commencé. La raison? Le tout nouveau bus de son équipe a peiné à se montrer ponctuel à l’heure du rendez-vous au Novotel de Bussigny, arrivant avec quasiment une demi-heure de retard. Les joueurs ont donc dû partir avec leur voiture privée jusqu’à Chexbres, où se prenait le repas de midi…  Pas l’idéal pour préparer un déplacement aussi difficile que celui-là, puisque le SC Guin est un adversaire évidemment redoutable, surtout sur son terrain synthétique du Birchhölzli.

Patrick Isabella a sorti un milieu de terrain, Ali Kabacalman, pas un attaquant

Azzurri a d’ailleurs peiné à entrer dans le match, concédant le 1-0 d’entrée (7e), puis subissant la fameuse double-peine à la 13e. Yann Jeanmonod se faisait en effet expulser pour une faute de dernier recours, et Guin se voyait octroyer un penalty, transformé par Elvis Corovic. 2-0 au quart d’heure et un SC Guin à 11 contre 10! Gianluca Zarlenga, le gardien de la II (Mickaël Castejon est toujours suspendu), faisait son entrée en lieu et place d’Ali Kabacalman. Patrick Isabella a en effet décidé de sacrifier son milieu de terrain et non pas un joueur offensif. Un choix gagnant.

Jonathan Caeiro offre à nouveau la victoire à Azzurri, comme face à Sion

Azzurri 90 est en effet revenu dans la partie, grâce à Mobulu M’Futi (22e) puis à un penalty transformé par Luca Scalisi (34e). 2-2 à la mi-temps! Patrick Isabella décidait alors de faire entrer Jonathan Caeiro en lieu et place de M’Futi, légèrement blessé. Un nouveau choix gagnant, puisque le Portugais a pu inscrire le 2-3 à la 50e! Dès lors, Azzurri allait tenir ses trois points, les défendant jusqu’au coup de sifflet final, malgré l’expulsion de Caeiro à la toute dernière minute, quelques instants après celle d’Elvis Corovic.

Première titularisation pour Michele Morganella

A noter la première titularisation de Michele Morganella, sur le flanc gauche de la défense, et le banc incroyable d’Azzurri au coup d’envoi. Hidajet Kastrati, Pietro Arena, Ahmed Mejri et Marlon Baluzeyi ne sont pas entrés en jeu, contrairement à Jonathan Caeiro et Alex Santos Ribeiro. Et il manquait encore Lyazid Brahimi, blessé…